Quand le monde n’est plus que désolation, il faut payer le prix cher pour survivre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parlons politique? [Mr Anderson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caleb Paterski

avatar

Féminin
Nombre de messages : 655
Age : 27
Who are you : The Mayor
Love : Nobody...
Santé :
58 / 10058 / 100

Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Persuasion
Maitrise des pouvoirs:
67/100  (67/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Parlons politique? [Mr Anderson]   Ven 14 Déc - 22:56

    Le soleil vient de se lever encore une belle journée avec Ricoré! Ok, la chanson n'est pas la meilleure et surtout pas maintenant puisqu'il était 6h30 le Soleil n'était même pas encore présent dans le ciel et pourtant dans le petit loft du jeune Caleb Paterski qu'il faut dire venait d'être réaménager, car oui son appartement enfin son loft avait subi quelque désagréments à cause des bombardements, mais tout c'était réglé maintenant en un rien de temps et maintenant Caleb avait un loft vraiment beau avec une magnifique baie vitrée dans son salon qui malheureusement donnait sur un ancien beau paysage devenu maintenant un tas de détritus et de roche en tout genre. C'est dingue comment les Hommes pouvaient tout changer!


    Comme tous les matins Caleb se leva de son grand lit blanc aux draps de soie puis il partit dans sa cuisine un endroit qu'il fréquentait assez régulièrement depuis un petit moment. N'ayant plus de bonne ou de serviteurs comme on les appels le jeune homme se préparait lui-même son café et puis finalement ce n'était pas plus mal. Après tout depuis qu'il avait 2ans le petit garçon avait toujours eu l'habitude d'avoir des gens à ses pieds faisant tout pour satisfaire ses biens et besoins mais voilà depuis qu'il avait enfin prit son indépendance il ne supportait plus que les gens viennent lui faire des choses qui étaient pourtant très simples. Il était donc dans sa cuisine vêtue d'un simple boxer en guise de pyjama en même temps avec une température approchant les 22degrés il pouvait se le permettre et puis il n'était pas de nature pudique au contraire.

    Il se prépara tranquillement son petit café du matin comme chaque matin, un café noir très serré rien de tel pour se réveiller quand soudain la porte de son loft s'ouvrit et des bruits de talons se firent entendre. Il grimaça légèrement s'était probablement Lian qui comme à son habitude venue lui faire la meilleure surprise de toute sa vie (bien évidemment dans le sens ironique du terme). En fait depuis un moment voir même depuis plus de quelques jours la jeune femme avait comme le double des clefs de l'appartement de Caleb en fait c'est lui qui lui avait donné au départ il ne pensait pas que la jeune femme viendrait tous les matins avec le journal et le café ainsi que des croissants mais voila depuis qu'elle avait été nommée comme la première secrétaire du jeune homme chaque matin un rituel de bienvenu s'était instauré commençant par son entrée avec des talons aiguilles qui faisaient d'énormes traces sur le sol (enfin ça il appellerait le carleur pour réparer) vêtue de son tailleur souvent de couleur claire et un petit chignon ou les cheveux lâchés la jeune femme faisait son entrée dans son loft et lui parlait du programme de la journée.

    Il se tourna alors sans complexe vis à vis de son boxer et la regarda avant de poser sa main sur le plan de travail et de porter son café à la bouche. Il la regarda de haut en bas plutôt mignonne comme fille mais c'est tout finalement elle n'était qu'une groupie à vrai dire il le supposait puisque la jeune femme passait tout son temps avec lui bien qu'étant sa secrétaire même quand il décidait d'aller faire un petit tour elle le suivait à l'aide son portable.

    _Mr Paterski?

    _Oui Lian?

    _Je suis venue vous prévenir de ne pas oublier le rendez-vous avec Monsieur Anderson.

    Anderson? Lui? Un rendez-vous avec cet homme! Il l'avait complètement oublié! Il grimaça légèrement pensant que pour une fois il pourrait se placer devant sa télévision et il pourrait enfin regarder la télévision enfin les dessins animés en mangeant un grand bol de céréales trempés de lait! Oui je vous ai dit qu'il avait quelques petites manies d'enfant même à 25ans! Il soupira légèrement avant de poser sa tasse sur le plan de travail et de partir en direction de sa chambre bien évidemment Lian le suivi jusqu'à dans sa chambre. Caleb partit dans la salle de bain puis partit direction la douche avant de revenir comme un sous neufs, vêtue d'une simple serviette sur les hanches. Lian quant à elle avait bien pris le temps de lui préparer son costume pour son rendez-vous qu'il aurait préféré oublier. Il prit son costume avant de retourner s'enfermer dans la salle de bain certes il n'était pas pudique, mais tout de même il ne pouvait pas se permettre de se déshabiller devant elle ah non jamais!

    Quelques minutes plus tard il se décida enfin à sortir de son loft en compagnie de la charmante Lian qui devenait aussi très pompante, le suivant dans la rue il n'avait pas vraiment envie qu'elle le suive tout du long de sa route! C'est pourquoi au bout d'une bonne dizaine de minutes, car évidemment aujourd'hui il n'avait pas demandé au chauffeur de venir préférant marcher il se tourna enfin vers la jeune femme avant de la regarder dans les yeux, un léger sourire sur le bord des lèvres, mais un sourire plutôt sarcastique.

    _Lian si pour une fois vous alliez faire autre chose?

    _Mais je suis...

    _Allez faire quelque chose je peux très bien me débrouiller seul!

    Une montée soudaine de son pouvoir vint dans son corps avant de venir dans ses yeux et de convaincre la jeune femme de partir ce qu'elle fit immédiatement! Il sourit légèrement étant fier de ce qu'il venait de faire et enfin il se dirigea à l'endroit prévu pour le rendez-vous. Vêtue d'un costume noir avec une chemise blanche, le Soleil faisait enfin son apparition dans le ciel c'est pourquoi il enfila sa paire de lunette avant de prendre une cigarette et de la porter à sa bouche puis il l'alluma avant de mettre l'une de ses mains dans sa poche gauche.

    Yankee Stadium voila l'endroit du rendez-vous certes ce n'était pas le meilleur mais c'était tout de même un endroit pour se donner rendez-vous. Il regarda ce qu'il était devenu, assis sur quelques gradins qui tenaient encore debout le jeune homme ne savait pas trop quand est-ce qu'il serait terminé. C'est lui qui avait ordonné qu'il se reconstruise au plus vite voulant mettre un peu de joie dans le cœur des habitants. Il n'attendait plus qu'une chose l'arrivée d'Anderson.


_________________
[C]aleb [P]aterski



Man does what he can,
Born to be alive
But God what he will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punk-ms-fic.skyrock.com/
Jack Anderson

avatar

Masculin
Nombre de messages : 510
Age : 31
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 22/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Décèle les gens qui ont des pouvoirs
Maitrise des pouvoirs:
70/100  (70/100)
Agilité au Combat:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Parlons politique? [Mr Anderson]   Dim 16 Déc - 12:14

    6h00. C’est l’heure qu’affichait en rouge le réveil de Jack qui émettait ce petit bruit énervant. Comment une personne normalement constitué peut aimer être réveillé par ce bruit horrible. Mais Jack avait l’habitude. Il se leva et ouvrit les volets. La lumière était faiblarde, comme si le soleil prenait le temps de se faire attendre. Il ouvrit la fenêtre et laissa pénétrer cet air chaud prévenant du dehors. Il devait déjà faire 20°C dehors. Jack souris, attrapant ses draps et les mettant à la fenêtre pour les aérer un peu. Jack était vêtu d’un bas de pyjama. Pour lui il y avait un rituel en se levant : boire un bon café. C’est le premier café de la journée alors il faut qu’il soit parfait si Jack veux passer une bonne journée. Il décida donc d’allez le préparer.

    Jack descendit les marches qui grinçaient sous ses pieds. Il prit alors la direction de la cuisine qui elle était baigné dans la lumière du soleil naissant. En effet, le soleil se levait côté cuisine et comme Jack avait la chance de ne pas avoir de voisin, rien ne pouvait stopper la progression des rayons de soleil jusqu’à chez lui. Il s’approcha de la cafetière. Il prit le pichet qu’il lava proprement avant de le remplir d’eau. Il ouvrit un compartiment de la machine et y versait l’eau qui fit monter une petite bille jusqu’à son maximum. 8 à 10 tasses. Pour des gens normaux oui mais pas pour Jack qui prenait des grandes tasses. Il jeta le vieux filtre et le marre dans la poubelle et en préparât un autre avec précaution. Il y mit 5 cuillères à café, il aimait le café fort. Il appuya sur le bouton et entendit le mécanisme de l’eau s’activer. Les premières gouttes ne tardèrent pas à passée à travers le café. Jack attrapa alors l’éponge et fit la vaisselle qu’il avait eu la flemme de faire la veille au soir. Il la fit rapidement et en profita pour préparer deux tasses. Une normale avec anse et une grande, avec couvercle. C’était son thermos à café qu’il emmenait partout avec lui. Il prépara une cuillère et un sucre.

    Le café coulait toujours et Jack avait fini de faire ce qu’il avait à faire. Il attrapa le balai et commença à balayer sa cuisine. Il y avait peu de saletés. Jack n’a jamais été un maniaque du ménage mais il le fait correctement chaque jour dans une pièce de sa petite maison. Comme ça cette dernière est constamment propre et bien tenue. Il attrapa une balayette et ramassa le petit tas qu’il avait rassemblé. Il mit le tout à la poubelle au moment ou le mécanisme de la cafetière lui indiquait que cette dernière avait finit de couler le café. Cette idée illumina le visage de Jack, au même titre que le soleil qui se faisait de plus en plus présent. Il était 6h20. Jack rempli alors sa tasse de café. Il remplir alors son thermos qu’il referma rapidement pour conserver la chaleur. Il remit alors le pichet sous la cafetière et décida alors de ne pas boire son café à table.

    Jack s’approcha de sa tasse et mis son sucre avant de commencer à remuer rapidement. Il se saisit alors de sa tasse et commença à marcher. Il passa le salon et arriva alors dans me couloir. Il posa sa main sur la poignée de la porte et la descendit doucement. Il ouvrit la porte et fut plongé dans ce halo de lumière. Mais les yeux de Jack s’habituèrent vite à cette lumière. Il se laissa réchauffer par la chaleur externe. Les rues étaient encore calmes. Une chose manquait à Jack, c’est le journal. Le livreur passait en effet trop tard pour que Jack lise le journal au petit déjeuner. Jack sentit la présence d’une personne avec des pouvoirs. Il avait appris à maîtriser son pouvoir. Il n’était plus pris de violentes migraines. Il sentait juste un petit picotement lui indiquant qu’il avait un « collègue » à proximité. Il porta sa tasse à ses lèvres sans voir personne. Sûrement « captait-il » un voisin. Jack souria à cette idée et fini son café. Il rentra à nouveau dans sa maison et alla laver sa tasse. Il était temps pour lui d’aller s’habiller.

    Jack remontât à l’étage pour aller prendre une bonne douche bien méritée. Il prépara ses affaires sur son lit et pris la direction de la douche. Il resta bien vingt minutes sous celle-ci. Il aimait prendre une bonne douche rafraîchissante le matin. Il sortit de cette dernière et attrapa une serviette qu’il se mit autour de la taille une fois séché. Il sortit alors de la salle de bain et vit son uniforme de Général deux étoiles des armées sur son lit. Jack avait pris sa retraite il y a quelques années mais avec les récents évènements, il était allez demander au gouvernement provisoire, situé au siège de l’ex-ONU, de le réintégrer au service actif. Ils avaient accepté.

    La veille, Jack avait reçu un ordre de mission top secret chez lui. Cela concernait Caleb Paterski, le maire de la ville. C’était étrange de se dire que c’était un jeune de 25 ans dirige la seule ville encore debout. Mais bon, ca ne serait bientôt plus un problème. Jack enfila cet uniforme qu’il avait toujours détesté porter mais qu’il mettait souvent avant sa retraite. Mais aujourd’hui, Jack était content de le mettre, cela marquait enfin son retour au sein du service actif. Jack fût fin prêt pour son rendez-vous. Il prit le temps de lasser ses chaussures et pris la direction de la porte d’entrée. Il mit sa paire de lunette sur les yeux et, sa tasse dans une main, il ouvrit la porte.

    Le rendez-vous, qu’un des membres du gouvernement provisoire avait pris pour lui, convenait que les deux hommes se rencontreraient au Yankee Stadium à 7h45. Jack avait encore 25 minutes. Il arriva donc devant le stade avec un quart d’heure d’avance. Il pénétra l’enceinte et s’asseya dans l’ombre. Il n’eu pas à attendre bien longtemps avant de voir Caleb arrivé. Une fois ce dernier assis, et après avoir inspecté le stade, Jack se décida à partir à sa rencontre. Il mit sa casquette de général en place et pris donc sa direction. Il arriva prêt de lui. Il s’asseya à ses côtés et lui serra la main.


    « Général Jack Anderson, monsieur le maire. »

    Jack le gratifia d’un petit sourire et attendit alors une réponse du jeune homme. Jack sentait que ce dernier avait lui aussi un pouvoir …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb Paterski

avatar

Féminin
Nombre de messages : 655
Age : 27
Who are you : The Mayor
Love : Nobody...
Santé :
58 / 10058 / 100

Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Persuasion
Maitrise des pouvoirs:
67/100  (67/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Parlons politique? [Mr Anderson]   Dim 16 Déc - 17:39


    Caleb attendit encore quelques minutes avant d’enfin voir arriver prêt de lui un homme vêtu d’une tenue de militaire. A vrai dire Caleb lui n’avait jamais fait partit de l’armée et d’ailleurs il s’en voulait quelques peu, tout simplement parce qu’il ne se voyait pas au pouvoir sans être un membre de l’armée. Ils auraient très bien pu nommer un homme comme ce monsieur Anderson au pouvoir! Il était vieux oui mais bon, il avait de l’expérience, il avait fait partie de l’armée et tout ce qu’il entendait de lui n’étaient que des ras de marée de compliments alors pourquoi mettre un petit jeune en tant que Maire? Enfin on ne pouvait pas lui en vouloir.

    Une ombre vint se faire sur les jambes de Caleb, il leva les yeux enfin sa tête ainsi que ses lunettes posées sur le bout de son nez et il regarda cet homme qui venait prêt de lui. Se levant pour lui dire bonjour tout de même, il eut un léger sourire en le voyant et en lui serrant la mains. Il avait une de ses poignes celui là! Pour finir les deux hommes s’assirent.

    Bon il s’appelait Anderson mais quoi Anderson? Enfin général Anderson ça suffirait amplement après tout ils n’avaient aucunes accroches.

    Caleb du haut de ses 25ans paraissait tellement jeune à ses côtés on aurait pu penser à un père et son fils mais non, au final qui penserait que Caleb était comme son supérieur? Qui pourrait penser que Caleb lui dictait tout ses pas? Personne en temps normal on penserait le contraire ce qui ne serait pas vraiment étrange dans ce cas mais là…

    _C’est un plaisir de rencontrer le Général Anderson… on m’a souvent parlé de vous.

    Un léger sourire sans pour autant le regarder, à vrai dire Caleb ne regardait jamais les gens en face tout simplement par peur d’utiliser son pouvoir sur des personnes alors qu’il ne voulait pas et puis ce n’est pas tout, il ne regardait personne dans les yeux depuis qu’il était au pouvoir tout simplement pour le fait qu’il ne voulait pas que les autres voit ce don il pensait sincèrement après tout on dit que les son le reflet de vos sentiments et bien oui, Caleb était tout de même pétrifié mais il ne voulait pas le dire trop têtue pour demander de l’aide il ne voulait en aucuns cas qu’on l’aide alors qu’il pouvait très bien se débrouiller seul… du moins il tentait de se le dire.

    Il tourna enfin les yeux vers l’ancien Général car oui il était très bien renseigné sur chaque personnes membres ou ex-membres de l’armée. Et puis ses seuls amis étaient bien ceux de l’armée. Mise à part eux il n’en avait pas du moins il n’en avait plus. Entre sa famille presque morte et son mentor mort sous ses yeux il avait décidé de couper tout les ponts avec tout les membres qu’il connaissait.

    Enfin entrons dans le vif du sujet! Caleb avait il y a quelques jours eut une réunion avec les gens que l'ont peut qualifier de plus supérieurs à lui ce qui englobait bien évidemment le Président ainsi que les autres hommes politiques et un accord avait été conclus entre lui et ses gens (bien évidemment lors de cette réunion les autres Maires des différents Etats avaient été convoqués). Cet accord? Et bien tout simplement l'entraide entre ses Etats mais également l'aide des anciens généraux comme on les appelait tous c'est pourquoi une lettre avait été envoyé pour Mr Anderson, lui demandant un rendez-vous ici. En fait le Haut Gouvernement voulait le charger d’une mission, une mission plutôt simple mais qui allait vraiment aider le jeune homme enfin si on pouvait qualifier ce genre de chose comme étant une mission.

    _Je suppose que vous devez avoir une légère idée du pourquoi je vous ai demandé de venir ici?

_________________
[C]aleb [P]aterski



Man does what he can,
Born to be alive
But God what he will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punk-ms-fic.skyrock.com/
Jack Anderson

avatar

Masculin
Nombre de messages : 510
Age : 31
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 22/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Décèle les gens qui ont des pouvoirs
Maitrise des pouvoirs:
70/100  (70/100)
Agilité au Combat:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Parlons politique? [Mr Anderson]   Dim 16 Déc - 20:31

    Caleb lui serra la main. Jack appréciais la franchise du jeune homme. Il avait une poignée de main peu politicienne et Jack en était surpris. Sa mission serait peut être facile. Il souria alors au jeune homme.

    « Votre réputation vous précède aussi Monsieur le maire. Et c’est un honneur pour moi de vous rencontrer enfin »

    Avait-il une idée ? Bien sur. S’il se doutait. Jack avait eu un briefing top secret avec le président des Etats-Unis restants. Il avait passé plus de deux heures avec lui dans son bureau à parler de la nouvelle mission de Jack. Ca serait très dur pour lui mais il suivrait les ordres du président, même avec le jeune homme.

    Flashback

    « Jack tu sais pourquoi je t’ai fait venir ? »

    Jack avait une vague idée. Il savait que ses années d’expérience en tant que sniper lui servirais.

    « J’en ai une petite idée Georges mais je crois qu’il y a d’autres solutions non ? »
    « Non on doit le faire maintenant. Mais c’est loin de ce que tu peux imaginer … »

    Jack était surpris de cette phrase. Mais qu’allait lui demande le président des Etats Unis ? Qu’allait-il devoir faire. Le président lui tendit un dossier apposé d’un logo TOP SECRET. Jack le parcouru rapidement et un sourire se mis sur ses lèvres. Il leva les yeux et regarda le président.

    « Je serais à la hauteur, Mr le président »

    Jack quitta le bureau ovale, le dossier sous le bras.

    Retour à la réalité. Jack était toujours aux côtés de Caleb. Ce dernier attendait la réponse de Jack. Se dernier se retourna un peu pour mieux le voir. Il souriait toujours. Jack ouvrit alors la bouche


    « Oui je connais les raisons de ce rendez-vous. Voyez-vous, le président à une très haute estime de moi et il pense que je suis le seul homme capable de faire ça. C’est pourquoi il m’a confié cette mission. Je compte bien la remplir. »

    Jack glissa sa main dans sa veste, cherchant quelque chose. Était-il prêt à dégainer une arme. Allait-il tuer de sang froid le maire de new York pour prendre sa place. Et si finalement c’était sa mission. Tout ne serais-ce qu’une histoire de politique. Jack sortit finalement la main de sa poche et pointa ce qu’il venait de sortir sur le maire. Voilà. Ca allait bientôt être fini. Le suspense était intense et … la suite au prochain épisode …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb Paterski

avatar

Féminin
Nombre de messages : 655
Age : 27
Who are you : The Mayor
Love : Nobody...
Santé :
58 / 10058 / 100

Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Persuasion
Maitrise des pouvoirs:
67/100  (67/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Parlons politique? [Mr Anderson]   Dim 23 Déc - 18:46




  • Caleb une réputation ? Impossible ! Il n’était même pas le dixième de ce qu’était le Maire. Et il avait déjà une réputation ? Bon… Oui il était connu pour ses multiples coups de colère durant les réunions, et pour ses soirées un peu trop arrosées ainsi que ses filles dans les chambres d’hôtels. Etait-ce de ça que le Colonel parlait ? Dans ce cas ce ne serait pas un honneur de le rencontrer enfin, Caleb se souvint enfin de la petite réunion en tête-à-tête qui ne s’était pas vraiment bien passée avec le Président il y a quelques jours après qu’il a eu la réunion avec les autres Maires des différents Etats.

    Flash Back :

    Caleb arriva enfin devant le bureau du président après une heure de route et il n’était pas vraiment des plus aimables. En effet, une soirée un peu trop arrosée de la veille en compagnie d’une jeune femme ayant un pouvoir plutôt étrange. Celui de prendre pas mal d’énergie vitale ce qui avait énormément affaiblit le jeune homme pourquoi ? Car en prenant du plaisir la jeune femme prenait également de l’énergie vitale du jeune homme qui rapidement se trouva à moitié mort mais leurs ébats amoureux heu… sexuels furent des plus intense.

    Il était donc aux alentours de 6h00 du matin quand Lian arriva dans la chambre du loft du jeune homme et évidemment elle ne se priva pas d’aller dans jusqu’à lui arracher la couverture du corps pour qu’il se lève ce que bien évidemment il fit avant d’aller dans la salle de bain avec un mal de tête à en mourir ! Lian avait prit grand soin de virer cette charmante jeune femme du loft de M. Paterski.

    Quelques minutes après qu’il soit sortit de la douche et en costume, Lian et lui partirent dans la voiture, une Jeep tout terrain il fallait bien ça ! Enfin après une heure de route ils arrivèrent enfin au bâtiment de M. le Président. Ils y entrèrent et Lian partit attendre dans la salle d’attente pendant que Caleb lui faisait son entrée. Mal de tête, yeux rouges, gorge sèche tout y était le parfait petit fêtard !

    _M. Paterski, on m’avait dit de vous un fêtard invétéré mais de là à venir me voir avec une gueule de bois je dis chapeau.

    Le Président était assit sur son bureau, les bras croisés visiblement par rapport à Caleb lui était parfaitement sobres et Saints d’esprit. Caleb s’approcha du bureau du Président qui ne prit même pas la peine de lui serrer la main visiblement exaspérer de voir l’état déplorable dans lequel était l’homme qu’on appelait le nouveau Maire. Caleb s’assit alors avant de se frotter le cou, bizarrement il n’avait aucuns répondant face à cet homme ! Il se faisait même des plus petits au monde pour ne pas avoir à affronter sa colère, mieux encore ! Caleb baissait les yeux pour ne pas avoir à affronter son regard, on pouvait facilement le comparer à un petit enfant qui se faisait punir par son père.

    _Mais bon, je ne suis pas là pour vous faire la morale ! Vous avez 25ans et je pense que vous êtes en âge de savoir ce que vous devez faire !

    Un sourire assez timide se dessina sur les lèvres de Caleb qui leva légèrement la tête vers le Président.

    _Je pense que vous savez pourquoi vous êtes ici ?

    _A vrai dire M. le Président… ma soirée m’a un peu fait oublier le pourquoi.

    Un soupire sortant de la bouche du Président et voilà Caleb dans une mauvaise posture. Il se mordit la lèvre inférieure avant de tenter tant bien que mal de se rappeler le pourquoi il était ici déjà. Si son pouvoir pouvait lui être utile dans ce moment croyez-moi qu’il l’aurait déjà utilisé.

    _Comme vous le savez, la réunion de la dernière fois avait été un peu… sur les nerfs.

    _Oui, je m’en souviens et vous vouliez même que les Maires aient un ancien chef d’armée avec eux.

    _C’est exact ! Mais comme vous le savez, il est dur d’en trouver.

    _Sans vouloir vous offenser M. le Président, vous ne voulez pas en venir au fait… j’ai un peu de mal ce matin.

    Le Président, se recula légèrement de sa chaise avant de sortir un dossier de son bureau puis de le faire glisser jusqu’à Caleb qui l’ouvrit avant d’écarquiller les yeux. Le Président se leva avant d’aller contre sa baie vitrée montrant les restes des bâtiments en ruines. Caleb se replaça sur la chaise avant de froncer légèrement les sourcils. Il ne comprenait pas trop ce dossier.

    _Monsieur… je… c’est…

    _Tout est déjà en place M. Paterski.

    _Mais je ne peux pas…

    _Ce n’est pas à vous que je confis cette mission.

    _Mais quel rapport avec la réunion ?

    _Votre ancien chef d’armée celui dont nous avons parlé après la réunion de la dernière fois est chargé de ça.

    _Le mien ?

    _Vous avez bien entendu.

    Caleb regarda le Président avant de se lever de sa chaise assez violemment, il s’approcha de la porte de sortie, généralement devant le Président on ne fait pas ce genre de chose mais voilà, Caleb était dans le genre spontané et avec du culot, c’est pourquoi il lui arrivait de faire certaine chose qu’il regretterait certainement.

    _M. Paterski, je ne fais pas ça contre vous.

    Caleb tourna la tête à 90° à droite, avant de se stopper devant la porte.

    _Vous le faites simplement contre ma ville !

    Il ferma la porte derrière lui, non, il claqua la porte derrière lui laissant le Président seul dans son bureau. Puis enfin il quitta les lieux avec Lian qui ne dit rien et il ne valait mieux ne rien dire sous peine d’avoir l’énorme colère du jeune homme.

    Retour au présent.

    Caleb se tenait assit à côté de Jack Anderson, qui semblait connaître les raisons de sa venue et d’ailleurs il mit la main dans sa veste avant d’en sortir quelque chose qu’il tendit à Caleb qui le prit avant de soupirer légèrement, il tourna les yeux vers Jack.

    _Je vois que vous l’avez fait.

    Mais fait quoi ???? La suite juste après.

_________________
[C]aleb [P]aterski



Man does what he can,
Born to be alive
But God what he will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punk-ms-fic.skyrock.com/
Jack Anderson

avatar

Masculin
Nombre de messages : 510
Age : 31
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 22/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Décèle les gens qui ont des pouvoirs
Maitrise des pouvoirs:
70/100  (70/100)
Agilité au Combat:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Parlons politique? [Mr Anderson]   Dim 23 Déc - 22:53

    Jack était surpris. Le jeune homme venait de lui dire quelque chose qu’il ne comprenait pas. Qu’avait il fait ? Bou son café ? Fait son ménage ? Gagner au loto ? Non il ne voyait

    « Fait quoi Mr le maire ? »

    Jack croisa ses jambes et posa main gauche sur son genou. Son bras droit était accoudé au banc, de telle sorte à faire face à Caleb. Il avait l’air si jeune et si innocent. Mais pourtant cette grandeur d’esprit. Cette volonté de fer. Il avait gagné le respect de Jack. Et c’était une chose difficile que de l’avoir. Ce dernier toussota un peu et avala sa salive avant de prendre la parole.

    « Mr le maire. Le président des Etats Unis m’a demandé de vous accompagné dans votre mandat. Vous êtes jeune et il pense que vous aurez besoin de moi. Vous serez le seul maire des USA à avoir à ses côtés un militaire. C’est la condition que j’ai fixé et Geo… le président à accepté. Mon but n’est pas de prendre le pouvoir dans la ville mais plutôt de vous assister et de vous faire profiter de mon expérience. Je n’ai jamais été attiré par la politique et par le pouvoir. Donc n’ayez crainte »

    Il voyait le maire désabusé, légèrement pensif. Jack devait donner une preuve de bonne volonté. Il souria en ayant une idée. Il le regarda et lui dit alors.

    « Je sais que vous avez une capacité. Quelque chose qui fait de vous une personne unique. Vous avez du contracté ce don après l’attaque, à cause du nuage radioactif. Je le sais car moi aussi j’ai un don. Je suis capable de distingué ceux qui en ont un et ceux qui n’en non pas. Je pensais au départ que c’était un fléau mais non. J’ai appris à me servir de mon don et je sais donc si je dois me méfier. Et bizarrement quand j’ai découvert pour vous je ne me suis pas méfié car je savais que vous étiez un homme droit. Et puis si le président m’a demandé de veiller sur vous c’est parce qu’il pense que vous représenter notre avenir. Que c’est vous qui allez, à long terme nous sortir de cette mauvaise passe. »

    Jack posa alors sa main sur l’épaule de Caleb et gratifia d’un sourire. Jack sentit en lui l’information pénétré jusqu’à son cerveau. La persuasion. C’était le pouvoir du maire. Cela faisait un bon mois que Jack captait le type de pouvoir des gens. Cela lui permettait de le contrer un peu. Mais il n’y arrivait pas tout le temps surtout si comme lui, la personne arrivait à contrôler son pouvoir.

    « J’espère que cette preuve de loyauté vous suffira Mr le maire. Vous devez savoir que je donnerais ma vie pour vous comme je donnerais ma vie pour mon président. Et je voulais que vous sachiez que quelque soit votre décision je la respecterais.SI vous ne voulez pas de mon assistance, je partirai aussi vite que je suis arrivé. »

    Jack venait de donner à Caleb le choix. Continuer avec ou sans Jack. Il devait maintenant faire un choix…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb Paterski

avatar

Féminin
Nombre de messages : 655
Age : 27
Who are you : The Mayor
Love : Nobody...
Santé :
58 / 10058 / 100

Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Persuasion
Maitrise des pouvoirs:
67/100  (67/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Parlons politique? [Mr Anderson]   Mer 26 Déc - 18:27

    Il n'était pas au courant? Mais... Alors, ce n'était pas lui? Que ce passait-il? Caleb perdait-il la tête? Trop de choses en ce moment? En tout cas une chose est sûre c'est qu'il était dans une situation un peu gênante puisque Jack ne semblait pas comprendre ce que lui disait le jeune homme voir même il semblait n'être au courant de rien. Trop de choses! Il s'était passé trop de choses pour que le jeune homme puisse faire la différence entre ce qui devait être ou non. Il baissa la tête fixant à présent ses chaussures à 119$ en cuir noir avant de se sentir vraiment gêné, il ne savait même plus si son entretien avec le Président concernait Jack ou non.

    _Je suis désolé, en ce moment trop de choses arrivent et disons que je n'arrive plus à faire de différence.

    Il leva la tête et regarda Jack avant de lui faire un petit sourire assez timide. Il change de comportement? Généralement il fait tout pour avoir la situation bien en main mais là, face à Jack il ne savait plus quoi faire, remarque après l'énorme boulette qu'il venait de faire comment peut on reprendre le contrôle de la situation.

    Il sentit la main du Général venir sur son épaule comme pour le rassurer, Caleb lui sourit avant d'entendre le discours que celui-ci avait à lui faire, plutôt étonnant comme discours puisqu'il venait tout simplement de lui révéler que lui aussi il était un "mutant", lui aussi avait un pouvoir ce qui étonna un peu le jeune homme d'où son expression face à cette révélation. La bouche légèrement ouverte, les sourcils froncer et le fait qu'il en avait la parole coupée. Pourquoi c'est commun pas mal de personnes étaient dotées de pouvoirs alors pourquoi réagissait-il ainsi? Peut être parce que venant d'un homme comme le Général Anderson ça paressait vraiment étrange. Surtout que son pouvoir était quelque peu comme celui de Caleb minime, mais très utile après tout savoir qui a des pouvoirs ou non pouvait s'avérer très intéressant et au moins il pouvait éviter de se battre rien qu'en sentant le pouvoir des autres. Bref! Caleb toussota légèrement avant de reprendre son sérieux, il hocha simplement la tête à la révélation de Jack sans rien dire.

    Puis Jack continua son discours pour finir par un dilemme, soit Caleb acceptait l'aide du Général qui serait très utile et surtout qui lui permettrait de ne plus s'embrouiller comme il venait de le faire à l'instant soit il refusait préférant garder son indépendance et en continuant à s'embrouiller comme il venait de le faire, mais bizarrement la deuxième solution lui plaisait plus. En effet Caleb était un jeune homme indépendant qui n'aimait pas qu'on l'aide alors si quelqu'un comme le Général venait à lui parler un jour où Caleb n'était pas de bonne humeur et bien je peux vous dire que Caleb l'enverrait rapidement dans les roses. Mais en même temps il avait besoin d'aide, car à 25ans avoir un rythme de vie comme celui-là allait rapidement le rendre sans vie! Il fit une légère moue comme pour réfléchir avant d'avancer sa main vers le Général.

    _Et bien Général Anderson... je vais accepter votre aide, après tout ça peut m'être vraiment utile.

_________________
[C]aleb [P]aterski



Man does what he can,
Born to be alive
But God what he will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punk-ms-fic.skyrock.com/
Jack Anderson

avatar

Masculin
Nombre de messages : 510
Age : 31
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 22/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Décèle les gens qui ont des pouvoirs
Maitrise des pouvoirs:
70/100  (70/100)
Agilité au Combat:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Parlons politique? [Mr Anderson]   Ven 28 Déc - 21:21

    Jack était prêt à se lever et a partir parce qu’il était persuadé que Caleb refuserais son offre. Il avait entendu que le jeune homme était une forte tête et qu’il n’aimait pas être assisté. Il aimait avoir tout le pouvoir pour lui. Et pourtant il acceptait l’offre du général Anderson. Jack n’en revenait vraiment pas. Le jeune homme faisait probablement la bonne décision. Jack approcha lui aussi la main sa main, allant a la rencontre de celle de Caleb. Leurs deux mains étaient à présent serré. Mais tout ne se passa pas comme prévu. Soudain une lumière se dégagea de la poignée de main. Une lumière blanche écarlate, aveuglante. Jack ne voyais plus rien. Il essaya de garder son calme.

    « Qu’est ce qui m’arrive Caleb ? » hurla t-il contre le vent qui se levait juste.

    Il eu à peine le temps de finir sa phrase que la lumière disparue. Le crâne de Jack était prêt à imploser. Il était pris d’une violente migraine. Il ne pouvait plus ouvrir les yeux tellement il avait mal. Il essayait de résister de toutes ses forces mais bientôt la douleur fût insupportable pour lui. Il se leva pour se laisser tomber au sol comme un poids mort. Le général Anderson était à terre, évanoui.

    Jack reprenait peu à peu ses esprits. Il était toujours dans le parc. Le mal de tête était passé. Il se leva péniblement et se retourna pour voir comment allait Caleb mais il n’y avait plus personne. En fait le stade était vide. Il tourna sur lui. Rien. Il était un peu perplexe. Il se demandait ce qui c’était passé. Il vit alors quelqu’un. Il courra en l’appelant mais il ne bronchait pas. Finalement il rattrapa ce petit garçon.


    « Hey petit tu ne m’as pas entendu quand je t’ai appelé ? »

    Jack devint blanc comme un linge quand le petit garçon se retourna. Il était face à son pire cauchemar. Face à la seule personne qu’il n’est jamais réussi à sauver. Il était face à son fils Charlie. Le jeune garçon c’était tué en jouant avec son arme de service. Sans réfléchir, Jack se jeta sur lui pour le serrer dans ses bras.

    « Papa tu m’étouffes là. » lui dit alors le petit garçon.

    Sa voix était comme dans les souvenirs du vieil homme. Fluette, enfantine. Comme si il était insouciant. Jack décida d’interroger son fils.


    « Que c’est il passé Charlie ? Suis-je mort ? »

    Jack redoutait beaucoup la réponse. Il avait peur que New York est été détruit dans une autre bombe ou autre chose. Mais il était loin de s’imaginer ce qu’allait lui dire le jeune garçon.

    « Non tu n’es pas mort papa. Bien au contraire. Tu n’as jamais été aussi vivant. Il y a juste eu un petit problème avec Caleb. Nous ne nous y attendions pas. Mais je ne peux rien te dire. Tu devras découvrir ce qu’il c’est passé. »

    Jack était perplexe. Il regardait son fils. Il était beaucoup plus mature qu’il ne semblait bien le vouloir. Il disait des choses que Jack ignorait. Ca ne pouvait pas être un rêve.

    « Je suis au courant que le président t’as demandé de t’occuper de Caleb. C’est un homme bien. Il va accomplir de grandes choses. Mais seul il ne peut rien faire. Et nous pensons que tu es le seul à pouvoir l’aidé papa. Tu es quelqu’un de raisonnable et tu as toujours œuvré pour le bien et pour la paix. Tu es la meilleur personne pour ce petit travail »

    Plus la conversation avançait, plus Dan était intrigué par son fils. Comment savait-il tout cela. Et qui était ces nous dont il parlait.

    « Quand tu dis nous tu parles de … »

    « Oui je parle de lui. »


    Jack fit une petite moue. Son fils s’approcha de lui et il attrapa la main de Jack. Les deux marchèrent alors le long du terrain de foot.

    « Tu sais, ça n’a jamais été ta faute si je suis mort. Je, je voulais voir a quoi servait cette arme et le coup est partit tout seul. Je sais que tu t’en es toujours voulu et qu’encore maintenant tu te sens coupable. Mais c’est inutile. Je vais bien. Et puis maman m’a rejoins il n’y a pas si longtemps. On attend beaucoup ta venue mais ce n’et pas pour maintenant. Tu as encore le temps. »

    Charlie lâcha la main de son père et fit un pas en arrière.

    « Tu n’es qu’au début du voyage papa. La route est encore longue et j’espère que nous nous reverrons. Mais il est temps que tu te réveille. Caleb e st d’ailleurs en train de faire du bouche à bouche. »

    Charlie était en train de disparaître dans une lumière blanche tandis que Jack était aspiré en arrière.

    « Je t’aime papa. A très bient…. »

    Jack n’entendit pas le reste. Il ouvrit les yeux et aperçu alors Caleb au dessus de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb Paterski

avatar

Féminin
Nombre de messages : 655
Age : 27
Who are you : The Mayor
Love : Nobody...
Santé :
58 / 10058 / 100

Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Persuasion
Maitrise des pouvoirs:
67/100  (67/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Parlons politique? [Mr Anderson]   Ven 4 Jan - 18:41


    Une poignée de main et soudain un rayon blanc sortit de la poignée des deux hommes. Ne réalisant pas vraiment se qui se passait, Caleb lâcha immédiatement la main du Général avant de venir s’asseoir sur l’un des sièges du Yankee Stadium. Il ne réalisait pas trop ce qui venait de se produire, sa vue était encore trouble et son cœur battait à la chamade.

    Quelques secondes après avoir repris ses esprits, le jeune homme retrouva enfin une vue un peu plus correcte, il regarda autour de lui cherchant Jack dans tout les recoins du Yankee Stadium, mais visiblement il ne le trouvait pas. Au même moment une sensation étrange le prit, des frissons lui parcoururent le corps forçant ses poils à se redresser, un mal de ventre insupportable le prit à son tour et enfin le jeune homme baissa les yeux.

    C’est à ce moment là qu’il remarqua le corps inerte de Jack sur le sol, sans plus attendre il se précipita vers celui-ci avant de sentir cette chose, cette montée qui vous prend la gorge et qui surtout vous donne un arrière goût dans la bouche. Non pas une montée de vomis surtout pas ça!

    Et bien si, sans le comprendre, Caleb fut prit d’une insupportable envie de vomir, il se leva alors très rapidement avant d’enjamber Jack pour ainsi finir sa course sur les sièges derrière lui, il posa une main sur sa bouche se retenant tant bien que mal de retenir cette montée écœurante qui le prenait. Mais s’en était trop, il ne pouvait plus résister, et c’est alors qu’il retira sa main de sa bouche et automatiquement une substance jaunâtre sortit de sa bouche ( je ne vais pas faire d’autres détails quand même pour ne pas vous écœurer à mon tour).

    Après avoir rendu son petite déjeuner, le jeune homme se retourna et regarda Jack Anderson encore une fois avant de réaliser qu’il était peut être entrain de mourir devant ses yeux, Caleb fit quelques pas vers le Général avant d’entamer un massage cardiaque certes il n’avait jamais fait ça et s’y prenait vraiment beaucoup de maladresse quitte même à lui casser quelques côtes mais après tout il ne rêvait que d’une chose que Jack ne meurt pas!

    Enfin il ne tarda pas à comprendre que le massage cardiaque n’était pas la seule chose dont il avait besoin, une grimace d’écœurement se dessina alors sur ses lèvres réalisant que le bouche à bouche s’imposait.

    _Non mon Dieu s’il vous plait tout sauf ça.

    Il approcha son visage du nez de Jack regardant si il respirait et c’est au même moment que celui-ci plissa des yeux.



[Désolée d'avoir répondu avec du retard]

_________________
[C]aleb [P]aterski



Man does what he can,
Born to be alive
But God what he will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punk-ms-fic.skyrock.com/
Jack Anderson

avatar

Masculin
Nombre de messages : 510
Age : 31
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 22/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Décèle les gens qui ont des pouvoirs
Maitrise des pouvoirs:
70/100  (70/100)
Agilité au Combat:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Parlons politique? [Mr Anderson]   Mar 5 Fév - 19:12

    Le vieux général réouvrit les yeux, au moment ou Caleb regardait s’il était vivant. Jack avait la vue légèrement trouble mais il commençait à reprendre tout doucement ses esprits. Il se releva en s’asseyant et fut pris d’une migraine affreuse. C’est comme si quelqu’un était en train de lui frapper dessus.

    « Oh ma tête »

    Avec l’aide du maire, Jack se releva de son état semi comateux. Il avait tellement mal au crâne qu’il n’avait pas remarqué que le maire était blanc. Mais une fois que ce dernier était à nouveau bien réveillé il remarqua donc que le maire n’allait pas bien. Il était un peu pâle.

    « Monsieur le maire je pense qu’il vaudrait mieux que vous vous asseyez vous avez l’air mal »

    Jack avait fixé le maire droit dans les yeux quand il lui avait dit ça. Il se sentait différent. Jack avait l’impression qu’il lui manquait quelque chose. Mais il ne saurait dire quoi. S’il savait qu’en se touchant, leurs deux pouvoirs ont interagis entre eux et ont quitté leurs enveloppes pour allez se nicher dans l’autre. Jack allait devoir chercher comment changer cela. Mais pour le moment il ne savait pas qu’il avait le pouvoir de persuasion.

    « Je pense que vous devriez vous asseoir Mr le maire ca vous permettra de récupérer un peu et surtout ca nous permettra de faire la lumière sur cet événement. Vous êtes une personne très importante dans cette ville, si ce n’est la plus importante et vous représentez l’avenir de notre nation. »

    Jack défendait ces idées avec convictions parce qu’il savait que le président pensait la même chose. Il lui avait avoué qu’il pensait qu’un jour ce serait eux qui seraient à sa place. Jack lui avait alors avoué qu’il ne pensait pas qu’il serait en vie à ce moment là. Et puis Jack avait avoué que la politique n’était pas son fort. La seule raison qui le poussait à rester avec le maire c’était surtout pour l’aider en lui prodiguant quelques conseils et en le mettant sur la bonne voie.

    « Vous pensez que c’est quelqu’un qui vous en veux qui nous à attaquer ou que c’était juste une coïncidence ? Personnellement je ne crois pas trop à ce genre de chose mais il y a quelques temps je ne pensais pas que les humains seraient assez stupides pour s’entretuer et détruire une partie de la planète Terre. Alors aujourd’hui je suis prêt à croire tout ce qu’on le dit, même les théories les plus fantasques … »

    Jack se passa une main dans la nuque. Il avait du mal à croire que c’est lui qui disait ça mais seul les imbéciles ne changent pas d’avis c’est bien connu.


[Je te prie de bien vouloir excuser mon retard ^^ Et je voulais savoir si ca te gène pas que je RP en « Je » au lieu de « il »]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caleb Paterski

avatar

Féminin
Nombre de messages : 655
Age : 27
Who are you : The Mayor
Love : Nobody...
Santé :
58 / 10058 / 100

Date d'inscription : 09/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Persuasion
Maitrise des pouvoirs:
67/100  (67/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Parlons politique? [Mr Anderson]   Jeu 21 Fév - 20:27

    Caleb est l’une de ses personnes qui refusent d’avoir un ordre alors ce n’était pas le Colonel Anderson qui allait lui dire de s’asseoir! Et puis à moins que ce cher Colonel est le pouvoir de Caleb il pouvait le faire s’asseoir mais pour le moment il semblait que non, du moins, pour après la première demande de ce cher Colonel. Caleb fronça légèrement les sourcils, il se sentait assez mal, un genre de sensation bizarre lui venait dans le ventre, son estomac semblait jouer des sienne, vous savez ce genre de sensation, la boule au ventre avec ce genre de frisson mélangé à une pointe d’envie de vomir et bien voilà ce que ressentait le jeune homme à cet instant.

    En tout cas, il pouvait se sentir heureux de ne pas à avoir faire du bouche à bouche au Colonel, non pas qu’il est un truc contre le fait que les hommes s’embrassent mais disons que pour lui embrasser un homme s’était comme voir un chat ou être enfermer dans un ascenseur - à savoir qu’il est allergique aux chats et qu’il est claustrophobe- sympa pour monsieur le Maire non?

    A la deuxième annonce du Colonel pour que Caleb s’assoit le jeune homme s’exécuta. Étrangement quand Jack lui demanda pour la seconde fois, Caleb l’avait regardé dans les yeux avant de sentir son corps ne plus l’écouter et s’exécuter aux simples paroles que celui-ci disait. Une chose plutôt impressionnante puisque Caleb n’aimait pas qu’on lui donne des ordres et encore moins son nouveau bras droit! Mais étrangement le jeune homme ne se contrôlait plus et se laissa s’asseoir contre son grés! Caleb écouta finalement ce que lui disait le Colonel avant de froncer une nouvelle fois les sourcils, il ne comprenait pas vraiment ce que lui disait Jack à vrai dire son esprit était plutôt penché sur son mal de ventre incontrôlable et son envie de vomir. D’ailleurs, il était encore pâle, aussi pâle qu’un jeune garçon qui avait une belle gastro.


    _Je… je… je ne me sens pas très bien.

    Pas bien du tout même! Une seule envie celle de vomir à tout prix et de redevenir comme il l’était avant. Il entendit encore une fois le propos que tenait Jack à son égard, en parlant de coïncidences ou autre, une chose qu’il ne comprenait pas encore mais bon, il souffla alors une nouvelle fois avant de tenter d’aligner un peu plus de mots cette fois-ci.

    Dans sa tête trottait encore le fait qu’il se soit assis alors qu’il n’en avait pas envie et surtout devant Jack qui lui avait « ordonné » de s’asseoir.


    _Dîtes, vous avez bien un pouvoir? Celui de distinguer les gens qui ont des pouvoirs à ceux qui n’en ont pas?



[Sa ne me dérange pas du tout que tu remplace le "Il" en "Je" ^^]

_________________
[C]aleb [P]aterski



Man does what he can,
Born to be alive
But God what he will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://punk-ms-fic.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parlons politique? [Mr Anderson]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parlons politique? [Mr Anderson]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parlons peu, parlons politique -_-
» [Général]Politique de la Horde et compréhension
» De l'organisation politique de Lyon eg Grenoble au Moyen Âge
» Guide du succès politique
» Chronique Politique - Le Flamand Rose par LouisHubert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In The End :: Bronx :: Yankee Stadium-
Sauter vers: