Quand le monde n’est plus que désolation, il faut payer le prix cher pour survivre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cherche prof de langues vivantes...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hell Cooper

avatar

Féminin
Nombre de messages : 105
Age : 29
Philosophie : Lost in their minds
Love : Alone
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 19/10/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: téléphatie
Maitrise des pouvoirs:
60/100  (60/100)
Agilité au Combat:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Cherche prof de langues vivantes...   Ven 30 Nov - 21:27

Manhattan. Il devait etre 11 heures du matin. Hell s'était levée se matin, une idée fixe en tête. Sortir de sa spirale quotidienne de l'ennui et de l'alcool. Elle Retourna donc dans son ancienne facultée pour y poser quelques affichette la vendant. Si elle savait faire quelque chose s'était bien ça, parler, parler dans toutes les langues qu'elle connaissaient.
Et avant tout il lui fallait trouver de l'argent.

Vetue de son petit jean noir et d'un manteau rouge, Hell collait des affiches dès qu'elle pouvait, sur chaque coin de mur.

Jeune fille de 23 ans cherche poste comme enseignante/traductrice.
Enseigne Français/Anglais/Espagnol/Allemand/Italien/Danois.
Tarifs a discuter.
Appeler au 0 500 456 845.

Elle marchait maintenant depuis plus d'une heure dans la fac, et elle n'avait croiser qu'une dizaine de personnes. Ce n'était peu etre pas le bon endroit pour coller ses petites affiches...En attendant elle devait quand même se dégoter un job de serveuse, ou pire alors, si rien ne venait...

Elle sortit d'un pas vif, vers le centre de Manhattan. Une fine pluie battait en rythme les quelques feuilles encore accrochées aux arbres. Le spectacle la frappa de plein fouet. Le grand parc de l'univesité s'étendait majestueusement devant elle. Un paysage completement incongru. L'herbe persistait a etre verte, un vert éclatant plein de vie. Les quelques arbres, bien que carbonisés sous l'écorce, restaient la, dressés bien droit vers le ciel grisâtre de New York. Et dans le fond on voyait les buildings ravagés par l'explosion recouvert d'une bonne couche de poussière. Un vent frais, qui s'emblait emprunt de puretée lui caressa le visage, qui dégoulinait de pluie. Hell s'était arretée de marcher et regardait la bouche entrouverte le ciel qui se mouvait au grès du vent, près a se déchirer a tout moment.


Flash back

Paris 2012. Octobre.
-Pierre ! Attend moi!
Pierre courrait a travers les ruelles de Paris, emmenant Elisa au plus profond de Paris.
-Allez cours plus vite !
Pierre pénetra dans un immeuble ou Elisa s'engoufra peu après.
Un étage, un deuxième... Finalement c'est le toit.
-Je te presente Fred et Charlot. Deux de mes amis...
Il devait etre 4 heures de l'après midi, sur un toit de Paris.
-Tiens, prends ça ! Et tu m'en dira des nouvelles !
Un petit cachet rose ! Hop dans la bouche.
...
J'ouvre les yeux, j'suis allongée et le ciel se déchire au dessus de moi...

Fin du flash back.

Hell compris pourquoi elle s'était mise a scotcher sur le ciel. Le même que le jour de sa première descente en enfer.
Tout d'un coup, des individus non identifiés la poussèrent et prirent son sac. Completement dans ses rêves, Hell n'eut pas le temps de se proteger pendant sa chute et tomba la tête en avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lys O'Ryan

avatar

Féminin
Nombre de messages : 25
Age : 28
Who are you : I can't see you, I can't see them, I can't see anything
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 25/01/2008

Feuille de personnage
Pouvoir: //
Maitrise des pouvoirs:
0/100  (0/100)
Agilité au Combat:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: Cherche prof de langues vivantes...   Dim 27 Jan - 20:54

Sa main droite ne cessait de jouer avec la croix en or blanc de son frère. Assise dans l'herbe du campus de la fac de langues, elle réfléchissait. A tout, à rien. A Gaël, à elle, ses parents, les autres. Eux, elle, le monde. La guerre, la peur, l'effroi, et jamais à la paix. La solitude aussi. Son frère était non seulement celui qui l'aidait, mais il était aussi celui qui la poussait aux rencontres. Il était celui qui l'encourageait à aller de l'avant, à se faire des amis, à avouer ses sentiments, bien qu'elle n'ait jamais réussi à dépasser cette dernière étape. Et maintenant qu'il n'était plus là, elle se retrouvait seule. Les amis de faculté n'ont jamais été de bons amis. Il est trop difficile de s'en rapprocher et de lier quelque chose d'aussi fort. Le temps nous y en empêche. La vie est trop courte, oh oui bien trop courte, et trop injuste aussi. Une goutte vint s'écraser sur le front de la jeune femme. Elle lui parut si lourde, si froide. Puis une autre suivit la précédente, puis encore une. Pluie fraîche? Pluie froide? Ou victime d'une mauvaise blague, chose qui lui était déjà arrivée? Un seul moyen de savoir. Ses doigts lachèrent le bijou, et vinrent effleurer l'herbe. Fraîche, comme lors de la rosée déposée au petit matin. Puis la confirmation arriva, la pluie se faisant bien plus battante. Pas une tempête, non, du moins pas pour le moment. Lys étira ses bras endoloris, puis se releva. Il lui restait un seul et unique cours qu'elle détestait. Un cours économique. Elle reste quelques secondes sur place à réfléchir à ce qu'elle allait faire, puis conclua que la fénéantise l'emportait sur le sérieux. Elle connaissait bien la faculté, et aurait put s'y aventurer sans rien s'il n'y avait pas tant de monde. Bien entendu, cela lui était impossible, un point c'est tout. Elle chercha donc à tâtons cette canne qu'elle détestait, celle qui la faisait encore plus passer pour une handicapée. Mais bientôt elle s'en passerait. On lui avait promis un beau cadeau. Un cadeau bien vivant, un guide. Un golden retriever. Magnifique. Elle l'attendait avec impatience. Cela n'était plus que l'affaire de quelques semaines, voire un mois. Son sac à bandoulière remis en place, elle prit donc le chemin opposé à la faculté. Elle les entendit venir, et n'eut pourtant pas le temps de les éviter. Plusieurs imbéciles qui la bousculèrent dans leur course, c'est ce qu'elle en conclua. Puis des mots blessants fusèrent.


-Fais gaffe où tu vas, greluche! Mets tes lunettes!


Pourquoi lui avaient-il dit cela? N'avaient-ils pas remarqué son handicap? Se moquaient-il d'elle? Ce qu'elle ne pouvait savoir, c'est qu'ils n'avaient fait attention à rien, qu'elle soit non voyante ou pas. Ils étaient en délit, ils avaient volé un sac et ils fuyaient. De toute manière, elle n'aurait rien put attendre de la part de gens comme ça. Elle oublia cette phrase, lancée un peu plus tôt, et reprit sa route. Seulement, un autre obstacle se posa à elle, quelques mètres plus loin. C'était mou, ça avait une forme pariculière, ce n'était pas haut, mais c'était gros pour n'être qu'une simple chose. Un animal, ou une personne peut-être? Elle essaya de circuler sur le côté, mais dut se rendre à l'évidence. Ca s'étalait sur plus d'un mètre. Et cette fois, sa canne rencontra du dur. Son cerveau assimila tout de suite les informations qui lui parvinrent par ce toucher indirect. Un homme, une femme, bref, une personne. Et qui visiblement était allongée par terre. La sieste? Non, pas en pleine allée. Il y avait plus confortable comme endroit.

*Et il pleut. Il pleut*

Une chute alors? Probablement. Que faire? Aider la personne, ou simplement la contourner? Aider, bien entendu, en espérant que la dite personne ne la prendrait pas pour une gaudiche. Elle posa sa canne à terre, s'accroupit, et palpa le corps à la recherche d'un visage, d'un bras, d'une main. Ses joues s'empourprèrent. On allait la prendre pour une sale perverse. Aucune réaction de la part de la personne en face. Etait-elle inconsciente? Elle trouva enfin ce qu'elle cherchait. Un visage. Une joue, une tempe une... un liquide? Où? Près de la tempe? Ses mains remontèrent la piste laissée. C'était épais, ça collait un peu. Elle s'arrêta près du cuir chevelu. Etait-ce? Elle porta sa main à son nez, puis se risqua enfin à lécher un de ses doigts. Goût métallique.

*Du sang, c'est du sang. Que s'est-il passé? Pourquoi personne ne dit rien? Pourquoi pas de fuite? Une attaque d'un autre clan? Impossible.*

Impossible oui, elle aurait entendu des cris, de bruits de pas précipités, des coups. Mais là, rien. Elle avala sa salive, ne sachant pas si la personne était juste un peu sonnée ou carrément dans les vappes.


-Je... est-ce que vous allez bien? Avez-vous mal?


*Nulle, nulle. Bien sûr que ça ne va pas, bien sûr qu'il ou elle s'est fait mal...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hell Cooper

avatar

Féminin
Nombre de messages : 105
Age : 29
Philosophie : Lost in their minds
Love : Alone
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 19/10/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: téléphatie
Maitrise des pouvoirs:
60/100  (60/100)
Agilité au Combat:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Cherche prof de langues vivantes...   Mer 30 Jan - 21:28

Longue chute vers le sol. Un arret instantané sur ce même sol, froid et terriblement dur.
Plus dur que ta tête Hell ...
Zut, allez ouvre les yeux... Ouch, mais ça fait mal... Et, et ça mouille !
Hell était tranquillement affalée sur le bitume, face contre terre, et commençait a reprendre doucement ses esprits. C'est surtout quand quelqu'un lui toucha la tête qu'elle ouvrit les yeux. Un bienfaiteur, ou simplement une racaille du coin...
Oh, ma tête...
Elle bougeat légèrement sur le côté pour tenter de regarder la mystérieuse personne, mais seul un gemissement s'échappa de sa bouche. Elle leva la main et toucha son crane et la porta a ses yeux.
Du sang c'est la meilleure...

... sang, c'est du sang. Que s'est... Pourquoi ... rien? ...pas de fuite? Une attaque d'un autre clan? Impo...

Encore une voix... Lassant a force...je suis folle...

"-Je... est-ce que vous allez bien? Avez-vous mal?"

Elle perçut alors cette petite voix fluette et repondi d'une voix amusée, parceque, oui elle avait vraiment mal et si ça ne se voyait pas, c'était vraiment grave...

- Un peu oui, je crois que je saigne... Est ce qu'ils sont partis au fait ?

Hell repensa aux voyous qui l'avaient bousculée. Elle emergait peu a peu et commençait a se retourné. Se relevant sur ses coudes elle regarda son interlocutreur, qui était en fait une interlocutrice. Elle commença a ouvrir sa bouche quand elle remarqua que la jeune femme avait le regard dans le vide, plus precisement, le regard vide. Etait-elle aveugle ? Un peu destabilisée, Hell embraya sans attendre plus.

- J'vous remercie de vous être arreter, c'est très gentil de votre part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lys O'Ryan

avatar

Féminin
Nombre de messages : 25
Age : 28
Who are you : I can't see you, I can't see them, I can't see anything
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 25/01/2008

Feuille de personnage
Pouvoir: //
Maitrise des pouvoirs:
0/100  (0/100)
Agilité au Combat:
15/100  (15/100)

MessageSujet: Re: Cherche prof de langues vivantes...   Dim 3 Fév - 0:17

Son cœur battait la chamade. Qu’il était difficile de ne pouvoir voir dans de telles situations. On se sentait désemparé tout simplement. Complexe d’infériorité? Pratiquement oui. Se sentir inefficace quand il s’agissait de venir en aide à quelqu’un était tout simplement une idée inconfortable pour la jeune asiatique. Ne pas penser à elle. Elle pensait beaucoup trop à son problème. A chaque fois qu’elle devait porter secours ou donner un coup de main à une personne, il fallait que ses pensées se recentrent sur sa propre personne. Non, aucun égoïsme à voir là dedans. Seulement un énorme sentiment d’impuissance pour une jeune femme voulant faire évoluer les choses dans le bon sens. Et encore une fois, sans s’e apercevoir, elle se lamenta sur sa propre personne.
*Pourquoi suis-je si faible? C’est injuste. Si je pouvais voir, je pourrai très certainement être bien plus utile. Je suis un boulet. Tais-toi, tais-toi! Occupe toi d’elle. Arrête de penser à toi. Je vais finir par croire que tu n’es qu’une petite égoïste gémissant sur son propre sort à longueur de journée, rien de plus.*
Lys ramena une mèche de cheveux derrière son oreille, Libérant ainsi sa bouche prête à émettre des paroles de réconfort. Elle avait senti la personne se mouvoir. Elle bougeait, au moins elle n’était pas morte c’était rassurant. Était-elle gravement blessée? Un seule façon de le savoir.

-Je…. Je crois qu’ils sont partis oui. Il n’y a personne autour de nous. Enfin je crois. Vous… vous vous sentez comment? Je veux dire, vous avez besoin d’être amenée à l’hôpital? Vous pensez que c’est grave? En quoi puis-je vous être utile? Vous voulez appeler quelqu’un? Enfin, je pense que vous devez avoir un téléphone sur vous, non?

Raclure sur le sol. Froufrous d’un tissu. Elle se lève. Oui c’est une femme, il n’y a pas à en douter. Sa voix et la façon dont elle bouge le prouvent bel et bien. Et Lys qui pensait qu’elle rentrerait chez elle comme d’habitude. Enfin, un peu stupide comme pensée soit dit en passant, étant donné que plus rien n’était comme avant et ne le serait jamais. Plus jamais de chamailleries avec son grand frère. Plus jamais de fois où ils se confieraient leurs secrets, où il s’aideraient mutuellement pour leur devoirs, où il la consolerait. Tous les jours elle se levait avec cette appréhension, celle de se savoir désormais l’unique enfant de sa famille. Plusieurs fois les nuits elle avait rêvé qu’il était toujours en vie. Plusieurs fois elle avait cru que tout ceci était vrai. Et elle avait pleuré à son réveil, sachant pertinemment que non, ce n’était qu’un foutu rêve, encore une fois. Elle devait non seulement se faire à l’idée qu’il n’était plus là, mais en plus s’habituer au fait qu’elle puisse éventuellement perdre un autre membre de sa famille. Cette pensée seule avait le don de la rendre folle. Alors elle essayait de faire divaguer son esprit vers des choses plus agréables. C’était peine perdue, car ce qui lui restait en mémoire, c’était aussi cette crainte de subir un autre bombardement. De sentir que tout explosait de tous côtés, d’être perdue dans la foule hurlant de terreur et fuyants de tous sens. Sentir que cette guerre civile entre clans ne faisait que continuer, être effrayée à la simple idée de se retrouver un jour au milieu de ces partis, elle qui ne demandait rien à personne.
Non, ce qu’elle voulait juste, c’était la paix. Ce qu’elle voulait, c’était que tout cesse. Ce qu’elle voulait, c’était que rien de tout ceci ne se soit produit. Ce qu’elle voulait, c’était son frère à ses côtés…
Un faible sourire, plutôt empli de nostalgie se dessina sur les lèvres de la jeune femme. Enfin, la bonne nouvelle était que la personne en face d’elle avait l’air d’être quelqu’un de doux, ou au minimum, de gentil. Sa gratitude lui fit plaisir, alors qu’elle n’en attendait pas forcément. Après tout, qui ne se serait pas arrêté? Oh, Lys, d’un coup tu redeviens naïve petite fille.


-Je vous en prie c’est normal. Vous pensez que vous allez réussir à vous relever? Ou à marcher? J’ai des mouchoirs si vous voulez, ce n’est pas génial, mais ça peut vous être utile en attendant si vous voulez plutôt mettre des compresses ou des strips sur votre blessure. Enfin, je ne sais pas si elle est profonde et ouverte. Je suis désolée, je ne peux pas la voir…

Que pouvait-elle donc faire d’autre pour l’aider? Elle n’en avait pas la moindre idée, quand elle se remémora le contenu de son sac.

-Oh, mais j’y pense, j’ai un petit miroir si vous voulez voir la gravité des dégâts. Enfin, je vous rassure, je ne pense pas qu’il y ait tant de dégâts que ça. Sinon vous seriez encore dans les vapes à mon avis. Enfin, je dis ça, je ne dis rien. Et puis si vous voulez, nous pourrons aller aux toilettes pour vous passer un peu d’eau. Mais… peut-être savez-vous déjà où se trouvent les toilettes?

La jeune femme changea de pieds d’appui, son os laissant entendre un petit craquement. Charmant, on aurait dit les rouages abîmés d’une vieille dame…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hell Cooper

avatar

Féminin
Nombre de messages : 105
Age : 29
Philosophie : Lost in their minds
Love : Alone
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 19/10/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: téléphatie
Maitrise des pouvoirs:
60/100  (60/100)
Agilité au Combat:
25/100  (25/100)

MessageSujet: Re: Cherche prof de langues vivantes...   Ven 8 Fév - 20:56

- Non, j'pense que ça ira... Mon colocataire est médecin, il pourra surment m'aider... Et je crois qu'il est de garde... J'vais quand même vous prendre un petit mouchoir, histoire de me pas en mettre partout !

Hell sourit, tout en sachant que ...

" Si je pouvais voir, je pourrai très certainement être bien plus utile. Je suis un boulet. Tais-toi, tais... rête de penser à toi. Je vais finir par ... rien de plus. "

Et encore une ! C'était comme un bourdonnement constant maintenant... Des voix aigues, graves, bredouillantes, assurées...

Bon qu'est ce que je me disais... Ah oui, tout en sachant qu'elle ne voyait pas...
Du tact au tact, un peu excitée par la curiosité lui demanda sans detour si elle était vraiment aveugle. La réponse fut positive bien evidement...
Hell repondit negativement pour la glace, elle sentait bien que ça devait etre moche, saignant et plein de cailloux... Il fallait en tout cas faire vite, aucune envie d'attraper quelquonque infection... Très peu de médicament était mis en vente, et quand ils l'étaient, le prix était totalement exorbitant...

- Je pense que je vais y aller maintenant. Vous, comment dire, on ne se connait pas, mais est ce que vous voulez m'accompagner par hasard ?
On prendra un café chez moi après, pour vous remercier.

Hell lui aurait bien taper la cosette la maintenant, mais il commencait a pleuvoir plus ou moins violement, et sa tête tournait un peu... Et puis la jeune femme lui semblait un peu perdue... Non seulement a cause de sa cesitée mais également dans sa tête... Se qu'elle avait entendu de ses pensées lui avait fait un peu mal pour elle.
La vie d'aveugle devait etre très très dur dans ce monde en ruine... Sans vraiment savoir pourquoi, Hell avait envie de rester avec la jeune asiatique. Un bon feeling, comme on dit.
Hell voulu fouiller dans son sac et se souvint avec tristesse qu'il venait de se faire voler...
Il fallait absolument aller a l'hopital pour voir Tom et lui demander ses clef... La honte... Mais une occasion de voir son beau goss de coloc' en blouse blanche...

- Vous avez toutes vos affaires ? Je pense qu'on peut y aller alors...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cherche prof de langues vivantes...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cherche prof de langues vivantes...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cherche] X-Box -VgaBox - Stick X-Arcade + adaptateur(s)
» Fig: cherche adversaire Wbattle, warmachine, helldorado
» Cherche FPS
» Echange - Je cherche Heavy rain contre Mafia 2
» SDF du Pacifique Sud cherche foyer d'accueil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In The End :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: