Quand le monde n’est plus que désolation, il faut payer le prix cher pour survivre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Where Is My Mind ? | Caleb

Aller en bas 
AuteurMessage
Ange Davis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 299
Age : 26
Who are you : .. I'm A Lost Angel ..
Philosophie : PLUTOT QUE DE VOIR TOUT S'EFFONDRER J'AI PREFERE TOUT DETRUIRE . . .
Love : Et l'agneau s'éprit du lion ..
Santé :
65 / 10065 / 100

Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Illusions en fonctions des pensées de son Interlocuteur ..
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Where Is My Mind ? | Caleb   Mer 5 Déc - 0:55

    Deux semaines .. Deux semaines d'errance dans la Grande Pomme. Tombant parfois sur des survivants, des animaux, des choses étranges, des feux pas encore éteint. Comme si plus rien dans le monde n'allait, comme si tout était déreglé. Mais n'était-ce pas la vérité ? l'Apocalypse n'était elle pas arrivée ? Ange se tenait à distance de toute forme de vie sur la terre, elle évitait le contact avec les autres survivants, elle ne voyait aucun interêt à se mêler à eux. Au fond d'elle, il y avait toujours ce petit espoire de retomber sur l'homme de sa vie, de se réveiller un matin et de voir que tout cela n'était qu'un mauvais rêve. Mais les jours se passaient, l'espoir perdait de sa lumière tout comme le soleil déclinait de plus en plus tôt. L'hiver approchait dans ce chaos, comme si c'était ce qu'il fallait. Les jours se raccourcissaient, le froid se faisait de plus en plus meurtri, les rares enfants survivants étaient retrouvés congelés, à moitié mort. Chacun essayait de reconstruire sa vie à sa manière, de son coté, des bandes se formaient, des gangs surtout. Des gens qui en voulaient à tout et tout le monde parce qu'ils avaient perdu leur famille, leurs amis, tous ceux qu'ils chérissaient. Ange n'était pas en colère. La tristesse prenait le dessus sur tout autre sentiment. Elle n'arrivait toujours pas à accepter toute cette histoire, mais elle ne comprenait pas l'utilité de se ronger les sangs et d'en vouloir au monde entier à cause de la bêtise de quelques personnes. L'humanité avait mis plus de dix milles ans à se construire, et il n'avait fallu qu'une poignée de semaines pour la détruire. Des semaines ? Non .. L'humanité était arrivée bien longtemps auparavant à son point d'apogée. Sa déscente aux enfers avait été tellement lente qu'au début, personne ne s'était rendue compte que c'était le début de la fin. Ange était convaincu par cela, elle était sure que cela faisait des années que la Terre était condamnée, certaines personnes n'avaient fait qu'accélérer le processus. Mais la jeune femme, bien que légèrement dépressive, était prête à se battre pour tout reconstruire. Elle le voulait et l'espérait.

    L'esrpoir .. C'était tout ce qu'il lui restait. Tout ce qu'il LEUR restait. Peu de gens avaient encore fois en un possible redressement de la situation, mais Ange savait que les choses se feraient doucement, et qu'un jour ils y arriveraient, elle ne savait pas quand, ni comment, mais elle était sure que cela arriverait. Cela DEVAIT arriver. C'était impossible que toute présence sur terre soit ainsi réduite à néant sans que personne ne se batte pou remonter la pente. La jeune femme voulait se battre et tout faire pour reconstruire celle qui un jour fut nommée "la belle planète bleue". Elle voulait faire tout ce qui lui était possible pour que la Terre redevienne ce qu'elle avait été. La demoiselle savait qu'il lui faudrait du temps, de la patience, mais surtout beaucoup de foie en ce qu'elle faisait. Mais aujourd'hui, alors que tout espoir semblait perdu, la jeune femme essayait de se remonter le morale avec cette unique petite lumière au fond de son coeur et de sa conscience qui lui disait que tout s'arrangeait. Elle aurait aimé faire taire cette petite voix pour de bon, elle aurait aimé être seule pour de bon, sans que son coté positif ne vienne la pertrubée dans sa déprime. Mais son coeur n'était pas tout à fait meurtri, le souvenir de son bien aimé la hantais, mais aussi dans le bon sens, il la poussait à se surpasser comme il aimait qu'elle le fasse, il la poussait à garder foie en l'humanité et à ne pas se laisser abattre. Elle devait se battre pour elle, ainsi que pour l'enfant qu'elle portait - A présent le doute n'était plus possible - et tous les autre survivants.

    Ange se promenait parmis les quartiers dévastés, chaque jour apportait son lot de surprise et de nouvelle. Doucement les quelques dirigeants mondiaux qui avaient survécu essayaient d'organiser la vie dans la ville. Ange regardait souvent avec mépris ces quartiers qu'ils gardaient sécurisés, elle savait que les quelques membres qui restaient du gouvernement craignaient une révolution, elle ne comprenait pas qu'ils ne viennent pas dans les quartiers de la ville pour réellement se rendre compte de la situation. La jeune femme se dirigeait à pas lents vers le Zoo, ou du moins ce qu'il en restait. Des souvenirs la prirent d'assaut et se mirent immédiatement à se matérialiser autour d'elle, les animaux reprirent vie, on voyait des gens qui riaient, des enfants qui couraient en criant. Puis une jeune femme et un homme s'embrassant près des girafes, la jeune femme n'était autre qu'Ange. Elle se souvenait de cette journée passée aux Zoo trois ans plus tôt, son coeur se mit à battre la chamade quand une voix surgit de nulle part et la sortit de sa torpeur. Tout ce qui s'était matérialisé autour d'elle disparut instantanément et le Zoo reprit son aspect dévasté et gris ..

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb Paterski

avatar

Féminin
Nombre de messages : 655
Age : 27
Who are you : The Mayor
Love : Nobody...
Santé :
58 / 10058 / 100

Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Persuasion
Maitrise des pouvoirs:
67/100  (67/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Where Is My Mind ? | Caleb   Dim 9 Déc - 18:58



    Deux semaines? Tout étaient passées tellement vite! Trop vite d’ailleurs! Deux semaines! Deux semaines que Caleb était devenu Maire de la ville, deux semaines qu’il avait vu l’ancien Maire mourir, deux semaines que sa grande sœur était morte ainsi que son père, mais ça faisait également 5jours que sa petite sœur était morte et deux jours que son frère Dostin était venu le supplier de lui passer quelques centaines de Dollars pour se payer un peu de drogue que bien évidemment Caleb avait refusé, jamais il ne donnerait de l’argent pour un drogué et surtout pas pour son frère qui quand vous lui donniez la main il vous prenait le bras!

    Depuis maintenant plus de 5heures Caleb était debout dans son bureau à recevoir des coups de fils de n’importe où et n’importe qui! Normalement les lignes téléphoniques étaient toutes coupées mais il restait les souterraines, et c’est d’ailleurs avec celles-ci qu’il pouvait communiquer avec l’armée ou les autres chefs d’États. A seulement 25ans Caleb se trouvait au « pouvoir » d’une ville sans vie, il avait un énorme poids à porter, celui de reconstruire la ville pour que celle-ci devienne encore meilleure qu’elle n’était auparavant mais également tenter d’empêcher tout ce qu’elle avait eut. Finalement ne pouvait-on pas considérer ses bombardements comme une nouvelle chance?

    Caleb était dans son bureau les yeux rouge bouffis de ne pas avoir dormit, il y avait quatre belles tasses de café sur son bureau et le téléphone sonnait encore, une femme était également dans le bureau sa secrétaire Lian était là, en tailleur avec un petit chignon elle répondait aux appels et demandait à Mr Paterski si il voulait les prendre mais visiblement il était occupé à faire autre chose. La tête sur le bureau il fermait les yeux tentant de trouver un petit peu de sommeil, ne serait-ce que dix petites minutes mais impossible.

    _Mr Paterski votre frère est au téléphone…

    Caleb leva légèrement la tête avant de soupirer longuement, il se leva brusquement de sa chaise avant de quitter la salle laissant la jeune femme au téléphone avec le frère de Caleb visiblement déconcertée elle raccrocha aussitôt avant de courir vers le jeune homme qui quittait le bâtiment.

    _Mr Paterski où allez vous?

    _Prendre l’air!

    _Mais vous ne pou…

    A ce moment là, le jeune homme se retourna assez violemment avant de lui lancer un regard assez noir, ses yeux rouges et bouffis étaient grands ouverts il porta la main à sa tête avant de sentir une légère douleur lui monter, une migraine? Une migraine lui arrivait maintenant? Il regarda Lian dans les yeux avant de sentir cette montée de pouvoir en lui puis ne lâchant pas son regard de la jeune femme il réussit à la convaincre de le laisser partir sans même qu’elle ne le suive, elle tourna des talons avant de repartir dans la salle. Caleb quand à lui sortit du bâtiment et prit une énorme bouffée d’air, puis il appela un genre de taxi dans lequel il entra.

    Après quelques minutes de route en évitant certains quartiers et certaines routes à présent barrées Caleb demanda au chauffeur de se stopper ici, et il lui fila un billet de 100$ par dessus l’épaule. En fait Caleb n’était pas le genre de jeune homme à compter ses dépenses, au contraire il donnait de l’argent n’importe quand sans demander monnaie en retour son côté enfant de riche qui à de l’argent avait prit le dessus sur son côté humain qui n’aime pas montrer qu’il est riche.

    Staten Island Zoo l’endroit où il venait de s’arrêter, il se mit alors à marcher dans ce qui restait du zoo. Plus aucuns animaux ne donnaient signes de vie d’ailleurs étaient-ils morts? Une nouvelle chose à faire reconstruire le Zoo. Il y avait trop de fonction chez le Maire, comment pourrait-il faire? Il n’avait que 25ans, il était encore jeune pour devenir Maire, trop jeune pour assumer la responsabilité de toutes une ville c’était un poids trop lourd à porter mais pourtant il se forçait à le tenir. Un objectif? Oui, il se fixait toujours des objectifs peut être trop haut pour lui mais c’était une façon pour lui de tenir le coup! Soudain il sentit comme une chose vibrer dans sa poche, et oui il avait tout de même un portable satellite avec qui il pouvait communiquer mais seulement des gens importants. Il regarda l’écran, Lian qu’est ce qu’elle voulait encore?

    _Je vous ai dit de me laisser tranquille! Je reviens bientôt au revoir!

    Il raccrocha aussitôt, puis replaça le portable dans sa poche avant de sortir de l’autre son paquet de cigarette dans lequel il en prit une et la porta à sa bouche avant d’enfin finir par l’allumer. Sans prêter attention à la jeune femme qui était également dans le zoo il continua sa petite promenade.

_________________
[C]aleb [P]aterski



Man does what he can,
Born to be alive
But God what he will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punk-ms-fic.skyrock.com/
Ange Davis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 299
Age : 26
Who are you : .. I'm A Lost Angel ..
Philosophie : PLUTOT QUE DE VOIR TOUT S'EFFONDRER J'AI PREFERE TOUT DETRUIRE . . .
Love : Et l'agneau s'éprit du lion ..
Santé :
65 / 10065 / 100

Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Illusions en fonctions des pensées de son Interlocuteur ..
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Where Is My Mind ? | Caleb   Dim 9 Déc - 20:07

    La jeune femme marchait parmi les restes du Zoo. Son coeur battait à tout rompre dans sa poitrine. Ce désastre .. Elle n'en revenait toujours pas. Elle n'en revenait pas que quelqu'un ait pu prendre part à la déstruction de la planète bleue, elle n'en revenait pas qu'on ai laissé un tel massacre se produire. Car c'était le mot, un massacre. Elle n'en connaissait pas d'autre qui conviendrait si bien pour une telle vision. Pourquoi .. ? Pourquoi avait-on laissé cela se produire ? Pourquoi personne ne s'était révolté ? Les choses semblaient déjà si compliquées avant que tout cela n'arrive. On voyait déjà la misère dans plus d'endroit que l'on n'aurait jamais pu l'imaginé. La mort, la famine, la maladie. Toutes ces choses n'étaient-elles pas déjà suffisante ? Ne souffrait-on déjà pas assez comme cela ? Les hommes avaient été punis de leur bétise, ils s'étaient pris pour les rois du monde, voilà où cela les avait mené .. Nulle part. Car c'était là que les survivants étaient à présent. Perdus dans un monde qui n'existe plus, un rêve qu'il valait mieux oublier. Les dirigeants de ce monde avait failli, ils avaient pensé pouvoir arranger les choses, ils avaient tous cru pouvoir un jour se sortir de la merde dans laquelle ils s'étaient fourrés et dans laquelle ils avaient fourré le reste du monde. Car en chutant, ces dirigeants avaient entrainé avec eux leurs Nations, leurs pays, leur planète .. A quoi ressemblait le reste de la terre ? Continents et océans ? Que restait-il du reste du monde ? Impossible de le savoir .. Les liaison avec le reste du monde avaient été coupés, il fallait d'abord tout rétablir avant de pouvoir savoir ce qui se passait ailleurs. De toute façon, Ange ne pensait pas vraiment à l'autre bout de la terre. Elle n'avait plus personne à qui elle tenait encore vraiment si ce n'était l'enfant qu'elle portait. A moins que encore là c'était un rêve, une illusion, peut-être n'était elle pas enceinte après tout. A cette pensée, elle ressentit un pincement dans son coeur ..

    Voulait-elle vraiment de cet enfant ? Elle n'avait que vingt-deux ans après tout .. Mais c'était tout ce qui lui restait de son défunt fiancé. Cet enfant et la bague de fiancaille qu'elle portait à présent autour de son cou. Elle ne savait pas, elle n'était plus sure de rien. Tout semblait confu dans sa tête et dans son coeur. Le vent se leva et balaya la poussière qui se trouvait sur le sol, mais très vite il retomba, emenant dans sa chute les particules d'immeubles et de cages qu'il contenait. Le parc n'était pas vraiment vide, les cadavres d'enfants et de parents jonchaient le sol, enfin .. Ce qu'il en restait. Ange se sentait indignée, impuissante, perdue. Tout ce qu'elle avait toujours connu lui semblait si étrange, si .. loin. Comme si sa mémoire lui jouait des tours, comme si ce dont elle pensait se souvenir n'avait jamais existé et que toute sa vie n'avait été qu'un conte de fée. Ange espérait que c'était faux, et que c'était plutot ce qu'elle était entrain de vivre qui était un cauchemar, et qu'elle allait bientot se réveiller.

    La demoiselle se mit à se concentrer, elle voulait savoir si toutes ces choses qui se produisaient autour d'elle avait un quelconque rapport avec le fait qu'elle soit présente. Elle posa sa main sur une cage et revit instantanément les animaux qui y avaient habité, quand elle ouvrit les yeux, les rayons du soleil avait réapparu, ils semblaient percé derrière le nuage de poussière, les animaux s'agitaient dans leur cage, très vite le parc reprit l'allure qu'il avait toujours eu. Ange sursauta quand elle remarqua qu'elle n'était plus seule, tout disparu d'un coup et le parc reprit ses allures de cimetière. La jeune femme regarda l'homme qui était entré dans le parc, elle était quelque peu méfiante, elle avait entendu parler d'un groupe de personne qu'il valait mieux éviter. Dommage qu'elle était incapable de lire la personnalité des gens ..

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb Paterski

avatar

Féminin
Nombre de messages : 655
Age : 27
Who are you : The Mayor
Love : Nobody...
Santé :
58 / 10058 / 100

Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Persuasion
Maitrise des pouvoirs:
67/100  (67/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Where Is My Mind ? | Caleb   Dim 9 Déc - 20:30


    Marchant toujours dans le zoo avec sa cigarette à la bouche il ne faisait que penser. Penser à tout ce qu’il allait devoir faire à présent qu’il se trouvait Maire de la ville. C’est dingue si il y a quelques mois vous auriez dit à Caleb que le Maire allait mourir et qu’il allait prendre sa place il vous aurait rit au nez et se serait moqué de vous comme il le faisait toujours. Mais aujourd’hui tout venait de changer, il n’était plus ce jeune homme de 25ans bras droit du Maire, il était le Maire, l’une des personnes qui devait remettre la ville en ordre.

    Il s’arrêta prêt de la jeune femme. Oui il allait lui parler même si vraiment il n’en avait pas envie en fait il en avait marre, marre de devoir ouvrir la bouche et de bousiller sa salive tout simplement pour parler de reconstruction, d’hébergements et de tout le reste, il en avait marre de parler d’extermination et d’anéantissement. En fait il voulait pour une fois parler de tout et de rien parler de vie et avoir une conversation normale sans pour autant parler de guerre, bien que ce sujet soit très présent en ce moment.

    Il prit sa cigarette dans sa main avant de poser ses coudes sur une barrière celle qui normalement protégeait les gens des lions à l’époque où le zoo existait encore. D’ailleurs un petit souvenir vint à son esprit, quand il avait 10ans il était venu ici avec sa sœur aînée et d’ailleurs il s’était fait remarquer. S’approchant de la « cage » aux lions il s’était mit à rugir comme eux. Un léger sourire se dessina à présent sur son visage.

    _C’est dingue comment tout peut changer en une fraction de seconde.

    Un ton plutôt monotone dans sa voix il ne regarda pas une fois la jeune femme. Après tout peut être se parlait-il à lui même ça lui arrivait parfois de se parler seul. Après tout n’ayant plus vraiment d’amis il fallait bien qu’il confit tout ce qu’il ressent à quelqu’un et son lui même extérieur était la meilleure personne.

    L’auto-critique! Voilà ce qu’il faisait le plus souvent, il s’auto-critiquait, une façon pour lui d’être un peu trop perfectionniste, tellement de défauts chez lui ça en devient presque énervant. Il tourna enfin les yeux vers la jeune femme sans pour autant penser qu’elle pouvait faire partie de cette « Élite » de personnes qui ne voulaient pas « refaire » la ville. Après tout si ça en était une elle aurait très bien pu le tuer dés qu’il avait mit le pied dans le zoo.

_________________
[C]aleb [P]aterski



Man does what he can,
Born to be alive
But God what he will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punk-ms-fic.skyrock.com/
Ange Davis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 299
Age : 26
Who are you : .. I'm A Lost Angel ..
Philosophie : PLUTOT QUE DE VOIR TOUT S'EFFONDRER J'AI PREFERE TOUT DETRUIRE . . .
Love : Et l'agneau s'éprit du lion ..
Santé :
65 / 10065 / 100

Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Illusions en fonctions des pensées de son Interlocuteur ..
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Where Is My Mind ? | Caleb   Mar 11 Déc - 19:26

    Un sourire se dessina sur les lèvres de la demoiselle, elle posa une main sur une des rare brique qui tenait encore debout. Un bout de mur surlequel sa main vint se marquer dans la poussière. Son coeur battissait rapidement dans sa poitrine tandis qu'elle n'était plus seule. Elle jeta un coup d'oeil au jeune homme entré dans le Zoo un peu après elle. Elle voulait aussi lui parler, voilà des semaines qu'elle n'avait pas ouvert la bouche, ou très peu, si bien qu'elle se demandait si elle était encore capable de prononcer une seule parole. Oui, elle sé'était murrée dans un silence depuis son réveil, parlant de temps à autre quand quelqu'un venait à elle. La jeune femme faisait partie de ces gens qui aidaient les autres, elles menaient les enfants égarés dans les centres qu'elles rencontraient, c'était les seuls avec qui elle parlait. Les adultes, elle les évitait, elle ne se sentait plus capable d'affronter un monde d'adulte, car c'était gens âgé de plus de trente ans qui avait conduit la Terre a sa perte, en grandissant, on pense devenir plus intelligent que les plus petits, mais il suffisait de regarder autour de sois pour comprendre que l'âge ne faisait rien, qu'on pouvait être idiot à n'importe quel âge. Les enfants avaient encore cette innocence, les quelques survivants privés de leur joie de vivre et de leur parents. Où était la justice la dedans ? Un enfant n'avait pas le droit de voir pareil désolation, il devait continuer à rêver et à penser à d'autre chose. Mais comment rêver quand tout ce qui pourrait nourrir vos rêves est détruit ? Le soleil .. Des semaines que l'on ne le voyait plus, caché par un nuage de poussière comme le jour où le World Trade Center c'était effondré, un nuage de poussière avait couvert les environs pendant un certain temps, si bien que quand le soleil avait réapparu, les gens s'étaient mis à sourire.

    Sourire .. Comment pouvait-on encore en avoir envi ? La bêtise humaine avait fini par avoir raison de la Terre et sa population. Les adultes étaient bien plus stupides que les enfants. Les enfants ne se prenaient pas pour les rois du monde, les adultes oui .. Ils avaient pensé tout contrôlé, mais s'étaient plantés. Une goute se fit sentir, puis une autre. La pluie était chaude et non pas fraiche comme à l'habitude. Elle vint frapper le sol mais Ange ne bougea pas. Elle tourna son regard vers le jeune homme et lui fit un faible sourire.

    - Oui .. Ce qui est étrange, c'est de se dire que tout ce que nous avons connu, n'existe plus.

    La pluie fut brève, comme si jamais elle n'avait existé elle non plus. Elle avait laissé quelques marques dans la poussière, réchauffé quelque peu l'atmosphère, comme dans les pays tropicaux. Ange se souvenait d'un voyage en équateur, il avait plus une fois, une pluie chaude et agréable, le genre de pluie qui vous donne envie de danser et de rester dessous plutot que de partir vous habritez. La demoiselle prit appui sur le muret et fixa un point au loin dans l'horizon. L'horizon .. Celui-ci était vaste à présent. Plus aucun building pour couper la vue, des kilomètres d'une terre morte à perte de vue. Si on se concentrait bien, on pouvait imaginer l'océan de l'autre coté. Mais uniquement si vous aviez beaucoup d'imagination.

    - Même en ayant vécu ici les trois quart de ma vie, j'ai l'impression de n'avoir jamais mis les pieds à New-York.

    La demoiselle eut un flash, un souvenir qui l'envahit et qui repartit aussi tôt, comme si il voulait prendre possession d'elle. Elle porta une main à son front et fit une grimace. Chaque fois qu'elle rencontrait quelqu'un, ce phénomène se produisait et lui donnait un mal de crâne infernal dont elle ne pouvait plus se séparer avant une bonne demi heure. Seulement cette fois, ce fut différent, le mal de tête ne vint pas, juste une douleur fulgurante et puis plus rien.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb Paterski

avatar

Féminin
Nombre de messages : 655
Age : 27
Who are you : The Mayor
Love : Nobody...
Santé :
58 / 10058 / 100

Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Persuasion
Maitrise des pouvoirs:
67/100  (67/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Where Is My Mind ? | Caleb   Mer 12 Déc - 20:25


    Il tourna la tête vers la jeune femme visiblement surpris de l’entendre lui répondre. A vrai dire il ne pensait pas qu’elle viendrait à répondre à sa phrase puisqu’il semblait faire une constatation mais ça faisait toujours plaisir d’entendre une voix autre que celle d’hommes vous demandant de signer des traités de paix ou encore d’une certaine secrétaire qui demandait sans cesse si vous vouliez bien prendre un tel ou un tel au téléphone alors que vous aviez une migraine à mourir.

    Il prit une nouvelle bouffée de sa cigarette pensant que bizarrement il ne pourrait plus reprendre de café! Puisque le endroit où il buvait le meilleur café au monde venait tout simplement d’être détruit il y a quelques jours à cause des guerres insensées entre ses gangs qui venaient de se former avec leurs pouvoirs ou sans ou encore ceux qui en avaient mais ne les assumaient pas et ceux qui en avaient et qui faisaient le bien autour d’eux!

    Il regarda un peu sa cigarette et était piégée entre son pouce et son index tel un joint généralement dit, bien qu’il en fumait pas ou qu’il n’en fumait plus, car oui le jeune homme avait été comme son frère un drogué entre ses 18 et ses 20ans mélangeant bien drogue avec alcool le tout saupoudré d’une légère pointe de remontant pour tenir pendant les cours de science-politique qui durait des heures et des heures!

    _Et bien je peux vous garantir que cette ville redeviendra comme elle l’était!

    Une phrase qu’il se disait souvent le soir avant de se coucher, après tout il se l’était promis et il allait réaliser cette promesse! En aucuns cas il ne pouvait laisser de un cette ville dans un état un des plus médiocre et de deux il ne pouvait pas laisser les autres personnes continuer à détruire la ville en tuant des gens qui ne voulaient que le bien autour d’eux!

    Il approcha enfin sa cigarette à sa bouche avant de prendre une dernière bouffée et enfin il l’écrasa sur les quelques briques qui se battaient pour tenir encore un petit peu debout. Pour finir, il regarda enfin la jeune femme lui faisant un sourire très léger.

_________________
[C]aleb [P]aterski



Man does what he can,
Born to be alive
But God what he will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punk-ms-fic.skyrock.com/
Ange Davis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 299
Age : 26
Who are you : .. I'm A Lost Angel ..
Philosophie : PLUTOT QUE DE VOIR TOUT S'EFFONDRER J'AI PREFERE TOUT DETRUIRE . . .
Love : Et l'agneau s'éprit du lion ..
Santé :
65 / 10065 / 100

Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Illusions en fonctions des pensées de son Interlocuteur ..
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Where Is My Mind ? | Caleb   Dim 16 Déc - 19:16

    Ange ne savait pas que l'homme avec qui elle venait d'entamer la conversation était le nouveau maire. Elle n'en avait aucune idée étant donné que la vie politique New-Yorkaise ne l'interressait plus tellement. Elle voyait bien à quoi la politique avait mener la terre, elle se tenait alors éloigné de ce genre de chose. La jeune femme observa longuement la cigarette qu'il menait à sa bouche avant de l'écraser négligemment sur le mur qui lui faisait face et qui peinait à rester debout. Ce petit mur aurait pu être considéré comme le résumé de ce qu'était la ville à présent : Elle peinait elle aussi à rester debout. Ange avait la foi qu'un jour tout irait mieux, mais de là à dire que tout redeviendrait comme avant .. Elle n'en était pas sure. Comment pouvait on lui rendre l'aspect qu'elle avait avant ? Comment serait-ce possible ? Les gens eux même avaient trop changer en règle générale. Eux-même semblait condamné à errer dans le noir total. Car le noir semblait prendre la ville d'assaut .. Le soleil peinait à percer les nuages qui entouraient la ville, certes il y arrivait, mais difficilement. Le jour et la nuit se ressemblait, la nuit plus incertaine et moins sure que le jour. Se promener de nuit voulait dire qu'on était soit suicidaire, soit fou. Les gens qui erraient la nuit dans les rues étaient souvent perdus, leur pouvoir, si ils en avaient, avaient réussi à les dominer. Certains étaient en quêtes de réponses ou de vengeance ..

    La vengeance .. Elle occupait de nombreux esprits, que ce soit pour la perte de la ville ou pour la perte des proches. Ces gens que l'on avait aimés et qui aujourd'hui n'étaient plus. Oui, Ange avait aussi ce sentiment parfois qui lui transperçait le coeur, parfois elle se disait qu'elle ferait mieux de se rallier à ceux qui cherchaient vengeance, puis elle repensait à Luke, à ces moments de bonheur et à ces grands discours sur la justice et l'amour, alors ce sentiment de vengeance la quittait pour laisser à la tristesse .. Oui, chaque jour qui passait la rendait plus triste encore, car chaque jour qui passait lui retirait l'espoir de sa possible survie. Car oui, cela parraissait fou mais elle y croyait. Peu de gens avaient survécus, mais si il y avait des militaires ainsi que des politiciens et des simples civiles, pourquoi pas lui ? Le regard de la demoiselle était triste, triste comme les restes de la ville.

    - Vous le pensez vraiment ? Je veux dire .. Je ne pense pas que les choses, ainsi que la ville, redeviendront comme avant. Pensez-vous vraiment que tous ces gangs qui trainent vous laisseront reconstruire la ville comme ça ?

    Elle n'en était pas sure. Les gangs étaient plutot argneux, elle en avait déjà croisé. Elle avait d'ailleurs prévu de s'acheter une arme. A présent elle ne pouvait plus que penser à elle ..

    - Oh fait .. Je m'appel Ange.

    Elle se voyait mal repartir sans savoir son nom. De plus, elle avait été élevée dans les beaux quartiers avec des parents qui trouvaient que les bonnes manières étaient ce qu'il y avait de plus important au monde.


    [C'est vraiment du grand n'importe quoi --" Mais promis je me rattrape par la suite !!]

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb Paterski

avatar

Féminin
Nombre de messages : 655
Age : 27
Who are you : The Mayor
Love : Nobody...
Santé :
58 / 10058 / 100

Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Persuasion
Maitrise des pouvoirs:
67/100  (67/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Where Is My Mind ? | Caleb   Dim 23 Déc - 17:57


  • Tout le monde voulait reconstruire la ville comme elle l’était auparavant mais chacun dans un sens différent. Certains employaient la force pour y arriver, d’autres comme Caleb tentait de tout refaire d’une façon pacifiste sans qu’il n’y encore des morts, d’autres semblaient s’en fichtre pas mal de cette ville puisqu’ils avaient tout perdu lors des bombardements et comme dans chaque guerres des gens ne voulaient pas la reconstruire, ils ne faisaient qu’anéantir vos projets et tout ce qui allait avec. Ils ne voulaient de renouveau accusant le Gouvernement de tout ce résultat et maudissant les gens voulant tentant de reprendre une vie normale.

    Mais tous ses gens, ses groupes, Caleb s’en fichait pas mal ! Il n’en avait rien à faire de ses gens qui soit l’adoraient, soit l’ignorait. Il reconstruisait cette ville pour avoir la vie qu’il avait avant. Un léger égoïsme ? Sûrement ! En tout cas Caleb faisait au départ ça pour lui ! Il voulait revoir la Grande Pomme comme elle l’était avant, avec ses limousines, ses magasins, ses gens, ses filles et ses hôtels à cher la chambre ! Oui ça prendra du temps avant que tout ne redevienne comme avant mais l’espoir fait vivre !

    Il leva les yeux au ciel, avant de voir que lui aussi avait changé ! Avant il était bleu, peu de nuages et un Soleil immense qui illuminait vos journées aujourd’hui ce n’était que des nuages à perte de vue, un Soleil ne voulant même plus réchauffer ce Monde à présent anéantit, finalement je le comprends, il a entièrement raison ! Caleb prit une profonde inspiration avant de sentir comme une odeur de poussière comme toujours, en fait s’était les débris qui dégageaient encore ce genre d’odeur pas vraiment bonne.

    _Ils en seront bien obligés de toutes façons.

    Une pointe de fierté dans la voix, à vrai dire il se sentait fort ! Au pouvoir ! Il se sentait enfin important. La seule chose positive qu’on pouvait tirer de la mort de l’ancien Maire c’est que maintenant Caleb n’était plus celui de l’ombre, qui faisait parfois quelques entourloupes. Maintenant il était celui qui redonnait un espoir à la ville de ce reconstruire. Digne d’un film à la Armagedon! Il entendit la jeune femme lui dire son prénom, il se tourna légèrement vers elle avant de lui sourire.

    _Caleb Paterski


_________________
[C]aleb [P]aterski



Man does what he can,
Born to be alive
But God what he will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punk-ms-fic.skyrock.com/
Ange Davis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 299
Age : 26
Who are you : .. I'm A Lost Angel ..
Philosophie : PLUTOT QUE DE VOIR TOUT S'EFFONDRER J'AI PREFERE TOUT DETRUIRE . . .
Love : Et l'agneau s'éprit du lion ..
Santé :
65 / 10065 / 100

Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Illusions en fonctions des pensées de son Interlocuteur ..
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Where Is My Mind ? | Caleb   Dim 13 Jan - 19:49

    Le jeune homme ressemblait beaucoup au père d'Ange. Ambitieux, quelque peu égoïste, .. Moin pire tout de même mais elle trouvait beaucoup de point commun avec l'homme qui l'avait "élevée". Entre guillements car on ne pouvait pas vraiment dire qu'il avait été présent dans la vie de la jeune femme et encore moins qu'il s'était vraiment interressé à son éducation. Elle se souvenait de ses grands discours ambitieux sur l'avenir de sa compagnie, une des plus grosses compagnies de New York, ainsi que de ses grandes idées sur les contrats internationaux. Oui, on pouvait le dire, le père d'Ange était un homme détestable qui ne pensait qu'à l'argent et à sa propre personne. Elle ne savait pas trop si Caleb était aussi comme cela, elle n'aimait pas se faire des idées sur les gens si vite. D'ailleurs, il semblait assez sur de lui et passioné par ce qu'il disait et faisait. Ange était assez impressionné, elle aurait aimé être aussi certaine que lui que tout redeviendrait comme avant. Bien sur elle espérait fortement que cela arrive, mais elle doutait de tout, et d'elle avant tout.

    - Que faisiez-vous avant la déstruction de la ville ?

    C'était une des premières questions qui lui étaient venues à l'esprit lorsqu'il lui avait garanti que les choses redeviendraient comme avant. Peut-être était-il militaire, ou quelque chose dans le genre. Surement une personne importante. Peut-être l'était-il encore. Ange n'avait pas vraiment suivi la politique de New-York ces dernières années, elle avait plutot vécue sur le campus et s'était plutot concentrée sur ses études plutot que sur ce qui se passait dans la Grosse Pomme. Et même quand elle habitait sur place, elle ne s'était jamais interressée à la politique.

    Le vent souffla pendant quelques instants, forçant la demoiselle à fermé les yeux. Un flash et une image se formèrent dans sa tête, c'était toujours ainsi que cela se passait lorsqu'elle utilisait son pouvoir. A dire vrai, il s'imposait plutot à elle, la jeune femme n'arrivant pas à le controler, elle subissait tout en essayant de le repousser. Elle savait que généralement ce qui arrivait ensuite, c'était que la scène se matérialisait autour d'elle et se montrait aux autres personnes présente, seulement cela ne se produisit pas car Ange eut assez de volonté pour fermé son esprit. Quand le vent cessa enfin de souffler, elle clignota plusieurs fois des yeux pour être sure qu'il n'y avait rien d'étrange. Mais non, il y avait toujours le zoo en miette et Caleb face à elle.

    - Puis-je vous poser une question ? .. Elle va vous paraître étrange mais .. Enfin .. Qui ne tente n'a rien n'est-ce pas ?

    Elle sourit faiblement. Elle voulait lui demander si à lui aussi il arrivait de drôles de choses, des choses inexplicable, quelque chose qui lui arrivait depuis la destruction de la ville. Elle voulait savoir si lui aussi avait .. Des pouvoirs.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb Paterski

avatar

Féminin
Nombre de messages : 655
Age : 27
Who are you : The Mayor
Love : Nobody...
Santé :
58 / 10058 / 100

Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Persuasion
Maitrise des pouvoirs:
67/100  (67/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Where Is My Mind ? | Caleb   Dim 13 Jan - 20:36


    Depuis sa plus tendre enfance, Caleb avait comment dire, eut une cuillère en argent dans la bouche. Et bien qu’en grandissant le jeune homme refusait de plus en plus le fait qu’on le traite de vulgaire gosse de riche, de temps à autre cette petite particule appelé égoïsme ou prétention revenait comme une lettre en retour! En fait Caleb avait ces sauts d’humeurs qui lui empêchait de vivre une vie normal et surtout qui empiétait sur son travail.

    En effet, durant pas mal de réunions, le jeune homme jouait la carte du je m’en fou de tout ou celle du petit gamin capricieux qui quand il n’avait pas ce qu’il voulait, commençait à taper du pied et rapidement il se mettait à « bouder » comme tout ses petits enfants nés avec la cuillère en argent dans la bouche. Mais le jeune homme avait cette habitude de toujours avoir des gens à son services, des gens qui faisaient tout ce qu’il voulait quand il le demandait, mais, car il y a un mais! En grandissant le jeune homme est devenu quelqu’un de très solitaire qui ne veut plus faire les choses que par lui même! Et Lian était souvent le bouc et misère du jeune homme, toujours derrière lui, il lui arrivait très souvent de finir la journée en pleurs et ça Caleb l’avait remarqué, quand le soir au pied de la porte de son appartement et quand Caleb était dans sa cuisine à se préparer à manger, il entendait les pleurs de la pauvre jeune femme et c’est dans ses moments qu’il se disait qu’il était peut être allé trop loin mais il ne s’excusait jamais! Le lendemain la jeune femme revenait chez lui, le sourire aux lèvres comme-ci rien ne s’était passé.

    Il regarda la jeune femme qui lui demanda dans quoi il travaillait avant, elle n’était alors pas au courant? Elle ne savait pas ce qu’il faisait? Caleb haussa les sourcils visiblement étonné de sa question, mais au final s’était pas plus mal puisqu’elle ne le considérait pas comme le nouveau « roi » ou comme le « destructeur de la ville ». Il toussota légèrement avant de se pincer les lèvres enfin, il regarda la jeune femme dans les yeux avant de lui répondre.

    _J’étais le bras droit du Maire avant qu’il ne meurt.

    Caleb baissa un peu la tête, visiblement encore attristé par la disparition de l’ancien Maire, à vrai dire cet homme avait été comme son père durant tout le long de sa «formation » et le voilà maintenant lui au cimetière et Caleb a sa place. Il fronça légèrement les sourcils avant de lâcher un long soupir et termina par relever la tête en regardant la jeune femme qui venait tout juste de lui demander autre chose.

    Ne comprenant pas vraiment de quoi elle parlait, il hocha tout bonnement la tête.

    _C’est ça.

_________________
[C]aleb [P]aterski



Man does what he can,
Born to be alive
But God what he will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punk-ms-fic.skyrock.com/
Ange Davis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 299
Age : 26
Who are you : .. I'm A Lost Angel ..
Philosophie : PLUTOT QUE DE VOIR TOUT S'EFFONDRER J'AI PREFERE TOUT DETRUIRE . . .
Love : Et l'agneau s'éprit du lion ..
Santé :
65 / 10065 / 100

Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Illusions en fonctions des pensées de son Interlocuteur ..
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Where Is My Mind ? | Caleb   Dim 20 Jan - 14:53

    Le bras droit du maire .. Elle se mit à réfléchir assez rapidement et elle comprit alors qu'elle était vraiment conne. Alors il devait être le maire actuel. Elle rougit d'ailleurs, elle aurait du oh moins le reconnaitre ! Elle avait déjà vu des photos de lui dans les magazines politques qui encombraient le cabinet de son médecin. La jeune femme observa quelques instants le maire puis détourna le regard. Oui c'était bien lui. Elle se souvenait du maire précédent, des photos que l'on voyait de lui, toujours souriant, et cet homme qui le suivait toujours. Ange n'avait jamais vraiment prêté attention à Caleb dans les revues, il était toujours dans l'ombre du maire, ce n'était qu'à présent qu'elle fit le lien entre les divers articles qu'elle avait lu avant la destruction de la ville, et le jeune homme qui se trouvait face à elle.

    La jeune Ange pouvait très bien comprendre ce que Caleb ressentait par rapport à son enfance. Elle aussi avait toujours vécu avec une cuillière en argent dans la bouche. Ses parents remplaçaient l'amour que n'importe quel parent donnait à son enfant par des présents dont la valeur semblait inestimable, la couvrant de cadeau sans vraiment faire attention à leur enfant. Toujours absent, se moquant pas mal de savoir ce que faisait Ange de sa vie, comment se passait les cours, sa vie en général à dire vrai. Seulement Ange avait passé ce cap de l'enfant pourri gâté, enfant elle ne l'avait jamais été. C'était plutôt dans la période adolescence que cela s'était fait ressentir, elle s'amusait à écraser les gens moins riche, moins beau, et cela à cause de l'indifférence des parents, et des gens en règle général, à son égard. Une fois qu'elle eut quitté le "cocon" familial, elle changea du tout au tout et mûrit tellement que plus personne ne la reconnaissait. En fait .. Elle fit rapidement le ménage dans sa vie, coupant les ponts avec ses parents, se démerdant avec ses propres moyens.

    "C'est ça"

    Elle ne comprit pas trop si ça voulait dire oui ou non puis elle se dit que pour une fois qu'elle pouvait en parler. Parler de cette chose étrange qui lui arrivait depuis la déstruction.

    - Je ne sais pas si cela vous..

    Elle s'arrêta. Le tutoyer? Le vous-voyer? Elle choisit de le tutoyer, c'était tellement plus simple.

    - Je ne sais pas si cela t'arrive aussi mais des choses étranges m'arrivent depuis la déstruction. Bien sur hormi le fait qu'il faut se cacher afin de ne pas risquer sa vie à cause de tous ces gans. Je parle d'autre chose. Quelque chose qui paraît vraiment idiot et fou.

    Elle s'arrêta, jeta un coup d'oeil dans la direction du maire, il semblait impassible. Elle soupira puis se remit à parler.

    - C'est comme si j'avais subi une mutation génétique quelconque. J'arrive à voir des choses que je ne voyais pas avant. Pas vraiment le futur, plutôt le passé. Le passé des gens, des choses.

    Elle se décida à se taire. Il allait vraiment la prendre pour une folle. Elle tourna le visage vers lui et planta son regard dans le sien, guêtant la réaction de son interlocuteur.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb Paterski

avatar

Féminin
Nombre de messages : 655
Age : 27
Who are you : The Mayor
Love : Nobody...
Santé :
58 / 10058 / 100

Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Persuasion
Maitrise des pouvoirs:
67/100  (67/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Where Is My Mind ? | Caleb   Mer 23 Jan - 19:33




    Elle aussi? Il n’était donc pas le seul? Enfin, même si Caleb savait très bien que d’autres personnes étaient comme lui quelque par en ville, il était loin de se douter que cette jeune femme en faisait partie. Un visage d’ange, un sourire jovial et pourtant une tristesse dans les yeux comme-ci elle avait perdu quelqu’un qui lui était vraiment proche. Une chose que Caleb avait réussit à déceler depuis le temps qu’il voyait des gens perdre ceux qu’ils aimaient et surtout ayant perdu la presque totalité des gens qu’il aimait.

    Enfin, revenons un peu à l’annonce de la jeune femme qui semblait s’être coupée en plein milieu de ses révélations… par peur qu’il ne la considère pour une folle? Et bien non, loin de là! Caleb était quelqu’un qui écoutait les gens et qui croyait en ce qu’ils disaient bon ok le genre petites fées et lutins ça il n’y croyait pas mais le fait de lui annoncer qu’elle avait également un pouvoir attira son attention. Il resta normal, ses yeux s’écarquillèrent très légèrement à vrai dire, il semblait être habitué à ce genre de révélation bien qu’il ne pensait même pas qu’un jour elle lui dirait ça.

    Sentant qu’elle le regardait, il plongea ses mains dans ses poches avant d’hausser les épaules puis lentement il baissa la tête.

    _Et bien… vous… enfin… tu… tu n’es pas la seule à avoir un pouvoir.

    Le tutoiement était certes une bonne chose, plus simple que le vouvoiement, surtout que Caleb n’avait que 25ans! Ce n’était pas un vieux alors il ne méritait pas qu’on le vouvoie.

    Quoi qu’il en soit, lui aussi venait de faire une révélation. Lui aussi venait de lui « avouer » si elle avait bien compris qu’il avait également un pouvoir, en fait on pouvait dire qu’ils étaient un peu similaire puisque tout passaient par la tête, par exemple pour voir le passé de quelqu’un il fallait qu’elle plonge dans son cerveau et Caleb pour persuader une personne il devait également plonger dans le cerveau des gens.

    Il semblait comprendre qu’elle avait quelque peu hésiter à tout lui dire, elle n’avait pas tord puisque lui aussi à sa place aurait fait de même voir… il ne l’aurait peut être même pas dit de peur qu’on le rejette et qu’on aille dire à tout le monde que le Maire était un pauvre mutant complètement assoiffé de pouvoir ce qui n’était pas complètement faux mais pas vrai non plus! Il n’était pas pauvre et pas «à proprement dire assoiffé de pouvoir! En fait il voulait oui être en haut! Tout en haut mais sans pour autant se considérer comme le tout nouveau maître des lieux et puis dans ce cas, il y aurait certainement des gens qui lui feraient comprendre qu’il allait trop loin, comme par exemple le Colonel Anderson!

    Caleb releva la tête et regarda la jeune femme dans les yeux avant de lui sourire très légèrement. Il n’avait pas l’air de vouloir lui dire clairement qu’il était également un « mutant » et encore moins son pouvoir, il avait besoin de garder un peu de sa vie privé à moins qu’elle ne veuille en savoir plus, il lui dirait bien évidemment tout! Tout ce qu’elle voudrait savoir.



[Post complètement hazbine! Je ne savais pas trop quoi mettre désolée... je vais me rattraper!]

_________________
[C]aleb [P]aterski



Man does what he can,
Born to be alive
But God what he will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punk-ms-fic.skyrock.com/
Ange Davis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 299
Age : 26
Who are you : .. I'm A Lost Angel ..
Philosophie : PLUTOT QUE DE VOIR TOUT S'EFFONDRER J'AI PREFERE TOUT DETRUIRE . . .
Love : Et l'agneau s'éprit du lion ..
Santé :
65 / 10065 / 100

Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Illusions en fonctions des pensées de son Interlocuteur ..
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Where Is My Mind ? | Caleb   Mer 23 Jan - 21:02


    La jeune femme changea complètement en entendant les confessions du jeune homme. Un grand sourire s'étandit sur son visage, on pouvait voir à présent un éclat de lumière dans ses yeux, comme si une étoile qui s'était éteinte venait de revivre. La jeune femme était tellement soulagée ! Enfin quelqu'un qui était comme elle, qui la comprenait ! Elle n'en revenait pas, vraiment. Elle qui s'était jurée qu'elle était folle et non pas saine d'esprit, et que toute cette histoire était à couchée dehors. Elle se serait bien mise à faire des sauts de joie mais elle douta que Caleb reste près d'elle si elle se mettait à montrer ainsi son bonheur, il voudrait surement fuir avant que la folie d'Ange ne le contamine. Peut-être ne se rendait-il pas compte, Ange n'avait encore croisé personne qui avait des pouvoirs, qui avait subi une quelconque mutation (génétique ?) après le bombardement. Son coeur battait à présent tellement vite dans sa poitrine qu'elle dut s'obliger de se calmer afin qu'il n'explose pas. Le maire ne le voyait peut-être pas, mais elle était vraiment heureuse. C'était comme si la plus part de ses craintes s'étaient envolées pour la laisser dans un bain de joie et de confiance. Car oui, elle reprenait petit à peu confiance. En quoi ? Eh bien .. En tout un tas de choses! La vie par exemple, en elle-même, en un lendemain meilleur. Elle se surprit même à croire ce que Caleb avait dit à propos de la ville, que tout redeviendrait comme avant, que les bâtiments reprendraient leur aspect original, que la vie se réinfiltrait dans les rues de la ville. Oui, à présent elle le croyait, et cette pensée lui plaisait.

    - Mais c'est génial ! Et sais-tu si il y en a beaucoup d'autre dans notre cas ?!

    Elle ne craignait pas que ce soit un piège, la surprise qui s'était affichée sur le visage du jeune homme n'était pas de la comédie, et si c'était le cas on pouvait lui offrir illico presto un oscar pour le meilleur comédien de l'année. Ange n'était pas vraiment suspicieuse ni même craintive à ce moment là. Elle avait tellement espéré que cela arrive, elle avait tellement espéré trouver quelqu'un qui, comme elle, avait des dons particuliers, que pas un instant elle ne pensa à un piège de la part des dirigeants. Elle savait que beaucoup d'hopitaux gardaient les mutants dans leurs murs afin de les analyser, elle savait aussi que le gouvernement en était la cause, le gouvernement amériquain mais planétaire aussi. C'était d'ailleurs une des raisons qui la poussait à rester bien loin de ces lieux qu'elle avait toujours détestés. Elle avait une peur panique des hôpitaux, elle détestait l'odeur qu'on y trouvait, cette odeur qui mélangeait mort, sang et médicaments à la fois. De plus, la jeune femme détestait les piqures, pas spécialement celle qu'on lui faisait, mais plutot les aiguilles en générale. Elle se souvint qu'on avait du lui faire des points de sutures, elle ne se souvenait même pas de la petite intervention car elle avait sombré, Ange était tout simplement tombée dans les pommes en apercevant l'aiguille. Elle n'était pourtant pas douïllette, mais c'était ainsi.

    - Et si ce n'est pas trop indiscret .. Quel est le tien ?

    Elle rougit, comme si elle posait une question interdite, une question qui n'aurait jamais du être formulée. Mais elle voulait savoir si tous les pouvoirs étaient différents, ou bien si beaucoup avaient les mêmes. Elle s'était tellement interrogée sur toutes ces choses qu'à présent qu'elle avait quelqu'un dans le même cas qu'elle sur la main, elle en profiterait pour dire ce qui la perturbait depuis son réveil après la destruction. Ange savait qu'il ne voulait peut-être pas en parler, après tout qui était elle hormi une inconnue croisée par hasard dans un vieux zoo aujourd'hui détruit ? Rien. Elle n'était rien, ni personne. Lui était le maire, puissant, respecté. Mais il n'âgissait pas en tant que telle, ou en tout cas il n'avait pas à un seul moment fait comprendre à la jeune femme qu'il était supérieur à elle et qu'elle se devait de l'honorer ou quoi que ce soit dans le genre. C'était peut-être cela aussi qui poussait la demoiselle à s'ouvrir un peu plus et surtout à se détendre. Elle savait que si il avait, à n'importe quel moment, fait preuve de suppriorité face à elle, elle aurait été beaucoup plus gêné et aurait écourté l'échange de paroles.

    - C'est tellement étrange d'enfin rencontrer quelqu'un qui comprend ce que je .. veux dire.

    Elle avait hésité. Elle voulait dire "ce que je ressens", mais elle n'était pas sure que la formulation était correcte, peut-être que lui n'avait aucun souci avec son nouveau don, peut-être qu'il s'en accomodait parfaitement. Elle s'était le contraire. Elle s'habituait petit à petit à sa présence mais il y avait ces cauchemars, ces étourdissements, tous ces petits détails qui faisaient que ses nuits, et sa vie à dire vrai, étaient un vrai calvaire. Elle n'osait plus fermer l'oeil de peur de voir encore tous ces fantômes de son passé défilés devant ses yeux, elle avait peur de rencontrer quelqu'un au cas où son pouvoir s'imposerait à elle et qu'il âgisse sans qu'elle ne puisse le controler.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb Paterski

avatar

Féminin
Nombre de messages : 655
Age : 27
Who are you : The Mayor
Love : Nobody...
Santé :
58 / 10058 / 100

Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Persuasion
Maitrise des pouvoirs:
67/100  (67/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Where Is My Mind ? | Caleb   Jeu 24 Jan - 15:47


    Si vous saviez, si seulement vous ne pouviez que très légèrement comprendre à quel point il avait put détester son pouvoir! Ses maux de têtes insupportables et surtout ses choses qu’il ne comprenait même pas. A vrai dire, son pouvoir était apparut quelques heures après l’annonce du nouveau Maire, le jeune homme ne voulait qu’une chose, qu’on lui fiche la paix juste une petite heure et il avait réussi à convaincre Lian qu’il ne connaissait alors que « très peu » à le laisser seul. Une chose qui l’avait énormément surpris, puisqu’il ne s’attendait pas à ce qu’elle parte ainsi comme si elle était hypnotisée. Et puis au fur et à mesure du temps, il avait appris à la maîtriser ainsi que l’art du combat, et oui! Caleb sait se battre!


    Enfin tout ça pour dire, que comme la presque totalité des gens de cette ville, le jeune homme était lui aussi doté de pouvoir , une chose au départ qu’il refusait mais qui aujourd’hui lui était d’une grande aide. Il regarda alors la jeune femme dans les yeux pendant qu’elle lui demandait si il y avait d’autres personnes comme eux. Et bien aussi étrange que cela puisse paraître la réponse était positive c’est pourquoi sans prendre la peine de lui répondre il hocha la tête. Caleb en connaissait pas mal en commençant par son « nouveau bras droit » le Colonel Anderson, qui lui aussi avait des pouvoirs similaires à ceux de nos deux jeunes gens. A vrai dire la pouvoir de Jack Anderson était très efficace, il permettait de reconnaître les gens qui avaient des pouvoirs à ceux qui n’en avaient pas.

    _Nous sommes pas mal à vrai dire. Aussi bien, gentils que non.

    Une dure chose à dire pour le Maire, qui connaissait ce groupe de gens qui ne voulait pas de ce gouvernement et qui voulait reconstruire la ville à leurs manières sans avoir besoin de ce gouvernement qu’ils jugeaient coupable de ce massacre car oui, on pouvait appeler ça un massacre! Caleb regarda autour de lui et vit ce zoo, dans lequel il avait trouvé pas mal de conquête mais qui maintenant n’était plus qu’une ombre. Il se jura à ce moment là de mettre tout en œuvre pour le faire reconstruire le plus vite possible. C’était son nouveau projet! Le reconstruire le plus vite et pouvoir ainsi revoir ces tigres, ces chevaux, ces éléphants et autres animaux.

    Il entendit enfin Ange lui demander quel était son pouvoir, il passa sa langue sur ses lèvres avant de détourner le regard vers la jeune femme, à vrai dire il n’avait parlé de son pouvoir à personne, même Jack n’était pas vraiment au courant de son pouvoir et encore moins Grâce, en fait, toutes les personnes qui l’entourait savaient qu’il avait un pouvoir mais plus de la moitié ignorait ce que c’était. Il haussa une nouvelle fois les épaules avant de lui répondre.

    _J’ai cette sorte de chose qui fait… qui fait que les gens font ce que je veux quand je le demande, il me suffit de les regarder dans les yeux et ils s’exécutent comme des esclaves.

    Une chose qui lui était maintenant très bénéfiques voir même, une chose avec laquelle il abusait un peu trop, mais qui de temps à autre étaient vraiment un calvaire. Enfin pour le moment le jeune homme ne s’en privait pas, il l’utilisait surtout pour convaincre Lian de le laisser en paix ou pour forcer les membres du gouvernement de se dépêcher un peu pour la ville.

    _Etrange? Je dirais que c’est plutôt une bonne nouvelle. Après tout, ça montre qu’on est pas seul et que d’autre personne nous comprenne.

    Il lui sourit légèrement tout en fixant son regard.

_________________
[C]aleb [P]aterski



Man does what he can,
Born to be alive
But God what he will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punk-ms-fic.skyrock.com/
Ange Davis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 299
Age : 26
Who are you : .. I'm A Lost Angel ..
Philosophie : PLUTOT QUE DE VOIR TOUT S'EFFONDRER J'AI PREFERE TOUT DETRUIRE . . .
Love : Et l'agneau s'éprit du lion ..
Santé :
65 / 10065 / 100

Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Illusions en fonctions des pensées de son Interlocuteur ..
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Where Is My Mind ? | Caleb   Sam 26 Jan - 17:59


    Apparemment les pouvoirs liés à l'esprit avaient les mêmes effets secondaires désagréables. Les maux de têtes, les cauchemars, Ange les avait aussi. Sa plus grande crainte était à présent de dormir, elle ne pouvait plus se contraindre de se coucher le soir, elle préférait rester éveillée toute la nuit et de ressembler à zombie durant la journée. Seulement, à ce rythme elle ne tiendrait pas longtemps. Elle avait besoin de sommeil, de beaucoup de sommeil. D'ailleurs, on pouvait lire la fatigue sur le visage de la demoiselle, certe elle était belle, mais ses traits étaient creusés, ses yeux fatigués et las. Ses pouvoirs étaient apparus quand elle s'était réveillée après le bombardement. Etrangement, les pierres avaient construits autour d'elle une petite poche de protection où elle n'avait pas été touché, ou du moins pas fortement. Certes elle avait été blessée, mais rien de grave. Elle se souvenait encore des premières manifestations de ce nouveau don, tout avait tourné autour d'elle, elle était tombée à genou tellement la douleur du mal tête était pénible. C'était son passé qui s'était retracé autour d'elle, une scène pénible, une scène qu'elle voulait absolument oublier et à laquelle elle n'avait plus jamais pensé d'ailleurs. Il n'y avait personne autour d'elle ce jour là, Ange avait du se battre avec elle même ce qui avait été très éprouvant. C'était depuis ce jour là que les choses étaient devenues plus compliquées encore et que le sommeil avait commencé à lui manqué.

    - Oh ..

    Donc ses craintes s'étaient révélées fondées. Car elle avait bien pensé que pour certaines personnes cette mutation était plus que bénéfique, il fallait bien s'attendre à ce que certains les utilise à des fins criminelles. La jeune femme soupira, comment avait-on pu en arriver là ? Elle se posait bien la question. Les choses s'étaient certes dégradées au fil des années, mais de là à ce que tout ce qui avait été construit au fil des siècles soit détruit si rapidement. Jamais personne n'y aurait pensé, n'orait ne serait ce qu'oser imaginer ce genre de chose. La guerre avait toujours été le péchée le plus horrible de l'homme, mais sa plus ancienne tradition aussi. Elle existait depuis toujours, et c'était bien cela qui était désolant. Elle se souvenait parfaitement de cette ville, elle se souvenait de la parrure dorée qu'elle revêtissait à l'occasion des fêtes de noël, le sapin géant qui était installé à Central Park, tous ces gens qui se croisaient sans un regard pour les autres, les enfants qui courraient et riaient dans les parcs lorsque le soleil se pointait. Ange prenait petit à petit conscience de l'ampleur de la chose. Cela ne se ferait pas en un jour, elle en était certaine, mais elle voulait aidé à arranger les choses.

    - Il y a beaucoup de groupes qui s'opposent aux actions gouvernementales ?

    Cette question lui brûlait les lèvres. Ange ne comprenait pas que l'on puisse refuser de voir cette ville un jour renaître! Elle, c'était son rêve le plus chers. Elle serait prête à tout pour aider et pour faire quelque chose. Mais quoi ? Que serait ce "tout" qui semblait effrayer tellement de personnes ? Ange se le demandait. Pourtant elle était partante, mais ce "tout" lui posait un problème. Voulait-il dire qu'on était partant pour tuer quelqu'un ? Oui. Voilà tout le problème. Tenir quelqu'un en joue, le blesser, cela n'avait rien d'effrayant, pas pour Ange en tout cas. Mais le tuer ? C'était autre chose.

    - Oui surement. J'avoue que tu es la première personne que je rencontre à être dans le même cas que moi. Et on peut dire que c'est rassurant que de savoir qu'on est pas seul.

    C'était surtout quela qui l'avait effrayée, qu'elle fasse partie d'une rare partie de la population à avoir reçu ces pouvoirs. Mais apparement c'était aussi le cas pour beaucoup de personne habitant le coin. Sa question suivante allait surement paraître étrange mais pourtant elle se la posait depuis quelques temps.

    - Sais-tu si il existe un remède ? Un quelconque moyen de se séparer de ce don ?

    Ange ne savait pas trop pourquoi elle la posait. Elle voulait juste savoir si elle avait la possibilité de retrouver une vie sans ce don. Elle savait qu'il allait lui porter préjudice dans beaucoup de domaines et elle n'était pas sure de savoir vivre éternellement avec.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb Paterski

avatar

Féminin
Nombre de messages : 655
Age : 27
Who are you : The Mayor
Love : Nobody...
Santé :
58 / 10058 / 100

Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Persuasion
Maitrise des pouvoirs:
67/100  (67/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Where Is My Mind ? | Caleb   Sam 2 Fév - 15:53


    Des gens contre eux, contre les actions gouvernementales? Bien évidemment qu’il y en avait! Et pas qu’un peu, Caleb les avait déjà vu mais n’avait jamais été « capturé » par ses gens tout simplement grâce à la garde qu’il avait et puis les « nettoyeurs« étaient des gens discrets, tandis que les autres qui étaient contre les actions gouvernementales ne l‘étaient pas du tout. Petite info: Les gardes de Caleb avaient eux aussi des pouvoirs. Mais revenons aux gens! Caleb les connaissait bien et malheureusement pour lui, son frère Dostin en faisait partit. Dostin ce junkie, ce pseudo rockeur qui depuis quelques jours s’était révélé être un des « nettoyeurs ». Alors que la semaine dernière Dostin implorait son frère à travers la porte de son appartement pour lui passer un peu d’argent, une scène que jamais Caleb n’oubliera!

    D’ailleurs le jeune homme se mit directement à y penser, cette soirée où son frère l’avait menacé, menacé de le détruire, ce qui maintenant allait être possible puisque Dostin faisait partit de ce groupe bien décidé à exterminer tout les « mutants », et malheureusement pour nos deux jeunes ils en faisaient partit. Caleb baissa de nouveau la tête à la question de la jeune femme pour la simple et bonne raison qu’il n’arrivait pas à s’imaginer que son propre frère voulait à présent sa mort… mais après tout, Dostin n’était pas au courant que le jeune Caleb avait un pouvoir.

    _Malheureusement, il y en a pleins, autant pacifistes que non.

    Caleb détourna le regard de la jeune femme, avant de regarder autour d’elle. Si il pouvait ne revoir qu’une seule fois le zoo comme il l’était auparavant ce serait merveilleux! Mais bon, le temps passait tellement vite qu’il ne remarqua même pas à quel point en une fraction de seconde un zoo qui avant accueillait des millions d’animaux et qui maintenant ne recueillait que les vers de terre venu simplement savourer les restes des animaux morts lors du bombardements.

    _Sur ce sujet je ne peux rien dire, je suis désolé.

    C’est vrai que parler d’un remède était un peu tabou, à présent Caleb acceptait son don, il ne voulait pas et même il ne voulait plus s’en passer! Son don avait prit une place importante! Autant dans sa vie privée que dans son travail. Du moins, oui durant quelques réunions une petite idée était sortie mais une idée rapidement mise à la poubelle et plus jamais ressortie. Enfin, Caleb préférait ne pas parler de cette idée car de un, il n’avait aucunes idées sur ce sujet et de deux, il faisait partit des gens qui ne voulaient plus se séparer de leurs dons!

    _Dis moi… tu me poses cette question car tu ne supportes plus ton don?

    Dit-il avant de lui sourire, un air légèrement crispé.

_________________
[C]aleb [P]aterski



Man does what he can,
Born to be alive
But God what he will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punk-ms-fic.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Where Is My Mind ? | Caleb   

Revenir en haut Aller en bas
 
Where Is My Mind ? | Caleb
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In The End :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: