Quand le monde n’est plus que désolation, il faut payer le prix cher pour survivre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ashton Benett

avatar

Masculin
Nombre de messages : 152
Age : 30
Who are you : Je suis eux, elle, lui ... & toi
Philosophie : L'amour est une catastrophe magnifique : savoir que l'on fonce dans un mur, et accélérer quand même
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 13/01/2008

Feuille de personnage
Pouvoir: //
Maitrise des pouvoirs:
0/100  (0/100)
Agilité au Combat:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Lun 28 Jan - 20:34

    Le protéger ? Elle plaisantait. Visiblement, non, mais la seule pensée qu’elle soit sincère le fit sourire intérieurement. Disons qu’il n’était pas quelqu’un de très expressif, et qu’il passait le plus clair de son temps à être de marbre pour que personne ne se serve de ses sentiments contre lui. Il avait fini par prendre cette habitude qui faisait de lui quelqu’un de distant et même de froid, mais au moins à l’abri de tous ces regards et esprits corrompus par le besoin ou la nécessité de lui faire du mal. Il n’exprimait jamais rien de concret pour ne pas donner l’ombre d’une chance à ce que l’on nommait « trahison ». L’homme était par définition vicieux, et Ashton se savait déjà bien assez en danger sans devoir reconnaître qu’il met obstinément sa vie en périls en exprimant ce qu’il pouvait bien ressentir. Indescriptible. Voilà la description que l’on pouvait faire de lui.

    Et il ne comprenait rien. S’il avait été un peu plus susceptible, sans doute aurait-il pris le temps de se sentir offensé de recevoir de telles paroles sans raison apparentes. Bienheureusement, Ashton ne se fiait que très rarement à ses premières intuitions et il se moquait surtout énormément de ce que l’on pouvait penser de lui. Si l’on n’était pas de ses amis, l’on faisait nécessairement partie de ses ennemis. Etant donné qu’il n’avait strictement aucun ami, le calcul était rapidement fait. Ashton était quelqu’un de simple à vivre dans le sens premier où l’on ne vivait pas assez longtemps pour se rendre compte de ce qu’il était ou qu’alors on reste en vie tout en sachant qu’on ne le reverrait probablement jamais. Ayant une vie sociale pour ainsi dire nulle, dans le sens du zéro absolu, il n’avait aucun mal à faire accepter son caractère. Par lui-même.

    Ceci dit, tel un éclair de clairvoyance, Ashton comprit enfin. On ne pouvait pas réellement le blâmer d’avoir mis tant de temps, il n’était pas en mesure de deviner ce dont elle « souffrait ». Il en fut néanmoins blessé. Ce n’était pas quelque chose de profond, mais il avait la sensation de pouvoir compatir à cela. Ce n’était pas une forme réellement connue d’empathie, mais il avait la sensation qu’il était de son devoir de la comprendre. Evidemment, ce n’était pas du tout le cas. Si Ashton avait bien un défaut, c’était de ne se soucier d’autrui que lorsque sa vie était en danger. Le reste du temps, les petits tracas restaient des détails qu’il trouvait insignifiants. Il n’eut aucun mot à concéder en réplique.

    Le contact qu’elle lui accorda affirma un sentiment naissant en lui. Ashton savait que le terme « perturbé » était exactement celui qui pouvait le décrire. Il appréciait cela autant qu’il le détestait pour deux bonnes raisons : contre ses principes, et bien trop intimes. La dernière fois que … Non, il se refusait à y repenser. Amer souvenir, il en avait déjà tant. En tous les cas, il ne pue rester muet plus longtemps. Après avoir mûrement réfléchi son acte à venir – soit quelques secondes fort brèves – il joignit sa main à celle qu’Ange avait posé sur sa joue précédemment. Il répugna à garder ce contact autant qu’il le désirait. Peu importait, son regard plongé dans celui de son interlocutrice, il répondit enfin :

    - Je ne permettrai pas que ton nom soit porté sur une seule de ces fiches.

    Il s’était exprimé d’une façon étonnement douce. Toujours sobre, certes, mais son intonation était plus fluide, et surtout moins forte. Il aurait pu se sentir réellement idiot d’avoir prononcé ces mots, mais il en fut cependant satisfait. Ne sachant pas vraiment pourquoi, il ne prit pas le temps et la peine de le regretter. Il regrettait déjà tellement de choses. Chaque fois qu’il croisait son regard, Ashton savait toutes les erreurs qu’il avait faites, qu’il faisait et qu’il allait probablement faire. Et après ? Devant qui en répondrait-il ? Il ne voulait pas savoir, il se moquait bien de le savoir, rien n’était plus important que le fait qu’Ange croise son regard à cet instant même.

    - N’aie pas peur de me faire du mal, on m’en a déjà bien trop fait. Je suis « immunisé » dit-on. Demain, tu vas vouloir partir, et tu auras besoin de toutes tes facultés pour cela. Moi, moi je vais devoir rester cloîtrer ici. S’il y en a un de nous deux qui doit dormir, c’est bien toi, pas moi.

_________________
    C'EST PARCE QU'IL Y A UN VRAI DANGER,
    DE VRAIS ECHECS, UNE VRAIE DAMNATION TERRESTRE,
    QUE LES MOTS DE VICTOIRE, DE SAGESSE OU DE JOIE ONT UN SENS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Davis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 299
Age : 26
Who are you : .. I'm A Lost Angel ..
Philosophie : PLUTOT QUE DE VOIR TOUT S'EFFONDRER J'AI PREFERE TOUT DETRUIRE . . .
Love : Et l'agneau s'éprit du lion ..
Santé :
65 / 10065 / 100

Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Illusions en fonctions des pensées de son Interlocuteur ..
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Lun 28 Jan - 21:55


    Ange vit un éclat dans ses yeux, bref, court. Elle ne savait pas ce qu'il signifiait, ni à quoi il était du. Mais cet éclat lui donna l'espoir que ce qu'elle venait de dire, d'avouer même, n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd ou de quelqu'un qui ne la comprenait pas. Car il semblait la comprendre, et si ce n'était pas le cas, elle pouvait voir qu'il essayait tout de même ce qui la fit sourire. Faiblement, certes, mais ce fut bien un sourire qui vint se dessiner sur ses lèvres. Voilà bien longtemps qu'elle ne souriait plus, elle faisait semblant, elle souriait pour l'image. Mais les sourires sincères s'étaient effacés de son visage depuis bien longtemps. Ashton pouvait voir les yeux de la demoiselle s'éclaircir, signe qu'elle était heureuse. Il retrouvait petit à petit leur éclat premier alors que celui-ci avait disparu quand elle s'était résignée à accepter la mort de son fiancée.

    Ange n'aimait pas trop monter ces émotions, du moins pas quand elle était malheureuse ou quelque chose du genre. Mais elle n'avait jamais réussi à retirer ce truc dans son regard qui faisait qu'il était si facile de savoir ce qu'elle ressentait ou pensait. On s'était souvent servi de cela pour s'attaquer à elle, surtout durant son adolescence. Les filles qui la jalousaient faisaient tout pour la détruire intérieurement, Ange elle était immunisée contre ce genre de chose. C'était surement à ce moment là que sa confiance en l'homme avait disparu. Elle n'était revenue qu'avec l'arrivée de Luke dans sa vie pour la quitter à nouveau lorsqu'il était mort. A présent, elle ne savait pas trop où elle en était. Trop de choses lui arrivaient en même temps. Ashton, la certitude de sa grossesse, l'enroulement dans ce groupe. Elle se demandait parfois comment elle faisait pour garder pied. Mais Ange se devait d'être forte, elle le voulait. Elle ne devait pas paraître faible, surtout pas lorsqu'elle était en mission. Seulement, on pouvait dire à ce moment là qu'elle n'y était plus. Qu'elle pouvait pour une fois relâcher la pression qu'elle se mettait elle-même. Elle pouvait, pour une fois, sembler plus humaine.

    Lorsqu'elle sentit la main d'Ashton se poser sur la sienne, son coeur eut un raté. Cet élan de douceur inattendu lui fit penser qu'elle avait bien fait de dire toutes ces choses qu'elle gardait sur son coeur. Elle qui avait tellement de mal à se confier, cela avait sembler si simple avec lui. Ange remarqua qu'elle n'avait jamais eu peur qu'il se moque d'elle ou qu'il se serve d'elle. La jeune femme lui avait toujours confiance, ce qui était assez rare avec elle. Elle se demanda même si lui y avait pensé, si il avait pensé qu'elle soit une ennemie, une vraie, et qu'elle ne faisait ça que pour mieux l'approcher. Cela avait du surement lui traverser l'esprit, à un moment ou à un autre. Mais Ange chassa cette pensée de son esprit, à quoi bon après tout ? Elle était certaine que ce n'était pas le cas. Les sentiments qui naissaient en elle devenaient de plus en plus claire et elle les comprenait de mieux en mieux, elle commençait même à s'avouer la vérité sur la nature de ces sentiments. Elle écouta sa voix rauque venir chatouiller ses oreilles, cette promesse qui venait s'ajouter à celle faite dans le parc. Ange lui sourit à nouveau.

    - Et moi je te promets d'être toujours là si tu as besoin de moi.

    Elle le pensait. Elle voulait être là pour lui, elle voulait compter pour lui, oh moins autant que lui comptait pour elle. Peut-être s'emballait-elle, mais elle comptait tenir cette promesse comme elle les avait toujours tenues. Ange l'écouta. Elle savait que même si elle avait voulu de tout son coeur ne serait-ce que dormir une heure ou deux, elle n'y arriverait pas. Trop de chose bouillait dans sa tête et dans son coeur. La fatigue qui s'était habatue sur elle avait complètement disaprue, surement à cause de la monté d'adrénaline dans ses veines lorsqu'elle s'était lancée dans sa grande "déclaration". Un éclair de tristesse passa dans ses yeux lorsqu'il parla du lendemain, de son envie de partir. Elle aurait aimé lui dire cela tout haut mais elle ne le fit pas. Elle ne voulait pas partir. Elle voulait rester là près de lui, garder se sentiment de sécurité et ne pas le quitter. Du moins pas tout de suite.

    - Je ne suis pas sure de pouvoir partir demain en te sachant seul ici et blaissé ..

    Elle rougit légèrement et se mordit la langue tout en se maudissant. Elle n'avait pas su tenir sa langue cette fois.

    - Désolée .. Je n'ai en aucun cas le droit de m'imiter ainsi dans ta vie.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Benett

avatar

Masculin
Nombre de messages : 152
Age : 30
Who are you : Je suis eux, elle, lui ... & toi
Philosophie : L'amour est une catastrophe magnifique : savoir que l'on fonce dans un mur, et accélérer quand même
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 13/01/2008

Feuille de personnage
Pouvoir: //
Maitrise des pouvoirs:
0/100  (0/100)
Agilité au Combat:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Lun 28 Jan - 22:45

    - Je ne veux pas que tu promettes quoi que ce soit. Je …

    Et il détourna les yeux. Qu’aurait-il bien pu faire d’autre sur l’instant ? Pour dire vrai, Ashton savait ce qu’une promesse engageait mais il n’était pas prêt à ce qu’elle ose en faire de même. Finalement, il avait plus de facilité à se dire qu’il pouvait se soucier de quelqu’un plutôt que quelqu’un ne se soucie de lui. En réalité, personne ne s’était jamais soucié de savoir s’il allait bien, et si seulement il était encore en vie. Sa vie n’avait jamais que du mépris et le fait même qu’on puisse promettre d’être là pour lui avait un goût amer et même écoeurant. Il avait cette blessure, celle de la trahison, meurtri là où aucune chair ne pouvait cicatriser. Elle ne pouvait pas savoir, certes, mais ce n’était pas de la fierté mais de la crainte. Si Ashton n’avait pas peur de la mort, il avait peur des attachements sentimentaux, et ainsi des douleurs spirituelles, passant principalement par la trahison chez le genre humain.

    Cette promesse était à double tranchant pour lui. Ashton reconnaissait par là qu’elle éprouvait un certain attachement pour lui, ce qui signifiait un minimum de réciproque quoi qu’il n’avoue rien, et il fallait de surcroît qu’il compte sur le fait qu’elle pourrait être capable de bien des choses toujours pour lui. L’idée le répugnait. Ashton donnait sa vie pour les autres, autrui ne donnerait jamais sa vie pour lui. Ce qui était par le passé une souffrance était devenue une résignation, comme si le passé lui avait servi de conditionnement. C’était si nouveau pour lui de savoir qu’il pouvait compter pour quelqu’un, et, pire, pour un « quelqu’un » qu’il ne connaissait pas. Etait-ce important ? Evidemment que non mais déjà qu’il nageait en eaux troubles, il ne voulait pas avoir à tomber dans le piège purement posé de la confiance déchue. Il n’avait pas confiance en elle, ou, plutôt, il n’avait pas confiance en l’avenir. Pouvait-on l’en blâmer ? Bien sûr que non. Ceci dit, elle était en droit d’avoir un minimum de réponses, et c’est ainsi qu’il se contraignit à croiser le regard d’Ange de nouveau.

    - Je ne sais pas ce qu’il se passe, et, pour être honnête, je préfère l’ignorer, mais … je ne dépends de personne. Ne crois pas que ce soit de la fierté, c’est … c’est juste que je n’ai plus eu confiance en personne depuis des années.

    Et ce n’était pas peu dire. Les derniers en date étaient son frère et sa mère, et le retour à la réalité lui avait été douloureux, en passant par ce fameux centre de redressement juvénile. Et voilà qu’il était devenu un monstre de sang froid, assassin et mauvais, corrompu par son mal, détruit par ses souvenirs et ses souffrances, condamné par ses « tourments » dénommées par maintes maladies ou syndromes psychologiques. Faire confiance était devenu absent de son vocabulaire et de ses pensées. Rien ne prêtait à croire qu’il puisse encore côtoyer quelqu’un dans des rapports sociaux jugés « normaux » alors autant dire que la « confiance » ne signifiait rien pour lui. Mais, alors qu’il croisa ce regard dont la lueur perçante lui plaisait tant, Ashton songeait en toute sincérité qu’il était parfois temps de remettre au goût du jour des erreurs ou des essais passés.

    Qu’on le croît ou non, lorsqu’elle suggéra le fait qu’elle ne pouvait pas le laisser seul ainsi blessé ici, Ashton eut, ce que l’on nommait couramment mais étrangement chez lui, un sourire. Perturbant était le terme très exact. Ce n’était rien qu’une esquisse, quelque chose d’assez négligeable pour dire vrai, mais il ne lui en fallut pas plus pour se souvenir combien la dernière fois qu’un sourire s’était ainsi affiché en toute sincérité et simplicité remontait à si loin qu’il n’en avait gardé aucun souvenir. Cela devant probablement remonter à ses très jeunes années, il laissa ce souvenir douloureux de côté, et il répondit :

    - Tu l’as déjà fait. T’ai-je déjà été reconnaissant pour cela ?

    Pente glissante disait-il ? C’était bien pire que cela. Maintenant, il disait même ce qu’il pensait tout bas. Ashton avait la sensation que le temps passait inégalement en comparaison de ce qu’il se passait sur le moment mais en grand ignorant des choses en rapport avec des rapports sociaux dits « normaux » il préférait seulement se dire que rien n’était plus important que de pouvoir plonger son regard dans le sien, de voir ce léger sourire s’étendre sur ses lèvres, et d’entendre sa voix couler au creux de son oreille. Etait-ce cela que l’on nommait normalement « sentiments » ? Avec un grand S d’ailleurs. Ashton n’en avait strictement aucune idée.

_________________
    C'EST PARCE QU'IL Y A UN VRAI DANGER,
    DE VRAIS ECHECS, UNE VRAIE DAMNATION TERRESTRE,
    QUE LES MOTS DE VICTOIRE, DE SAGESSE OU DE JOIE ONT UN SENS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Davis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 299
Age : 26
Who are you : .. I'm A Lost Angel ..
Philosophie : PLUTOT QUE DE VOIR TOUT S'EFFONDRER J'AI PREFERE TOUT DETRUIRE . . .
Love : Et l'agneau s'éprit du lion ..
Santé :
65 / 10065 / 100

Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Illusions en fonctions des pensées de son Interlocuteur ..
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Mar 29 Jan - 0:30


    Ange fut étonnée de cette réponse, et en même temps elle ne s'attendait pas à ce qu'il accepte ce genre de promesse si facilement. Si il y avait bien quelque chose qu'elle avait compris à propos d'Ashton c'était qu'il avait cette indépendance un peu farouche et fière. Elle le comprenait, l'acceptait même. C'était peut-être cela qui intimidait tant la jeune femme quand elle se trouvait en sa présence. La confiance était quelque chose de rare, précieux, si facilement brisée qu'Ange ne pouvait que le comprendre. Seulement elle savait qu'elle tiendrait sa promesse, lui ne le voulait, il ne voulait pas l'entendre, mais la jeune femme savait ce que cette promesse représentait pour elle et à quel point cela comptait. Ashton ne se rendait peut-être pas compte, mais par cette simple promesse Ange redevenait cette femme au grand coeur qu'elle avait été durant une époque. Elle scruta le regard fuyant du jeune homme mais n'insista pas. Il parlerait si il le voulait, elle ne le forcerait pas à se dévoiler. Elle aurait pu tout savoir de lui en se concentrant un peu, mais elle ne le désirait pas. Elle voulait qu'il lui dise ce genre de chose si il se sentait prêt, pas si elle l'obligeait. Elle savait qu'il avait un passé sombre et difficile, elle le sentait, ce passé qui essayait de s'initer dans son esprit mais qu'elle repoussait. Oui, elle le repoussait, elle repoussait ces images qui essayaient de se former dans sa tête, ces scènes de la vie du jeune homme. Elle n'en disait rien, elle ne voulait pas l'effrayer, mais jamais elle n'avait été aussi touchée par le passé de quelqu'un, jamais les pensées d'une personne avaient autant essayé de s'imiter en elle. Mais elle était forte, et plus forte qu'elle ne le pensait même, car elle y arrivait, et cela semblait se calmer au fur et à mesure que les secondes passaient.

    Ashton lui donna ensuite une explication après un silence gêné, une explication à son refus. Elle l'écouta, réfléchit. Bien sur elle aurait pu lui sortir quelque chose comme "tu peux avoir confiance en moi" mais elle ne le fit pas. Elle comprenait ce qu'il voulait dire, elle même avait rejeté la confiance durant toute son adolescence, elle savait ce qu'indépendance voulait dire. A dire vrai, elle fut plutôt étonnée qu'il lui donne si rapidement une explication, elle avait pensé qu'il aurait fallu plus de temps, mais il l'avait dit et elle sourit. Il ne s'en rendait surement pas compte mais cette confession, si insignifiante pouvait-elle paraître aux yeux du jeune homme, comptait énormément pour la jeune femme. Mais elle ne le montra pas.

    - Ne t'inquiète pas. Je ne te demande pas de me faire confiance. Je sais que cette promesse que je viens de te faire n'est pas une parole en l'air, c'est tout ce qui compte non ?

    Elle se moquait pas mal de savoir si il lui faisait confiance en fait. Elle savait qu'elle avait confiance en lui, et qu'il pouvait lui faire confiance. Pour elle c'était tout ce qui comptait. Et puis vint ce sourire alors qu'elle prononçait des paroles à voix hautes qu'elle aurait préféré garder pour elle. Une simple esquisse de sourire à dire vrai, mais un sourire tout de même. Ange sourit à son tour. Peut-être avait-elle bien fait de dire cela après tout. Car c'était la vérité, et apparemment la vérité semblait de mise en cette soirée si étrange. Elle ne voulait pas penser au lendemain, elle voulait penser au moment présent, ce moment si particulier qu'elle partageait avec lui. A sa question elle eut un petit rire, le premier depuis très longtemps.

    - On peut dire que oui .. Tu n'as jamais que sauvé ma vie. Je pense que c'est la plus belle reconnaissance que tu pouvais m'offrir .. N'est-ce pas ?

    Elle souriait, un vrai sourire qui illuminait son visage. Elle avait l'impression d'être saoule, ce sourire, ces yeux qui pétillaient. Etait-ce cela qu'on appelait bonheur ? Elle avait oublié ce mot, elle l'avait supprimé simplement de son vocabulaire. Elle ne savait pas à quoi c'était du, ou du moins si, elle en connaissait les raisons, mais cette fois elle garderait sa langue dans sa poche ..

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Benett

avatar

Masculin
Nombre de messages : 152
Age : 30
Who are you : Je suis eux, elle, lui ... & toi
Philosophie : L'amour est une catastrophe magnifique : savoir que l'on fonce dans un mur, et accélérer quand même
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 13/01/2008

Feuille de personnage
Pouvoir: //
Maitrise des pouvoirs:
0/100  (0/100)
Agilité au Combat:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Mar 29 Jan - 9:14

    Elle avait même fait bien plus qu’entrer dans sa vie. En seulement deux entrevues, elle en savait plus à son sujet que bien des hommes l’ayant côtoyé pendant des années. Evidemment, elle ignorait encore tout ce qui faisait qu’il se trouvait être Ashton Benett, et pas un autre, mais elle savait déjà tant. Bien des choses lui étaient encore inconnues – réciproquement d’ailleurs – mais il retrouvait doucement cette sensation que le temps pouvait bien arranger certaines choses comme l’ignorance par exemple. Pour dire vrai, Ange avait pénétré un espace fort restreint. Plus qu’un simple appartement, plus qu’un cercle fermé et barricadé comme l’était la vie d’Ashton, elle avait fait une petite percée en son esprit et en son cœur. Une simple faille, minuscule, qui faisait pourtant tant de différences. Cela changeait-il quelque chose ? Enormément même.

    Il ne savait pas encore ce que cela représentait, il n’en avait aucune idée. Là où si un seul autre avait osé pareil prodige sans qu’il n’y intervienne il aurait probablement fait ce que l’on nomme un « massacre », il laissait Ange pénétrer chacune de ses pensées, de ses ressentis, de ses impressions et même de ses paroles. Pourquoi ? Une fois, il avait connu tel sentiment, mais cette fois seule avait suffi à le faire oublier comme on appelait cette émotion. Meurtri par son passé, marqué au fer rouge, il avait peur de ce sentiment. Peur de la trahison. Peur de rester près d’elle. Tout allait tellement vite, et pourtant il s’y accommodait plus que bien, sans jamais broncher. L’ennui de toute cette histoire fut bien qu’il soit trop lâche ou trop intègre pour continuer sur pareille pente hasardeuse.

    - Je ne sais pas.

    Et il se recula, lâcha sa main. Ashton s’était probablement braqué seul, mais que faire d’autre ? Il avait justement une idée, mais cela nécessitait autant de bonne volonté de sa part que de celle d’Ange. Visiblement, l’idée naissant en lui n’avait rien de réellement attirante, mais il se sentait dans le besoin de lui faire comprendre bien des choses. Se sentir si proche et si loin d’elle le détruisait un peu plus rapidement que d’habitude, tant pour le regret que pour la satisfaction qu’il en ressentait. Ayant détourné encore les yeux, il se ravisa. Un peu de courage ne serait pas du luxe, mais ils auraient tous les deux besoin de bien autre chose, surtout Ashton.

    - J’ai besoin que tu m’aides … Je sais que ça va te paraître fou, et moi-même je n’y crois pas vraiment, mais … je voudrais que tu recommences ce que tu as fait dans le parc. Avant de répondre, je veux que tu saches que je n’ai aucune idée de ce que je fais, mais il y a des mots qui n’exprimeront jamais mon passé. Tu veux me faire une telle promesse ? Alors tu dois savoir.

    Il avait pris un bon pas de recul sur elle pour pouvoir s’exprimer. En fait, ce qui faisait son passé était la première des barrières qu’il se mettait. Si elle savait le quart ou même le dixième de ce qui le constituait, Ashton savait toute la haine qu’elle en ressentirait. Le voulait-il vraiment ? Mais il était intègre ! Finalement, il voulait une désillusion prompte et directe, car si ces sentiments si abstraits mais profonds venaient à se décupler et surtout à se dévoiler avec le temps, il savait qu’il ne s’en remettrait jamais. Ashton avait connu bien trop désespoir, bien trop de blessures. Peut être était-il temps également de s’entendre dire certaines vérités ? Il connaissait parfaitement son passé, mais qui mieux que quelqu’un pouvant le matérialiser serait en mesure de voir la même chose que lui sans qu’Ashton n’y mette la moindre subjectivité ? Evidemment, c’était son souvenir, mais il était si jeune qu’il ne pouvait s’en faire aucun point de vue.

_________________
    C'EST PARCE QU'IL Y A UN VRAI DANGER,
    DE VRAIS ECHECS, UNE VRAIE DAMNATION TERRESTRE,
    QUE LES MOTS DE VICTOIRE, DE SAGESSE OU DE JOIE ONT UN SENS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Davis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 299
Age : 26
Who are you : .. I'm A Lost Angel ..
Philosophie : PLUTOT QUE DE VOIR TOUT S'EFFONDRER J'AI PREFERE TOUT DETRUIRE . . .
Love : Et l'agneau s'éprit du lion ..
Santé :
65 / 10065 / 100

Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Illusions en fonctions des pensées de son Interlocuteur ..
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Mar 29 Jan - 22:27


    Ange fut étonnée de ce revirement de situation. Il lâcha sa main, s'écarta d'elle sans qu'elle ne comprenne pourquoi. Elle chercha quelque chose dans ses paroles qui aurait pu ainsi le braquer, mais elle ne trouva rien. Elle était pourtant certaine que c'était de sa faute qu'elle avait dit ou fait quelque chose qui ne lui avait pas plus. Ange baissa les yeux, elle les reposa sur ses mains maculées de sang et de terres tout en les tortillant nerveusement. Elle sentait la petite bosser dans sa poche formée par la chaînette et la bague mais elle n'y pensa plus. Elle chassa plutôt cette image et cette pensée de son esprit. Voilà bien longtemps qu'Ange s'était jurée de ne plus se laisser guider par ses émotions, aujourd'hui plus que n'importe quand, elle eut l'impression que toutes ses idées, toutes ses choses dont elle s'était convaincue au fil des années, ne valaient en fait pas grand chose. Elle s'était comme sentie vide de l'intérieur, comme si chaque émotion qui avait fait un jour ce qu'elle était, avait disparu de son cœur et de son esprit pour ne laisser qu'une coquille vide incapable de ressentir quoique ce soit. Pourtant elle le savait, elle avait toujours ce cœur généreux et fougueux, pourquoi aurait-elle essayé de sauver ce jeune garçon quelques semaines plutôt au péril de sa propre vie ? Pourquoi essayait-elle avec tant d'acharnement de reconstruire cette ville et de redonner le sourire à ses habitants ?

    Ange essayait de comprendre ce qui se passait. Elle, la mutante qui voulait que la ville retrouve son aspect et que ses habitants puissent cohabiter sans s'entre-tuer. Lui, l'anti-mutant froid et distant qui semblait ne rien ressentir. Pourtant tout semblait si clair, du moins elle en avait l'impression, elle essayait cependant de chercher la faille à cette chose naissante. Il y avait toujours une faille. Mais elle se résigna, sa tête avait beau cherché, son cœur lui ne semblait pas vouloir la laisser faire. Elle redressa son visage, regarda le jeune homme qui la fixait, il semblait vouloir dire quelque chose tout en y réfléchissant. Ange s'attendait au pire, après tout quelles raisons auraient pu la pousser à s'attendre à de bonnes choses, mais elle se dit qu'elle devait avoir confiance et cela suffit à la convaincre. Son regard devint fuyant, Ange essaya de l'attraper mais Ashton regardait à présent le sol avant de replonger son regard dans celui de la jeune femme. Ange s'était levée, elle sentait ses jambes qui commençaient à s'engourdir. Il prit la parole et lui demanda de refaire ce qu'elle avait fait dans le parc. Le regard d'Ange devint effrayé, pas à cause de lui, bien au contraire. Mais Ange avait peur de son pouvoir, bien qu'elle ne l'avouerait pas, elle avait peur de faire du mal à quelqu'un à cause de lui.

    - Je ..

    Elle hésita. Se mordit la lèvre. Elle avait promis d'être là pour lui. Et il lui demandait cela comme une faveur. Mais plus Ange hésitait, plus les barrières qu'elle s'était efforcée de créer entre son esprit et celui d'Ashton tombaient. Sa tête tournait légèrement. Elle se résigna, opina avant de soupirer.

    - D'accord .. Mais je te préviens, je ne sais pas jusqu'où cela peut aller. Je n'ai jamais testé mon pouvoir sur quelqu'un de consentant. Je ne suis même pas sure que ça va fonctionner. Tu dois penser très fort à ce que tu veux que je vois .. Aussi non je ne verrai pas grand chose, ou bien des choses au hasard qui n'auront pas beaucoup de sens.

    Ange inspira profondément puis expira tout aussi profondément avant de fermer ses yeux et se concentrer sur l'esprit du jeune homme, sur ses pensées. Dans sa tête se dessina un homme et une femme, ils souriaient, elle tenait un nouveau né dans ses bras tandis qu’ils couvaient l'enfant des yeux. Mais l'image changea si vite qu'elle n'eut pas le temps de se compléter autour d'eux. Ange vit ensuite un salon, un salon chic et beau. Celui-ci se dessina parfaitement, remplaçant l'appartement sombre d'Ashton. Des éclats de voix se firent entendre, une dispute. Un enfant les écoutait mais très vite une femme vint le prendre par la main pour l'emmener ailleurs. Elle lui dit quelques mots, la scène changea. L'enfant se trouvait dans un hôpital à coté d'un lit. Dans le lit, une femme qui tenait un bébé. Aucun homme à ses cotés cette-fois. Elle semblait heureuse, mais il y avait tout de même quelque chose de triste dans son regard. Tout redevint sombre, Ange sentait qu'elle faiblissait mais elle se reconcentra immédiatement, si bien qu'ils firent un bon dans le temps. L'enfant aux cheveux bruns était âgé d'une dizaine d'année, l'appartement était sombre. Il pleurait, son petit frère aussi. La mère elle criait sur le père qui buvait sa cinquième bouteille de vodka, le cadavre des quatre autres étaient simplement par terre. L'homme se leva, gronda, grommela quelque chose dans sa barbe puis leva sa main avant d'assaillir un violent coup à sa femme. Les enfants pleurèrent de plus belle, l'homme s'approcha mais l'aîné s'interposa et reçut le coup destiné à son frère. Ange commençait à comprendre pourquoi le passé d'Ashton lui avait semblé si sombre, si triste, et pourquoi elle avait eu tant de difficultés à le garder hors de son esprit. Des perles de sueurs apparurent sur son front, ses traits étaient marqués par la fatigue qu'engendrait la concentration. Elle crispa tout son corps afin de connaitre la suite qui ne tarda pas à venir, les scènes autour d'eux changeaient à chaque instant, mais elle les voyait clairement dans son esprit. On voyait à présent un adolescent rentrant chez lui, des éclats de voix se firent entendre de la chambre. La femme semblait résister devant son mari plus ivre que jamais. La colère se lut dans le regard du jeune homme qui fonça sur son père avant de le frapper jusqu'à la mort.

    Cette scène fut la dernière qu'Ange put supporter. Cela semblait devenir aussi difficile pour elle que pour Ashton. Elle faillit s'écrouler mais se rattrapa de justesse au mur le plus proche. Sa respiration était saccadée, comme si elle venait de courir sur une longue distance. Elle avait le cœur au bord des lèvres, l'estomac chamboulé. Ange baissa les yeux. Elle se sentait si faible, si mal. Elle qui s'était plainte toutes ces années de l'indifférence de ses parents, elle qui s'était plainte de sa mère allant voir ailleurs et de son père dormant au bureau six nuits par semaine. Elle se regarda, elle était dégoutée d'elle même. Elle aurait tellement voulu aller plus loin, mais vraiment, elle n'y arrivait pas.

    - Je .. Je suis désolée .. Je n'y arrive plus. Je comprends mieux à présent .. J'aimerais aller plus loin. Excuse-moi ..

    Sa voix était fragile, ses yeux emplit d'une tristesse infinie. Elle ne savait plus trop que dire. Elle commençait doucement à comprendre ce qu'Ashton voulait dire quand il disait qu'il n'avait confiance en personne. Elle se sentait si nulle, si faible, de ne pas pouvoir continuer. Elle savait que cela comptait pour lui, elle l'avait compris.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Benett

avatar

Masculin
Nombre de messages : 152
Age : 30
Who are you : Je suis eux, elle, lui ... & toi
Philosophie : L'amour est une catastrophe magnifique : savoir que l'on fonce dans un mur, et accélérer quand même
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 13/01/2008

Feuille de personnage
Pouvoir: //
Maitrise des pouvoirs:
0/100  (0/100)
Agilité au Combat:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Mar 29 Jan - 23:06

    Qu’elle le croît ou non, Ashton savait ce qu’il lui demandait. Si ce n’était pas évident à demander pour lui, cela ne semblait pas davantage facile à entendre et il voulut retirer sur le champ chacun de ses mots. Il n’en eut pas réellement le loisir mais il savait ce que représentait une tellement avance, si l’on peut dire. Ashton savait qu’il commençait à ressentir quelque chose d’essentiel, et les circonstances se prêtaient si bien à ce qu’enfin quelqu’un puisse savoir. N’était-ce finalement pas qu’un souhait égoïste et seulement cela ? Sans doute, probablement même. Il était clair que cela ne le soulagerait pas, jamais, mais il semblait garder la conviction qu’on pourrait peut être seulement partager avec lui une partie de ce fardeau qui faisait de sa vie seulement un chemin vers la mort. Etait-ce tant demandé ? Bien sûr que oui ! Ange n’était pas quelqu’un qui pouvait supporter cela mieux que lui. Qui pourrait le supporter ? Ce qui n’était que son fardeau devait le rester, et il devait mourir avec. Oui, il regretta.

    Il l’écouta, avec tout le regret dans le regard qu’il avait toujours en lui. Quel égoïste pathétique ! Avant même qu’elle ne s’insinue dans ses pensées et surtout dans ses souvenirs, Ashton savait qu’elle n’apprécierait pas du tout ce qu’elle allait matérialiser. Plus d’une fois, il voulut l’interrompre mais la volonté que quelqu’un puisse enfin savoir et peut être comprendre fut toujours plus forte. N’était-il finalement qu’un lâche ? La question était surtout de savoir si c’était un mal. Vraisemblablement, tout le monde avait besoin de se libérer de tels poids, mais Ashton ne voulait pas le donner à Ange. La confiance passait par là, et il savait qu’il ne pourrait jamais lui tenir les mots en mesure de parler de son passé. Les images parlaient si bien d’elles-mêmes. Mais elles seraient cruelles, abominables, terrifiantes et blessantes à nouveau.

    Il se concentra. Ce ne fut guère difficile, il savait à peu près ce qu’elle devait voir. Il commença par le commencement, mais ce n’était qu’un détail infime, et peut être le seul instant d’harmonie dont il gardait un vague souvenir. Puis l’une des premières disputes, déjà violents même pour son jeune âge. Ashton se revit si jeune et si frêle qu’il eut pitié de lui-même. Les larmes lui montaient déjà mais il lutta pour ne pas abandonner si vite. Son cœur serré, il repensa à la naissance de son frère. Dieu qu’il avait eu ces airs de petit ange, jeune, heureux, si doux, si calme et si attendrissant. Les entrailles contractées et déchirées, Ashton poursuivit ainsi le périple de sa vie. La vie semblait redevenir simple. Mais le tout changea pour cette scène horrible, cette violence sans nom. La haine s’empara du cœur et de l’esprit d’Ashton mais il était si impuissant. Aucune larme ne daignait couler mais son cœur saignait de revivre cela. Son frère, si jeune, si faible, et lui encaissant tous ces coups que son petit corps enduraient sans flancher. Il eut un amer souvenir pour toutes les cicatrices qui parsemaient son corps désormais. Une haine violente le tuait littéralement. Et enfin, la délivrance. Ashton n’avait plus de larmes, il n’avait que de la haine. Revoir son propre crime ne l’emplit de rien d’autre que de vide. Pas même l’once d’une satisfaction. Rien. Il était tout aussi vidé que lorsqu’il avait accompli l’acte en lui-même.

    Tout s’arrêta. Ashton fut perturbé de revoir cet appartement précaire. Il posa les yeux sur Ange qui se complaisait déjà en excuse. C’était lui qui devait s’excuser de lui avoir fait vivre tout cela. Rien n’avait plus d’importance dans tout ce qu’il venait de voir, il n’existait plus qu’elle dans toutes ses pensées. Il ne prit pas la peine de réfléchir car il était trop inquiet à son sujet, et surtout qu’il regrettait tout son être autant d’égoïsme. Il avait abusé du « don » qu’il disait pourtant « mépriser », à des fins si viles et si inutiles. Oui, elle savait, mais ne pourrait-elle pas le détester d’autant plus pour tout ce qu’il avait commis ? Il se haïssait comme peu de fois avant ce jour, tellement fort et tellement profondément qu’il lui sembla improbable de ressentir tant de choses en même temps.

    Oubliant totalement l’aspect « blessé » qui le caractérisait gravement, Ashton s’approcha promptement d’elle, et il se surprit lui-même à garder une aisance de démarche assez impressionnante aux vues de son état. Comme quoi, la douleur allait de paire avec la volonté. Il ne se chercha pas l’ombre d’une excuse, et encore moins d’une justification. Il la prit dans ses bras, tant par désir personnel que par simple reconnaissance. Il voulait lui demander pardon, il voulait lui dire merci, et en même temps, il aurait voulu lui faire oublier tout cela. Elle n’avait pas vu la trahison de son frère et de sa sœur, et elle n’avait pas vu non plus ce centre de redressement pour jeunes criminels psychologiquement atteints. Elle avait bien fait. Il ferait en sorte qu’elle ignore toujours. Il vint lui murmurer quelques mots à l’oreille, d’une voix presque implorante :

    - Je suis terriblement désolé … Pardonne moi. Je ne voulais pas … Je suis lâche, je le sais … Pardonne moi, Ange, pardonne moi … Je pensais que tu pourrais, mais … Ce fardeau n’est que le mien.

_________________
    C'EST PARCE QU'IL Y A UN VRAI DANGER,
    DE VRAIS ECHECS, UNE VRAIE DAMNATION TERRESTRE,
    QUE LES MOTS DE VICTOIRE, DE SAGESSE OU DE JOIE ONT UN SENS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Davis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 299
Age : 26
Who are you : .. I'm A Lost Angel ..
Philosophie : PLUTOT QUE DE VOIR TOUT S'EFFONDRER J'AI PREFERE TOUT DETRUIRE . . .
Love : Et l'agneau s'éprit du lion ..
Santé :
65 / 10065 / 100

Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Illusions en fonctions des pensées de son Interlocuteur ..
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Mer 30 Jan - 0:32


    Ange mit du temps à remettre les choses dans son contexte, à reprendre pied. La pièce tournait autour d'elle, des images du passé d'Ashton s'égarait encore dans son esprit. La jeune femme se sentit fatiguée, las, vide. Vidée de son énergie, elle ressentait simplement un poid sur son coeur. Elle posa un regard triste sur le jeune homme, ce qu'il avait fait, elle le comprenait. Qui n'aurait pas âgi comme lui ? Il avait âgi comme un être humain, comme un enfant protégeant sa mère. Mais elle était incapable de parler. Son pouvoir l'avait entièrement vidée, elle devait se reposer, elle le savait. Mais cette fatigue fulgurante ne la convaincait toujours pas à vouloir ne serait-ce que songer au sommeil.
    La jeune femme était presque heureuse qu'il lui ai demandé cela. A dire vrai, malgré l'effort que ca lui avait demandé, pour elle c'était presqu'une marque de confiance que le jeune homme lui offrait. Il désirait partager son histoire avec elle, il désirait qu'elle le comprenne. Cela la rendait presque heureuse, cela l'aurait surement rendue heureuse à dire vrai si le moment n'avait pas été si dur et étrange.

    Elle ne pouvait se déculpabiliser d'avoir échoué, de ne pas avoir réussi à aller jusqu'au bout. Elle avait l'impression qu'elle l'avait trahi. Mais lui semblait aussi érinté qu'elle, il semblait triste et en colère à la fois. Ange essaya de déterminer à quoi était due cette colère, elle se dit que cela venait surement du fait que son passé s'était à nouveau dessiné devant ses yeux, si il était en colère, c'était comme dans le parc la dernière fois. Mais il se calma, lui aussi semblait perturbée. Ange soupira, inspira, expira à nouveau. Elle essayait de se calmer, de retrouver une respiration normale. Jamais elle n'avait été aussi loin, jamais elle ne s'était autant concentrée. Jamais elle n'avait fait pareille chose. Ange se rendit compte que cela comptait énormément pour elle, car c'était une preuve supplémentaire qui prouvait son attachement à lui. Elle n'était pas sure qu'il s'en rende compte, après tout comment aurait-il pu, mais Ange savait au fond de son coeur que si elle avait réussi à tenir tellement longtemps, c'était parce qu'elle l'avait voulu de toutes ces forces. Elle savait que si elle avait été moins fatiguée déjà au début, elle aurait été plus loin. Mais elle avait été incapable de puiser dans les dernières sources d'énergie qu'il lui restait, et pour cela, elle s'en voulait. Elle avait peur de l'avoir déçu, d'avoir failli à la promesse qu'elle avait faite.

    Ange ouvrit à nouveau la bouche pour s'excuser, mais Ashton avançait doucement vers elle. La jeune femme fut surprise par ce qu'il fit ensuite mais elle n'en montra rien. Elle sentit les bras puissants du jeune homme l'enlacé. Jamais elle ne l'avait vu aussi triste et peux sur de lui. Elle ne comprit pas tout de suite, puis, lentement, ses bras vinrent s'enrouler autour du jeune homme. Il l'implorait, Ange en comprenait pas pourquoi. C'était à elle de l'implorer, de se faire pardonner, de lui faire ses plus plates excuses. C'est elle qui avait failli, qui n'avait pas réussi alors qu'il ne lui demandait qu'une chose. Ange chercha son regard des yeux, il semblait fuyant. Elle fut peinée de le voir ainsi.

    - J'aurais du être plus forte .. J'aurais du aller jusqu'au bout. J'ai failli Ashton .. Ce n'est pas à toi de te faire pardonner. Je ne veux pas que tu souffres tout seul ..

    Elle se mordit la lèvre. Des larmes roulèrent sur ses joues. Pourquoi elle pleurait ? Elle n'en avait aucune idée. Ange ne comprenait pas, ce n'était pas à elle de pleurer, au contraire. Elle devait le supporter, l'aider.

    - Tu n'es pas lâche. Jamais je ne te laisserai dire une chose pareille sur ton propre compte. Je suis la lâche. Je n'ai pas réussi. Tu as voulu affronter ton passé pour que je te comprenne. Tu es courageux Ashton .. Peu d'homme aurait choisi cette solution.

    Ange essayait de le réconforter, mais elle pensait ce qu'elle disait, c'était même étrange, mais elle ne réfléchissait plus à quoi dire, cela venait tout droit de son coeur.

    - Si tu as besoin de te décharger de ce fardeau, je veux t'aider à y arriver. Même si je dois en porter une partie.

    Sa voix était sincère et marquée par l'émotion. Ses jambes étaient en coton, et si elle n'était pas supportée par Ashton, elle se serait surement écroulée. Mais Ange ne dit rien, elle le laissa faire. Elle aurait tout le temps après d'aller s'assoir.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Benett

avatar

Masculin
Nombre de messages : 152
Age : 30
Who are you : Je suis eux, elle, lui ... & toi
Philosophie : L'amour est une catastrophe magnifique : savoir que l'on fonce dans un mur, et accélérer quand même
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 13/01/2008

Feuille de personnage
Pouvoir: //
Maitrise des pouvoirs:
0/100  (0/100)
Agilité au Combat:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Mer 30 Jan - 15:10

    - Chut.

    Il n’eut rien d’autre à répondre à Ange que ce seul mot alors qu’il venait glisser son index sur ses lèvres. Croisant de nouveau concrètement son regard, Ashton semblait retrouver tout doucement contenance, une totale fière et forte contenance qui lui faisait sans doute bien trop défaut sur le moment, et qu’il fallait voir à modifier par simple souci de vulnérabilité. N’étant guère enclin, de surcroît, à la voir dans cet état pour une faute qui n’était pas la sienne, il ne voulait pas qu’elle se complaise en regrets et excuses qui ne seraient pas les siens, ou qui seraient inutiles. Lui qui ne lui en voulait pas n’avait pas besoin de lui accorder quelque pardon que ce soit. Non, jamais. Elle venait déjà de faire tant pour lui, mais il n’était pas certain qu’elle puisse s’en rendre compte.

    Partager ces souvenirs était extrêmement difficile. Il fallait y voir un passé de souffrance, mais également un présent meurtri et un avenir résigné. Toute la vie d’Ashton était basée sur ce qu’il avait enduré car les séquelles faisaient désormais son existence et surtout sa fin prompte à arriver. Il n’avait nullement besoin de pitié, mais il voyait avec satisfaction qu’il n’en existait pas dans le regard d’Ange. C’était si difficile à supporter, quasiment impossible. Même lui, qui vivait depuis toujours avec ces images, ses voix et ses marques sur son corps ne s’en étant jamais vraiment remis. Avait-il bien fait de quitter ce centre quand une vague de violence avait suffi à faire renaître certains de ses ressentiments ? Loin de se croire « malade », Ashton savait en revanche qu’il portait des syndromes pouvant être dangereux, et pas que pour lui-même.

    Il la fixait toujours avec autant d’intensité, car, à mesure qu’il reprenait calme et contrôle sur lui-même, il pouvait se rendre compte un peu plus objectivement de tout ce qu’elle venait de réaliser pour lui. Il ne se sentait pas réellement mieux, car tout le mal dont il venait en partie de se séparer, il le regrettait pour l’avoir infligé à quelqu’un d’autre. Il était plus reconnaissant qu’elle ne pourrait jamais le savoir ou le soupçonner. Ce n’était probablement pas nécessaire. Le fait de la tenir dans ses bras lui permettait surtout de déculpabiliser au mieux. Ce ne serait pas définitif, mais, sur le moment, il en avait grandement besoin. Elle avait dû vivre également des choses horribles et marquantes, il n’était jamais le seul à souffrir de son passé. C’était la principale raison pour laquelle, il n’avait jamais rien dit à personne. La seconde étant qu’il avait tout simplement honte.

    - Viens.

    C’était sûrement plus un ordre qu’une proposition, d’autant qu’il l’entraîna avec lui vers le sofa à l’opposée. Il fallait dire que ce ne fut pas agréable comme trajet, mais Ashton avait réussi à faire abstraction d’une bonne partie de sa douleur personnelle, au moins physique, tant il était plus mal encore psychologiquement et tant il s’en faisait pour Ange. Comme quoi, il faut parfois très peu – qui était conséquent pour lui – pour le pousser au « grand ». Quoi qu’il en soit, ils arrivèrent péniblement et maladroitement, tant l’un que l’autre car s’il la supportait sans trop de difficultés vues leur physionomie respective, il prenait en compte sa propre douleur. Qui n’était plus qu’un détail désormais.

    Se refusant visiblement à la laisser dans cet état, il ne voulait guère non plus desserrer son étreinte. En avait-il plus besoin qu’elle ? Probablement que oui, mais il n’eut pas cette force de réaction sur l’instant. Il semblait ressentir le besoin de la protéger, même s’il savait pertinemment qu’une bonne partie du mal avait déjà été fait. Heureusement qu’elle n’avait pas pu voir ces seringues, ces drogues, ces traitements aux électrochocs, ces consultations presque à l’image de torture, ces médecins pervers et offensants, ces « entraînements » pour canaliser sa violence et sa haine. Il y avait des choses que l’on devait d’ignorer, et elle en savait déjà tellement trop. Ashton n’avait jamais eu autant de regrets de sa vie, surtout pas en si peu de temps. Il ne la tint pas si près de lui plus longtemps, mais il se refusa à totalement s’écarter d’elle.

    - Ce que tu as vu fait partie de moi, mais il y avait nécessairement d’autres façons de l’apprendre. La lâcheté dont j’ai fait preuve réside dans ce fait-là. Je ne dis pas que ça a été plus facile de le revivre que de te le raconter, mais je ne peux pas faire plus véridique.

_________________
    C'EST PARCE QU'IL Y A UN VRAI DANGER,
    DE VRAIS ECHECS, UNE VRAIE DAMNATION TERRESTRE,
    QUE LES MOTS DE VICTOIRE, DE SAGESSE OU DE JOIE ONT UN SENS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Davis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 299
Age : 26
Who are you : .. I'm A Lost Angel ..
Philosophie : PLUTOT QUE DE VOIR TOUT S'EFFONDRER J'AI PREFERE TOUT DETRUIRE . . .
Love : Et l'agneau s'éprit du lion ..
Santé :
65 / 10065 / 100

Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Illusions en fonctions des pensées de son Interlocuteur ..
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Mer 30 Jan - 21:54

    Ange se tut instantément, laissant les mots qu'elle voulait prononcer en suspens dans son esprit. La jeune femme plongea à nouveau son regard dans celui du jeune homme. Il semblait inquiet, elle ne savait pas trop pourquoi. Le coeur de la demoiselle battait rapidement dans sa poitrine, trop rapidement à son gout, elle essaya de se calmer mais sans grands succès. Elle scruta le visage du jeune homme, il ne semblait pas lui en vouloir, à dire vrai, il semblait s'en vouloir à lui même. Mais Ange ne pouvait rien assurer. La demoiselle aurait voulu pouvoir encore se blottir dans ces bras où elle se sentait tellement en sécurité, elle voulait aller plus loin dans son exploration tout savoir d'Ashton. Mais à présent, elle doutait qu'il ne veuille retenter un jour l'expérience. Cependant, elle le comprenait. Elle comprenait que c'était dur pour lui d'ainsi se dévoiler à une femme qui enfait n'était qu'une inconnue pour lui, une inconnue rencontrée au hasard et qui semblait avoir les dons qu'il fallait. Ange aurait pu avoir peur de lui, mais pas du tout. Elle n'était pas non plus vraiment compatissante, elle savait que la compassion ressemblait plus à de la pitié qu'à quoi que ce soit d'autre, non. Elle était compréhensive.

    La jeune femme avait toujours détesté les personnes compatissantes, elle avait surtout l'impression que ces personnes étaient hypocrites et fuyaient rapidement après avoir découvert une quelconque verité qui semblait trop étrange ou trop dur à porter. Ange n'était pas comme ça, elle voulait être là pour Ashton. Elle voulait l'aider, partager sa peine si il le désirait. La jeune femme soupira, elle savait que bientôt ce serait son tour d'être honnête avec lui, elle savait aussi que la vérité serait dur à dire, et surtout à entendre. Elle savait qu'elle devrait parler de Luke, du bébé qu'elle portait. Elle doutait qu'il veuille jamais encore entendre parler d'elle une fois qu'il aurait appris tout cela. La jeune femme se mit à y réfléchir, il avait été franc avec elle, il lui avait montré une partie de son passé. Elle se devait d'en faire autant. Elle aurait du l'être depuis le début, elle aurait du provoquer cet instant de vérité. Mais elle n'en avait pas eu le courage. Elle redoutait le regard d'Ashton, elle redoutait surtout de le décevoir. Si il la mettait dehors, ce serait la meilleure des réactions pour elle, qu'il la tue aussi. Elle s'en foutait.

    Si il y avait bien quelque chose qu'Ange détestait, c'était décevoir les gens. Elle même avait été trop déçue dans la vie, par la vie surtout. Voilà pourquoi elle détestait voir le regard des personnes qu'elle décevait se poser sur elle. Et pourtant, la jeune femme se doutait bien que c'était ce qu'il allait se passer. Elle allait le décevoir. Ange le suivit, sans broncher. Elle devait s'assoir, il devait s'assoir. Surtout si elle lui révélait vraiment la vérité. Elle baissa le regard puis replongea ses yeux dans ceux d'Ashton, écoutant attentivement ce qu'il lui disait.

    - Ca va te paraître étrange .. Mais ça me fait plaisir que tu aies voulu partager ce fardeau avec moi. Je te l'ai dit .. Je serai toujours là si tu as besoin de moi.

    Son regard était triste, elle ne voulait pas qu'il soit fâché contre lui-même à cause de ce qu'il lui avait demandé. Si vraiment elle n'avait pas voulu, elle n'aurait pas réussi, elle le savait.

    - Tu as été honnête avec moi .. Je crois que c'est à moi d'être honnête avec toi.

    *Prépare-toi à me détester.*

    Le coeur de la jeune femme battait rapidement dans sa poitrine, elle laissa un blanc. Chercha ses mots, ce qu'elle aurait pu dire. Mais elle fit bien plus, elle sortit la petit chaînette de sa poche avec la bague. Elle les tendit à Ashton avant de prendre la parole, déjà les larmes envahissaient ses yeux.

    - J'ai perdu mon fiancé dans cette guerre. Il était dans l'armée. Il a disparu quelque part.
    Sa voix était faible, fragile. Presque un bref murmurre que lui seul pouvait entendre. Le regard d'Ange était plus triste que jamais, mais pas à cause de la douleur qui s'était emparée de son coeur, étrangement celle-ci semblait secondaire. Elle avait peur de la réaction d'Ashton, elle voulait être franche avec lui, mais elle savait que la franchise n'avait pas que du bon.

    - Ce n'est pas tout .. ajouta-t-elle dans un murmurre. Il y a de forte chance que ..

    Elle n'y arrivait pas. Sa voix se brisa et les larmes coulaient librement sur ses joues.

    - Excuse-moi ..

    En cet instant, elle se sentait si pitoyable, si nulle. Elle n'osait même pas lever le regard vers lui, elle n'osait pas voir ses yeux ni l'expression qu'il affichait. Ange s'apprêta à se redresser mais ses jambes fléchirent sous elle ce qui l'obligea à se rassoir.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Benett

avatar

Masculin
Nombre de messages : 152
Age : 30
Who are you : Je suis eux, elle, lui ... & toi
Philosophie : L'amour est une catastrophe magnifique : savoir que l'on fonce dans un mur, et accélérer quand même
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 13/01/2008

Feuille de personnage
Pouvoir: //
Maitrise des pouvoirs:
0/100  (0/100)
Agilité au Combat:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Mer 30 Jan - 22:57

    Le fait qu’elle le lui dise n’était pas étrange en soi – sous une certaine forme ça l’était mais pas pour lui – cependant, il savait qu’elle n’était jamais qu’une inconnue. Une inconnue qui en savait déjà beaucoup – voire trop – sur son compte, et il se trouvait presque comme trahi par lui-même. C’était une partie qu’il ne regrettait pas, dans le sens où il l’avait fait par accès de confiance. En revanche, il supportait péniblement l’idée de la voir supporter ces images qui étaient insoutenables en elles-mêmes mais qui la rattachaient surtout à lui. Ashton se voyait consumer par son passé, et il n’avait aucune envie, aucun désir de voir quelqu’un subir la même chose. Evidemment, Ange ne pourrait jamais réellement « comprendre » ce qu’il avait vécu, mais il ne le souhaitait à personne et ce qu’il nommait « fardeau » n’était avant tout que le sien.

    Ashton n’était pas vraiment un « amateur » de séances d’aveux et d’honnêteté. Pour dire vrai, chaque fois qu’on lui avait promis la vérité, il l’avait eu, certes, mais elle avait surtout été l’amer fruit de la désillusion, de la peine et de la trahison. Chaque fois qu’on lui avait apprise par honnêteté des informations tues, oubliées ou perdues, Ashton n’en était pas totalement sorti indemne. On ne pouvait pas dire qu’il déteste entendre la vérité, mais certaines n’étant pas bonnes à dire, beaucoup d’autres étaient surtout difficiles à entendre. C’était justement ce qu’il craignait. Que pourrait-elle lui révéler qui causerait inévitablement du mal chez lui ? Il ne jurait que par la fataliste, car faute d’être nécessairement déçu, il espérait pouvoir mieux canaliser les dégâts et les effacer.

    Ce ne fut pas le cas. Il s’était attendu et préparé à quelque chose de « grave » mais il ne pensait pas qu’elle serait en mesure de l’affecter à ce point, sans raison vraisemblable. Par pur réflexe et dégoût, Ashton s’écarta certainement d’elle, sans pour autant se défaire de cette fameuse chaîne. Il répugnait d’être si proche d’elle, et il répugnait surtout de nourrir ce commencement de sentiments indescriptibles. Il se sentit à moitié blessé à moitié honteux. Premièrement parce qu’elle l’avait laissé s’attacher à elle sans rien lui dire – et ce n’était pas répréhensible sur le coup mais Ashton ne pouvait pas le voir autrement sur le vif – et ensuite parce qu’il avait eu la possibilité de s’insinuer dans ce qui devait être une faille sentimentale. En somme, Ashton se sentait venu en « comble ». Oui, il n’était pas totalement stupide, si lui commençait sans doute à ressentir quelque chose, le regard qu’elle posait sur lui en disait tout autant à son sujet. Ou n’était-ce que son désir dressé en illusion ? En tous les cas, il avait pris de la distance.

    Elle ne finit pas réellement sa phrase. Sous le coup, Ashton fut satisfait qu’elle n’en dise pas plus. Il était un tant soit peu en colère, mais plus contre lui que contre elle en définitive. Il savait pourtant qu’il ne devait pas s’attacher, sous peine d’être trahi ou tout simplement de le regretter pour un facteur x ou y. Et voilà qu’il avait failli. Il se sentait dans le devoir de mettre une barrière entre eux, pour empêcher toute autre forme de rattachement ou de rapprochement. Pris dans son élan sentimental, il mit plusieurs minutes à considérer Ange autrement que comme une jeune femme qui lui déplaisait, avec toute l’amertume et la colère qui allaient avec. Evidemment, il ne pue rester sur cette impression-là.

    Alors qu’il osait encore porter les yeux sur elle – ce qu’elle ne faisait plus réciproquement – Ashton sentit son cœur se serrer davantage. Il se sentait désormais plus mal d’avoir réagi de cette façon, plus que d’y être arrivé. Il n’avait plus aucune idée de ce qu’il ressentait, mais par sens de l’intégrité, de l’honneur et de la prévoyance qui faisait ses trois principales valeurs, il damna chacune des émotions qui se rapportaient à lui-même pour ne se concentrer que sur elle. Ashton ne se rapprocha guère d’elle, pas même d’un centimètre, en revanche, d’une main il inséra la chaîne dans la paume de la main de la jeune femme en refermant ses doigts dessus tandis que la seconde venait relever le menton de son interlocutrice pour qu’elle termine son discours. Il ponctua son geste de quelques mots :

    - Il y a de fortes chances que quoi ?

_________________
    C'EST PARCE QU'IL Y A UN VRAI DANGER,
    DE VRAIS ECHECS, UNE VRAIE DAMNATION TERRESTRE,
    QUE LES MOTS DE VICTOIRE, DE SAGESSE OU DE JOIE ONT UN SENS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Davis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 299
Age : 26
Who are you : .. I'm A Lost Angel ..
Philosophie : PLUTOT QUE DE VOIR TOUT S'EFFONDRER J'AI PREFERE TOUT DETRUIRE . . .
Love : Et l'agneau s'éprit du lion ..
Santé :
65 / 10065 / 100

Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Illusions en fonctions des pensées de son Interlocuteur ..
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Jeu 31 Jan - 0:22

    Ange sentit son coeur se déchirer en elle. Jamais elle n'aurait pensé que dire la vérité était si dure. Etait-ce parce qu'elle tenait vraiment à lui ? Etait-ce parce qu'elle tenait plus à lui qu'elle ne l'aurait jamais imaginé ? La jeune femme n'en avait aucune idée. Elle avait peur, si peur de le perdre. Elle ne le connaissait que depuis quelques temps, elle ne le connaissait que très peu, et déjà elle avait peur de le voir partir loin d'elle d'une façon ou d'une autre. Elle aurait tellement aimé que les choses soient plus simples, que tout allait bien dans le meilleur du monde, mais la vie ça ne ressemblait pas à ça. Elle l'avait compris bien longtemps auparavant, les rêves ne servaient pas à grand chose, surtout dans pareille situation. On avait beau y croire, ils ne se réalisaient pas souvent. Peut-être aurait-elle mieux fait de se taire, peut-être aurait-elle du cacher cette partie de sa vie caché. Mais ne l'aurait-elle pas ronger de l'intérieur ? Ne l'aurait-elle pas mise mal à l'aise en la présence d'Ashton ? Ange n'en savait rien. Elle se sentait simplement déchirée de l'intérieur, elle ne comprenait pas, c'était lui qui devait être triste. Il lui avait prouvé qu'il avait un tant soit peu confiance en elle en lui montrant son passé, et Ange ne trouvait rien de mieux que de lui avouer qu'il y avait eu un autre auparavant, un autre qui avait réellement compté et qui avait laissé des traces dans le coeur et dans l'esprit de la jeune femme.

    La demoiselle le sentit s'écarter d'elle. Elle osa regarder dans sa direction, il semblait dégouter. De quoi ? Elle n'en avait aucune idée. D'elle surement. D'elle et de sa façon si honteuse de s'insinuer dans sa vie avant de lui imposer des réalités dont il n'avait frenchement pas besoin. Ange laissa les larmes couler en silence sur ses joues, elle ne disait plus rien. Que dire de toute manière ? Elle ne pouvait s'excuser indéfiniment. Et cela avait été encore pire si elle ne lui avait rien dit, car un jour ou l'autre la vérité aurait éclaté. Cependant Ange se sentait triste, mal. Elle ne comprenait pas comment elle pouvait être si cruelle envers lui, car cette vérité était cruelle. Ange avait fait son deuil, elle y était arrivée mais Luke faisait toujours partie d'elle. Cependant elle ne pleurait ni pour sa disparition, ni pour sa mort. Les larmes qui coulaient sur ses joues étaient dues à une tout autre raison bien moin avouable.

    Ange sentit la main d'Ashton se poser sur la sienne. Elle eut l'impression que la bague qu'il venait d'y poser lui brulait la paume, elle semblait si chaude, comme si Ange était indigne de l'avoir. Elle regarda cette bague, elle repensa à l'être qui la lui avait offerte et pour qui elle avait pleuré tant de fois. Ange se souvint de cette promesse qu'elle s'était faite un jour, bien longtemps avant que tous ces évènements ne se produisent. Elle s'était promise de ne jamais plus verser une larme. La mort de Luke avait brisé cette promesse, aujourd'hui encore cette promesse était mise de coté mais pour un autre homme cette fois. La jeune femme sentit la main du jeune homme relever son menton. Elle aurait aimé fuir, fuir loin. Ne pas avoir à dévoiler cette vérité bien moin avouable. Elle se leva, brisa le dernier contact qu'elle avait avec Ashton. Elle laissa tomber la petite chaîne avant de se faire face à son sauveur.

    - Je suis enceinte.

    Elle l'avait dit de façon claire et intéligible, elle ne sentait plus la fatigue qui avait pesé sur elle durant toute la soirée. Elle baissa à nouveau le regard, elle n'osait plus approcher le jeune homme.

    - Si tu veux que je m'en aille .. Dis-le. Je comprendrai parfaitement.

    Elle était franche, elle ne lui en voudrait pas si il lui demandait de partir, après tout elle ne méritait que ça. Sa voix était pourtant faible à ce moment-là, car elle savait que si il lui demandait de partir, elle ne le reverrait sans doute jamais.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Benett

avatar

Masculin
Nombre de messages : 152
Age : 30
Who are you : Je suis eux, elle, lui ... & toi
Philosophie : L'amour est une catastrophe magnifique : savoir que l'on fonce dans un mur, et accélérer quand même
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 13/01/2008

Feuille de personnage
Pouvoir: //
Maitrise des pouvoirs:
0/100  (0/100)
Agilité au Combat:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Jeu 31 Jan - 9:05

    Il était possible de le dire distinctement : Ashton n’assurait vraiment rien pour le moment. Pourtant l’homme de toutes les situations en temps normal, il se retrouvait sur un terrain qu’il n’avait pas effleuré depuis de nombreuses d’années, et surtout un qu’il avait détesté depuis tout ce temps : celui des émotions. Evidemment, il n’était pas devenu incapable de « ressentir » c’était parfaitement impossible, il demeurait humain, mais il s’était efforcé de garder des émotions dans la limite du « neutre » pour ne jamais avoir à s’attacher à qui que ce soit, à ressentir culpabilité, regret, amertume, et tant d’autres, car il en avait déjà assez par nature dans le cœur.

    Il s’agissait de cette peur de souffrir qui lui refermait les portes de certaines compréhensions. Ashton n’avait aucune peine à sauver la vie d’autrui, à les protéger, et même à tuer, aucun sentiment n’avait besoin d’interférer – dans la mesure où le meurtre était devenu une banalité à cause de son enfance et de la guerre – mais face à quelqu’un dont les sentiments étaient plus fortes menaces qu’un facteur extérieur humain, il perdait ses armes, et sa force.

    Il était tellement plus facile de détruire que de construire, Ashton le revendiquait le premier. La tuer aurait été bien plus facile que de la comprendre. Il s’écoeura sur le vif d’avoir seulement l’ombre de ce genre de pensées, mais il ne pouvait guère s’en blâmer, il avait toujours agi de cette façon. C’était perturbant pour lui de savoir qu’il ne savait presque rien d’elle et qu’il n’avait pourtant pas hésité à lui sauver la vie et à la confier son passé. Elle avait pénétré sa vie, son appartement, son passé, et surtout son cœur.

    Ashton ne croyait pas au « coup de foudre » et il était vrai que ce n’était pas exactement ainsi qu’il l’aurait nommé, mais si ce n’était pas cela, il fallait bien avouer que cela il ressemblait fortement. Il n’était pas certain des « sentiments » qu’il lui portait, tout simplement parce qu’il n’avait plus aimés depuis longtemps, mais cela ne l’interdisait pas de savoir, et surtout de souffrir. En tous les cas, le fait qu’il n’ait pas hésité à la sauver aux dépends de trois hommes faisant normalement ses alliés ne lui laissa pas de doutes.

    Le deuxième aveu qu’elle lui fit le laissa étonnement de marbre. Comme si aucun mot ne l’avait atteint, Ashton n’eut pas l’ombre d’une réaction. Evidemment, il était conscient qu’il y avait de grandes chances que cet « enfant » la rattache à Luke, qui était très certainement le père, mais Ashton semblait apte à l’accepter, à comprendre et même à effacer, occulter ou oublier ce qu’il ressentait. Il ne voulait en aucun cas être ce fameux « comble » dans la vie sentimentale d’Ange, et il n’était même plus certain d’avoir seulement cette place. N’ayant aucune idée de ce à quoi elle songeait, il ne pue qu’être totalement compréhensif et conciliant. Il n’avait guère réellement effacé ce qu’il ressentait, mais il se doutait bien avec certitude que le temps ferait ce que sa volonté n’était pas en mesure d’effectuer.

    Et il récupéra cette chaîne, il se redressa péniblement. Il écarta une grimace de douleur qui enserrait sa cuisse comme sous la torture d’une silice, et il lui fit totalement face. Il la sonda ainsi du regard sans trop savoir ce qu’il devait dire ou faire. Non, décidemment, Ashton n’était pas du tout dans son élément. Quoi qu’il en soit, il « prit son courage à deux mains » ou quoi que ce soit d’autre qui servirait les intérêts de sa dignité, et il s’apprêta à dire ce qu’elle avait besoin d’entendre. Ashton n’était pas mauvais par nature, et il avait même tendance à oublier qu’elle possédait cette « mutation ». En réalité, sur l’instant, elle était probablement plus « normale » et « humaine » que lui ne le serait jamais. Il n’émit aucun contact, par réserve, prudence, ou tout simplement peur, et il répondit :

    - Non, je ne veux pas … ça te fait au moins deux bonnes raisons supplémentaires pour lesquelles je ne peux pas te laisser partir.

_________________
    C'EST PARCE QU'IL Y A UN VRAI DANGER,
    DE VRAIS ECHECS, UNE VRAIE DAMNATION TERRESTRE,
    QUE LES MOTS DE VICTOIRE, DE SAGESSE OU DE JOIE ONT UN SENS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Davis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 299
Age : 26
Who are you : .. I'm A Lost Angel ..
Philosophie : PLUTOT QUE DE VOIR TOUT S'EFFONDRER J'AI PREFERE TOUT DETRUIRE . . .
Love : Et l'agneau s'éprit du lion ..
Santé :
65 / 10065 / 100

Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Illusions en fonctions des pensées de son Interlocuteur ..
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Dim 3 Fév - 17:33


    Ange scruta le visage du jeune homme après sa déclaration. Il ne semblait pas réagir. Elle était pourtant sure que cette nouvelle allait lui faire ne serait-ce qu'un peu mal. Mais apparement elle avait espérer un peu trop que l'attachement qu'elle avait pour lui soit réciproque. Pourtant il devait tenir un tout petit peu du moin à elle, aussi non pourquoi la gardait-il dans son appartement, alors que si quelqu'un le découvrait il se ferait sans doutes tuer. La jeune femme ne comprenait pas ce manque de réaction, elle s'était préparée à le voir triste, déçu, mais rien de tout cela n'apparaissait sur son visage ou dans ses yeux. Au contraire, il semblait très compréhensif. Elle fut déroutée, attendit un peu, espérant qu'il dise quelque chose. Mais rien ne vint, elle ne comprenait vraiment pas. Elle savait qu'à sa place elle se serait sentie trahie, blessée. Mais Ange se souvint rapidement qu'Ashton ne ressemblait à aucun homme qu'elle avait rencontré, à aucune personne même. Elle laissa tomber, n'essaya pas plus longtemps de comprendre ce à quoi il pouvait penser et ce qu'il pouvait ressentir.

    Ange observa Ashton puis baissa le regard. Que ressentait-il ? Et elle ? Que ressentait-elle ? Elle n'en avait aucune idée. Elle ressentait pourtant le besoin d'approfondir cette question, elle avait besoin d'y trouver une réponse. Peu importe si elle lui convenait ou non, cette réponse se devait d'être .. franche. Juste. Elle ne voyait pas Ashton comme un remplaçant de Luke ou quoique ce soit dans ce genre là. De ça, elle en était sure. Elle ne le voyait pas comme une personne qui remplirait cet immense vide qu'avait laissé Luke, car ce vide serait toujours là, d'une façon ou d'une autre. Du moins elle le pensait, après tout, elle avait été surprise plus d'une fois par la vie.

    Elle le regarda, il se redressa. Ange pensa que c'était une mauvaise idée, qu'il devrait plutot rester assis, mais elle ne dit rien. Il ne l'aurait de toute manière pas écoutée. Il l'observa, Ange le regarda dans les yeux. Il voulait qu'elle reste, la jeune femme s'apprêta à protester mais elle n'avait aucun argument qui aurait pu le convaincre que ce qu'elle venait de lui avouer était impardonnable. Elle soupira. Elle regrettait déjà d'avoir toutes ces choses, elle aurait du les garder pour elle encore un peu. Mais Ange le savait, elle avait tendance à trop parler et à dire les choses avant d'y avoir pensées. Elle aurait aimé qu'il lui dise ce à quoi il pensait, ce qu'il ressentait, quoique ce soit qui aurait pu aider la jeune femme à le "comprendre". Mais il ne disait rien, il ne faisait que l'observer. Elle voyait bien que le fait d'être debout était douloureux à cause de sa blessure. Elle savança vers lui et l'obligea à se rassoir dans le canapé.

    - Tu devrais te reposer ..

    Encore une fois elle ne savait pas trop pourquoi elle lui disait cela. Elle savait déjà ce qu'il allait lui répondre, qu'il ne le ferait pas, quelque chose dans ce gout là. Pourtant sa jambe semblait le faire souffrir plus que nécessaire et elle s'en voulait pour cela. Elle voyait bien qu'il se tracassait pour elle, elle ne voulait pas lui causer d'ennuis et encore moins qu'il se fasse autant de soucis à son sujet. Elle posa un genou à coté de lui puis se dit qu'il avait peut-être besoin de quelque chose. Elle ne voulait pas plus longtemps s'étendre sur ses récentes confessions.

    - Tu as besoin de quelque chose ? A boire ?

    Oui, c'était peut-être lâche d'ainsi éviter les différents sujets déjà évoqués. Mais elle ne pensait pas qu'il y ait plus à dire sur les dits sujets, cela ne servait à rien de s'étrendre sur la question, ce qui avait été dit, avait été dit et elle n'y changerait plus rien. Il ne servait à rien de regretter ces paroles.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Benett

avatar

Masculin
Nombre de messages : 152
Age : 30
Who are you : Je suis eux, elle, lui ... & toi
Philosophie : L'amour est une catastrophe magnifique : savoir que l'on fonce dans un mur, et accélérer quand même
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 13/01/2008

Feuille de personnage
Pouvoir: //
Maitrise des pouvoirs:
0/100  (0/100)
Agilité au Combat:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Dim 3 Fév - 19:45

    Et il obtempéra sans broncher. Enfin, un léger grognement s’échappa lorsqu’il sentit sa cuisse se déchirer de nouveau, comme si sa chair était en mesure de recouvrer son unité quelques instants pour mieux s’ouvrir par la suite. Il n’allait guère pouvoir bouger d’ici avant plusieurs jours, il le savait et l’idée seule lui était amère. Ce n’était pas comme s’il en avait eu le choix quoi qu’il arrive, et Ashton savait que prendre son mal en patience serait sa mission des trois voire quatre prochains jours, jusqu’à ce qu’il soit capable de recourir parfaitement. Ce ne serait sans doute pas suffisant mais pour éviter de s’accabler davantage, il préférait laisser passer ce délai nettement plus court pour mieux envisager l’avenir. Pour dire vrai avec exactitude, il n’avait plus envie ni besoin d’entendre une énième nouvelle qui lui fendrait le cœur, l’esprit ou tout simplement le corps. Sachant que les trois avaient fini par être intimement liés, il prenait garde.

    Il se mit à fixer un point imaginaire sur le mur opposé, et son air soucieux devint totalement pensif. Il savait qu’elle demeurait près de lui mais il avait besoin d’un instant de solitude. Ce n’était pas évident pour lui de la savoir par ici, lui qui passait tout son temps seul, éloigné de toute forme de vide, silencieux, absent, et il n’avait qu’à se soucier de lui, et encore. Elle ne le dérangeait pas, mais il ne prit pas la peine de lui répondre. Il était las et fatigué, perdu et irrité, blessé et presque mort. Il avait rarement connu un état aussi pitoyable mais cela ne lui avait jamais paru aussi insignifiant qu’en ce jour. Il n’avait pas besoin de se demander pourquoi, il savait pertinemment qu’il n’en aurait jamais la réponse, et la seule question qui subsistait était « Et après ? ». Cette fameuse question existentielle qui annonçait qu’un changement important avait eu lieu ou devait avoir lieu mais qu’Ashton n’en avait pas le chemin tout indiqué. Pire que le noir, il sentait les abysses de l’indécision et cette crainte meurtrissait et rongeait doucement ses pensées, ses entrailles et ses émotions. Il s’y savait soumis, mais il refusait d’abandonner.

    - Que vas-tu faire ?

    Si elle semblait désireuse de changer de sujet, Ashton avait encore quelques questions. Evidemment, il ne les lui poserait pas toute, il était conscient qu’elle n’avait aucune envie d’épiloguer sur la question. Cependant, elle devait également comprendre qu’il se sentait en devoir d’assumer certaines choses, et, en l’occurrence, il ne s’agissait plus de protéger qu’Ange. C’était difficile d’éprouver cette attachement pour elle sans en connaître la nature profonde, de se dire qu’il lui devait quelque chose, qu’il voulait réellement faire quelque chose et être là pour elle, tout en considérant le fait qu’ils ne se connaissaient pas, qu’ils ne s’étaient jamais vus que deux fois, qu’ils … Il aurait pu développer encore et encore, mais, à ses yeux, la seule chose qui importait vraiment était le fait qu’elle compte pour lui comme peu de personnes n’avaient jamais compté dans sa vie. Il avait peur de l’avenir, des aléas de la vie, mais il savait que quoi que cet instant eut été fort douloureux sous bien des aspects, il serait l’un des plus beaux qu’il eut passé sur cette terre.

    - Ange …

    Il ne la regardait toujours pas. Ce n’était pas qu’il ne voulait oser mais il était plus facile pour lui de d’exprimer d’une façon plus « indirecte ». Croiser son regard aurait été trop difficile, déjà qu’il tentait d’assimiler silencieusement ce qu’il venait d’apprendre. Confronté à ce qu’il ressentait et à ce qu’il avait toujours vécu, il n’était plus du tout certain de vouloir vivre ou mourir le lendemain. Finalement, ne serait-ce pas la mort qu’il aurait pu attendre ? Mourir amoureux, ce n’était certainement pas désagréable. Le cynisme fataliste dont il était nativement pourvu revenait prendre sa place, et Ashton se rappela lui-même à l’ordre, jusqu’à poursuivre ce qu’il venait à peine de commencer. Sobre et simple, il poursuivit :

    - Ce que je vais dire peut paraître totalement fou et c’est peut être dû à la quantité de sang que j’ai d déjà perdu, mais … (A ces mots, il aurait pu sourire, mais quelque chose l’en empêcha sans qu’il ne sache quoi) Après tout ce qu’il vient de se passer, tout ce qu’il s’est passé, tu seras toujours la bienvenue ici, si tu as besoin d’un toit, de vivres, de soins, d’un asile ou tout simplement d’un …(Le mot manqua sans doute de lui écorcher la bouche) … ami, tu sais où me trouver. Je serai toujours là pour toi.

_________________
    C'EST PARCE QU'IL Y A UN VRAI DANGER,
    DE VRAIS ECHECS, UNE VRAIE DAMNATION TERRESTRE,
    QUE LES MOTS DE VICTOIRE, DE SAGESSE OU DE JOIE ONT UN SENS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Davis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 299
Age : 26
Who are you : .. I'm A Lost Angel ..
Philosophie : PLUTOT QUE DE VOIR TOUT S'EFFONDRER J'AI PREFERE TOUT DETRUIRE . . .
Love : Et l'agneau s'éprit du lion ..
Santé :
65 / 10065 / 100

Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Illusions en fonctions des pensées de son Interlocuteur ..
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Dim 3 Fév - 22:55


    Le jeune homme revint à la charge avec une question dont Ange ignorait la réponse. A dire vrai, elle n'y avait jamais pensé. Elle avait laissé les choses suivre leur cour, elle avait essayé de ne pas trop y pensé. De plus, sa grossesse n'était devenue vraiment certaine que quelques temps auparavant. Bien sur il y avait eu les nausées, les retards, mais Ange avait pensé que cela pouvait être du au nuage qui avait surplombé la ville durant plusieurs jours, elle avait mis sa mutation en cause aussi, toutes ces possibilités qui semblaient plus probables les unes que les autres. Mais au fil du temps, les symptômes auraient du s'estomper, elle n'aurait pas du voir cette bosse se former au niveau de son ventre, bien qu'encore invisible pour quiconque ne la connaissant pas, elle était bien là. Tous ces éléments n'étaient pas négligeables, elle avait fini par trouver un test de grossesse qui trainait dans une pharmacie parmis les médicaments près de la mairie, là où tout le monde s'agitait pour remettre les choses en place le plus rapidement possible. Elle l'avait subtilisé et était partie. Il y avait bien sur des chances qu'il soit faux, mais c'était rare, de plus, elle le ressentait au fond d'elle. Ce sentiment indescrptible qu'elle avait depuis quelques temps, cela était apparu environ deux semaines après la dernière visite de Luke.

    Que ferait-elle .. ? Elle n'en avait aucune espèce d'idée. Elle se mit à réfléchir, trouver une réponse qui lui convenait, qui devait convenir. Elle chercha quelque chose dans son esprit, remit ses pensées à leur place. Ange soupira. L'avenir semblait de plus en plus incertains, elle n'était même pas sure de savoir garder cet enfant, elle n'était pas sure qu'il survivrait, qu'il naitrait ou qu'il vivrait encore après sa naissance. Tous ces doutes qui lui torturaient l'esprit.

    - Je ne sais pas .. Me cacher sans doute. Je ne pense pas pouvoir vivre longtemps dehors enceinte, l'armée risquerait rapidement de m'attraper. J'aurais beau dire que je suis de leur coté, ils ne verront que le coté scientifique de la chose. Je devrai sans doute m'éloignée, partir quelques temps. Je ne peux pas continuer de vivre ainsi. Je ne suis même pas sure que ..

    Ange se mordit la lèvre inférieure. Elle refoula rapidement les larmes qui lui montaient aux yeux, les cacha du mieux qu'elle le pouvait.

    - Je ne suis même pas sure que j'arrive au terme de cette grossesse, ou bien qu'il naisse vivant et non pas déjà mort. Et après, si il vit, est-ce qu'un nouveau-né supporterait cette atmosphère ? Toute cette poussière ? La violence ? L'avenir est trop incertain pour que je m'y penche longtemps.

    Elle lui fit un petit sourire triste. Elle avait essayer de ne pas y penser. Mais elle était obligée de quand même y rélféchir. Où aller ? Que faire ? Ange ne s'était jamais sentie aussi perdue qu'en cet instant. Mais le jeune homme prit la parole. Ange l'écouta, attentivement. Ce qu'il semblait vouloir lui dire semblait très important pour lui, et très dur à dire en même temps. Le coeur de la demoiselle se mit à palpiter de manière inhabituelle. Ce que le jeune homme lui dit lui fit plus plaisir que tout ce qu'on aurait pu lui dire en cet instant. La demoiselle s'avança vers lui et vint se rassoir près de lui. Elle prit ses mains dans les siennes et essaya de croiser son regard. Elle souriait, un petit sourire, mais un sourire joyeux tout de même.

    - Merci .. Mais je ne voudrais jamais m'imposer à toi. Je ne veux pas être un fardeau pour toi.

    La jeune femme sourit plus frenchement cette fois.

    - En plus .. On ne t'a jamais dit qu'une femme enceinte pouvait être très chiante ?

    Elle avait dit cela pour détendre l'atompshère pesante qui s'était installée au fil des révélations. MAis elle le pensait, elle ne voulait pas être un poid pour lui, une personne sur qui il devait veiller alors qu'il ne voulait veiller que sur lui même, ce qu'Ange comprenait très bien vu les temps actuels. Cependant, elle n'arrivait pas à se dire que le lendemain elle devrait partir, qu'elle devrait retourner chez les siens et inventer une excuse pour son silence. L'avenir lui faisait peur, on pouvait le dire, et elle ne pouvait le nier. Elle devait faire avec et penser à elle ainsi qu'à son enfant.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Benett

avatar

Masculin
Nombre de messages : 152
Age : 30
Who are you : Je suis eux, elle, lui ... & toi
Philosophie : L'amour est une catastrophe magnifique : savoir que l'on fonce dans un mur, et accélérer quand même
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 13/01/2008

Feuille de personnage
Pouvoir: //
Maitrise des pouvoirs:
0/100  (0/100)
Agilité au Combat:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Lun 4 Fév - 9:04

    La fuite. Il n’y avait raisonnablement plus que cela à faire. Ashton ne pouvait pas imaginer ce qu’elle vivait, et il n’essayait donc même pas de la comprendre. Tenter aurait été se mentir, tout simplement, et il savait qu’il n’était ni une femme, ni en possibilité de percevoir de telles émotions. Surtout en rapport avec un certain attachement sentimental. C’était justement là où il se leurrait seul, et où il ne reculait pourtant jamais. Il s’enfermait lentement et machiavéliquement dans son propre mensonge, car à force de se soucier d’elle, de l’avenir, de son avenir, il se trouvait de plus en plus persuader qu’elle représentait bien plus à ses yeux qu’elle ne le devrait. Ils n’avaient rien en commun, l’un aurait sans doute tué l’autre dans le parc, et pourtant, ils étaient tous les deux ici, unis sous certains termes, et rien ne présageait qu’ils décident de s’ôter la vie mutuellement. Bien au contraire.

    Elle avait tant de craintes, probablement fondées. Pour qu’un enfant naisse dans de telles conditions, il faudrait énormément de facteurs protecteurs, mais il était difficile d’imaginer la quantité d’autant supplémentaire pour qu’il survive à un tel environnement. Si tant est que cet enfant naisse, Ashton savait qu’il ferait irrémédiablement partie d’une génération en partie sacrifiée. Cette pensée eut un effet plus négatif sur son moral qu’il n’aurait pu le penser jusqu’alors. Sans trop savoir pourquoi et comment, il s’en sentait atteint, sans détour. Il détestait cela. Se sentir vulnérable était si peu commun à es yeux, si inadmissible. Pourtant, il était parfaitement évident désormais qu’une part de ses émotions dirigée vers Ange le forçait à toujours avoir peu de recul, et à prendre de plein fouet toute nouvelle ou parole qu’elle lui concédait. C’était perturbant. En tous les cas, c’est le mot qu’il aurait donné s’il avait pu l’admettre.


    - Je comprends.

    Il mentait. Il n’arrivait pas à comprendre. Comprendre supposait qu’il puisse se mettre à sa place, et déjà qu’il avait du mal à tenir la sienne, il se voyait mal tenter de la comprendre elle. Ses compétences s’arrêtaient sans doute là, il n’était plus qu’inutilité sinon désutilité. Et pourtant, il aurait aimé pouvoir faire quelque chose pour elle. Il aurait été sot de promettre quoi que ce soit, pour la simple et bonne raison qu’il allait s’écouler tant de temps qu’il n’était même pas certain de la revoir un jour. Ashton le regrettait par avance, mais il n’en souffla rien non plus. Il avait compris que le mieux pour lui comme pour elle serait de réduire cet attachement soudain et inconnu. Peut être plus pour lui que pour elle d’ailleurs. Il ne regrettait pas tout ce qu’elle savait de lui, mais lui ne voulait pas avoir à combler tout ce qui lui manquait à elle. Trop difficile à vivre, surtout en le sachant. En pensant de cette façon, il semblait presque plausible le fait qu’il se soit imaginé ne serait-ce qu’une seule seconde avec elle. Le pire de ses sentiments était là : la désillusion. Il avait mal d’y repenser, mais il prenait avec peine sur lui.

    Comme toujours jusqu’à présent, Ange ne voulait pas s’imposer à lui. Ashton prit la peine de croiser son regard mais il n’eut aucun sourire à lui concéder. Rien. Son cœur semblait d’une glace tellement profonde, mais c’était avant tout parce qu’il avait de plus en plus de mal à contenir ses émotions. Il savait que décompte s’effectuait lentement, jusqu’à ce qu’elle parte de chez lui, et qu’il ne la revoit sans doute plus jamais. Pourquoi le ressentait-il avec tant de peine ? Evidemment qu’elle comptait pour lui, c’était évident, mais pourquoi tant, et pourquoi elle ? Encore des questions sans réponses, et il les empêcha de pénétrer profondément son cerveau pour ne pas avoir à s’en défendre un peu plus tard. En revanche, il eut une réponse :

    - Tu m’as sauvé la vie, tu m’as retiré une balle, et tu me tiens compagnie … Tu es tout sauf un fardeau, Ange.

_________________
    C'EST PARCE QU'IL Y A UN VRAI DANGER,
    DE VRAIS ECHECS, UNE VRAIE DAMNATION TERRESTRE,
    QUE LES MOTS DE VICTOIRE, DE SAGESSE OU DE JOIE ONT UN SENS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Davis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 299
Age : 26
Who are you : .. I'm A Lost Angel ..
Philosophie : PLUTOT QUE DE VOIR TOUT S'EFFONDRER J'AI PREFERE TOUT DETRUIRE . . .
Love : Et l'agneau s'éprit du lion ..
Santé :
65 / 10065 / 100

Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Illusions en fonctions des pensées de son Interlocuteur ..
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Lun 4 Fév - 22:24


    Ange n'avait pas tout dit. Tellement d'autres choses la perturbaient dans toute cette histoire. Cela s'était souvent vu qu'une femme meurt en donnant naissance à son enfant, et la jeune femme savait déjà que cet accouchement, si il se produisait, serait difficile, fatiguant. Elle savait qu'elle risquait sa vie encore plus avec cet enfant, car si quelqu'un l'apprenait, elle serait surement traquée ou quelque chose du genre. Mais Ange voulait prendre le risque, car malgré tout cela, elle désirait cet enfant. Cela pouvait paraître étrange mais savoir qu'il y avait une petite chose qui grandissait en elle, l'enfant de l'homme qu'elle avait aimé plus que quiconque, à dire vrai, cet enfant lui donnait l'espoir d'un lendemain plus beau, meilleur. Cet espoir était surement un peu fou, elle s'en rendait bien compte, mais elle se rendait bien compte que les raisons qu'elle pouvait donner quant à son envie de vivre alors qu'elle aurait pu se tirer une balle dans la tête bien longtemps auparavant, ce qui aurait été surement plus simple pour bien des raisons, étaient presque nulles. Cette grossesse avait donc été pendant longtemps sa seule raison de vivre.

    Jusqu'à il ya quelques jours. Elle ne savait pas comment l'expliquer, mais la jeune femme voulait vivre, longtemps, rester sur cette terre, et pas seulement pour l'enfant qu'elle portait. Depuis qu'elle avait rencontré Ashton, celui-ci n'avait cessé de l'obsédé, il paraissait tellement différent, tellement étrange. Elle avait voulu percer le mystère qui l'entourait, elle avait voulu le connaitre. En cette soirée elle commençait à percer cette carapace qu'il avait mise en place autour de lui, afin de se protéger des autres surement. Mais elle savait qu'il y avait encore tellement de chose à découvrir à son sujet, elle ne voulait pas penser au lendemain pour cette raison, elle ne voulait pas le quitter. Se dire qu'elle devrait partir pour ne surement plus jamais le voir semblait impossible. Pourquoi ? Elle n'en avait aucune idée. Elle savait juste que de penser au lendemain la rendait triste, l'idée de quitter le jeune homme la rendait triste. Soudain Ange se rendit compte de quelque chose. Elle se sentait apaîsée, confiante, en sécurité. Tous ces sentiments ne s'étaient pas montrés depuis bien longtemps pourtant, mais Ange semblait les connaitre par coeur. C'était étrange de ressentir pareil sentiment, de se dire qu'elle se sentait bien en la compagnie d'une personne qu'elle aurait du tuer, qui aurait du la tuer, une personne avec qui en aucun cas elle ne devrait se sentir bien comme elle se sentait.

    Son attention fut attirée sur le "tu me tiens compagnie". Ange retint un sourire. Ces quatres petits mots qu'il semblait avoir dit sans se rendre compte de l'impact qu'ils pouvaient avoir sur la demoiselle. Car la jeune femme fut heureuse qu'il dise cela. Elle n'aurait pas su expliquer pourquoi cela la rendait ainsi heureuse, après tout c'était la pure vérité, mais il y avait ce petit truc dans ses yeux et dans le ton de sa voix. Bien sur Ange se doutait bien qu'elle ne devait pas être de trop mauvaise compagnie, il le lui aurait fait comprendre d'une façon ou d'une autre, mais il semblait que cela lui fasse plaisir, réellement plaisir. C'était tout simplement .. Indescriptible. Elle même ne comprit pas le raté qu'eut son coeur, ou cette boule qui se forma au creu de son estomac. Mais elle se tut, réfléchit. De toute manière, elle même n'était pas convaincue par ses propres arguments, surement car elle disait cela à contre coeur, car ce qu'elle désirait par dessus tout, c'était le revoir. Cela ne servait à rien de le cacher ou de se mentir, elle savait qu'il y avait cette part de mystère qui entourait le jeune homme, et bien évidemment cela l'attirait plus encore.

    - C'est normal après tout .. Tu m'as sauvé la vie aussi, je n'allais pas te laisser te vider de ton sang. Je n'allais pas non plus t'abandonner. Tu aurais fait pareil pour moi, j'en suis sure.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Benett

avatar

Masculin
Nombre de messages : 152
Age : 30
Who are you : Je suis eux, elle, lui ... & toi
Philosophie : L'amour est une catastrophe magnifique : savoir que l'on fonce dans un mur, et accélérer quand même
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 13/01/2008

Feuille de personnage
Pouvoir: //
Maitrise des pouvoirs:
0/100  (0/100)
Agilité au Combat:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Mar 5 Fév - 9:04

    Ashton était un mystère pour lui-même. Il ne pouvait en aucun cas se décrire, s’accepter, se comprendre lui seul, seulement lui. Il était difficile de pouvoir concevoir quelque chose d’aussi aberrant mais il avait l’amère et étrange sensation qu’il n’était pas grand-chose. Pas même un nom, ou un prénom, pas même un sentiment ou un mot, il ne semblait être ni plus ni moins qu’une histoire. Une histoire horrible, insoutenable et regrettable, l’histoire d’un enfant résigné par la violence et la mort, la culpabilité et les torts. Avait-il une réelle personnalité ou n’était-il que le reflet de souffrance et d’un esprit de vengeance ? Sans doute que oui, car, après tout, sa vie n’avait jamais été conduite que part ce qu’il disait son devoir, et par rien d’autre de tangible ou de visible. Il était indescriptible, et peut être bien parce que la seule description qui lui suffisait était « Ashton Benett ». N’était-ce pas une définition en soi ? Résignation et amertume avaient été ses moteurs, et maintenant qu’il y repensait douloureusement, il y était d’autant plus résigné que jamais.

    La seule raison pour laquelle il ressassait tout cela était le fait qu’il sache ce qu’impliquait son attachement pour Ange. Il avait nécessairement un cœur, et ce n’était pas une maigre chose quand l’on considérait sa vie. Cependant, avait-il l’étoffe de quelqu’un apte à avoir des rapports sociaux quelconques ? Le fait de la côtoyer de façon assez extraordinaire, il fallait bien l’avouer, remettait en cause tellement de ses valeurs, de ses principes et surtout de ses habitudes qu’il n’était même plus certain d’être lui-même, si tant est qu’il le fut réellement un jour. Cela donnait lieux à une série d’interrogations ennuyeuses, stressantes parfois, et surtout frustrantes à la fin. Totalement indécis et presque incompréhensifs, Ashton avait la sensation d’être au pied du mur, comme s’il avait le choix de le franchir ou non, tout en ignorant ce qu’il se trouvait derrière. Ne ferait-il pas mieux de rebrousser chemin plutôt que d’aller éclairer cet inconnu qui lui provoquait tant d’appréhension ?

    Lorsqu’il croisait le regard d’Ange, Ashton ne pouvait plus douter, mais la seconde d’après, ses questions revenaient de plus bel. Il se sentait gêné et oppressé par ce qu’il ressentait. Il n’était toujours pas en mesure de décrire cette sensation avec un mot concrètement précis et explicit mais il savait qu’il en était un à la connotation suffisamment pour forte pour qu’il risque sa vie pour elle. Ce n’était ni de la reconnaissance, ni un devoir. Ce n’était pas une foule de chose, alors, qu’en revanche, c’était si peu d’autre chose, qu’il ne comprenait ni ne concevait réellement. Tout était aussi abstrait que son esprit pouvait le concevoir, et, finalement, son imaginaire n’était plus assez développé depuis longtemps pour chercher des réponses là où le concret ne jouait plus de rôle. Ashton était ancré dans un sens de la réalité tel, que rien ne savait exister passé ses frontières-ci.

    - Sans doute … sans doute.

    Il ne trouva rien d’autre à répondre que cela, à demi voix, détournant encore une fois les yeux. Il se sentait possédé par la fatigue qui le survolait depuis maintenant plusieurs minutes, mais plus le temps passait et plus les secondes se faisaient douloureuses. Il ne se souvenait pas avoir passé une nuit complète depuis des années, mais il dormait raisonnablement plusieurs heures par nuit, quatre voire cinq, et même s’il avait passé les jours précédents enfermés ici, la perte de sang qu’il avait subi un peu plus tôt dans la nuit l’avait vidé d’une bonne partie de son énergie. Il était d’ailleurs accablant pour lui devoir un tel manque d’endurance. Ceci dit, il s’en plaindrait une autre fois, pour le moment, il ne pouvait guère faire autre chose que s’y résoudre.

    Il s’abstint de relancer la conversation, sans doute parce qu’il appréciait ce doux silence bercé par le souffle d’Ange, tout près de lui. Ashton se sentit relativement apaisé, principalement parce que la fatigue arrivait à la délivrer de ses questions sans fin et sans réponse. Le peu de sommeil qu’il obtiendrait serait aussi agité que les autres nuits, mais il ne s’en souciait pas. En réalité, se rémorant précieusement les propos que la jeune femme lui avait concédé, Ashton se trouvait tout simplement « bien », sans rien demander d’autre à personne, relativement calme, mais surtout exténué. Demain serait un de ces jours qu’il ne supportait pas se voir se lever, mais pour une toute autre raison que celle dont il avait l’habitude.


_________________
    C'EST PARCE QU'IL Y A UN VRAI DANGER,
    DE VRAIS ECHECS, UNE VRAIE DAMNATION TERRESTRE,
    QUE LES MOTS DE VICTOIRE, DE SAGESSE OU DE JOIE ONT UN SENS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Davis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 299
Age : 26
Who are you : .. I'm A Lost Angel ..
Philosophie : PLUTOT QUE DE VOIR TOUT S'EFFONDRER J'AI PREFERE TOUT DETRUIRE . . .
Love : Et l'agneau s'éprit du lion ..
Santé :
65 / 10065 / 100

Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Illusions en fonctions des pensées de son Interlocuteur ..
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Dim 10 Fév - 0:14


    Ange se releva à nouveau, elle lâcha la main d'Ashton qu'elle avait tenue durant tout ce temps, rompant tout contact physique avec le jeune homme. Elle se détourna, tous cela allait bien trop vite pour elle. Elle ne suivait pas, c'était trop de choses d'un coup pour que sa tête et son coeur ne puisse réellement suivre et tout contenir. Ange avait cette impression qu'elle allait exploser d'une minute à l'autre. Etrangement, elle ne ressentait pas la fatigue, trop d'émotions se chamboulaient dans son coeur et dans sa tête pour qu'il y ait de la place pour la fatigue. Pourtant elle savait qu'à un moment ou un autre, tout retomberait, ce chamoulement, cette étrange exitation, ces palpitations, tout. Et à ce moment là elle serait plus fatiguée que jamais, elle le savait, c'était toujours ainsi quand quelque chose d'important lui arrivait. Elle avait toujours ce besoin d'y réfléchir, de prendre toutes les possibilités en considérations. Une fois qu'elle avait assez réfléchi, qu'elle se sentait prête à s'effondrée, la fatigue s'abatait sur elle comme un arbre que l'on vient de tronçonner. La demoiselle redoutait toujours ces moments qui arrivaient sans crier gare.

    Ange regarda Ashton, il semblait épuisé, il devait souffrir à cause de sa jambe, mais il était impossible de savoir ce à quoi il pouvait bien penser. La jeune femme s'en voulait. Elle s'en voulait car si il était dans cet état, c'était sa faute à elle, il devrait dormir, mais parce qu'elle parlait sans pouvoir cesser, il restait éveillé. Pourtant, il y avait ce petit quelque chose dans le fond de son coeur qui ne voulait pas le voir s'endormir. Elle voulait parler avec lui jusqu'à n'en plus pouvoir dire un mot, elle avait peur du lendemain qui semblait arriver bien plus vite que prévu, elle voulait parler cette nuit avec lui comme si jamais plus ils n'allaient se revoir. C'était surement ce qu'elle craignait le plus, que plus jamais ils ne se croisent, que leurs vies se séparents pour toujours et que plus jamais le chemin de l'un ne croise celui de l'autre. Elle se trouvait stupide de penser ainsi, ce n'était jamais que la deuxième fois qu'elle le voyait. Mais elle était attachée à lui. Elle ne pouvait se mentir. Et elle savait que leur type de vie, leur conviction, les sépareraient. Après tout, lui ne voulait peut-être pas la revoir après cette soirée, mais Ange en doutait. Du moins elle espérait le contraire, elle espérait qu'il désire la revoir, qu'il essaye de la revoir. Peut-être se berçait-elle dans de douces illusions, mais pour une fois elle se plaisait à espérer, à vouloir quelque chose. Car elle voulait, désirait vraiment le revoir, seulement elle ne le lui dirait jamais, elle le savait. Ange était le genre de personne qui n'aimait pas montrer ses sentiments, ou se lancer dans des démonstrations affectives. Elle avait mis un an et demi pour dire à Luke qu'elle l'aimait. Elle n'était pas douée pour exprimer ses sentiments, bien sur parfois elle prenait son courage à deux mains et elle arrivait alors à dire les choses de manière très justes et de façon cohérente, mais c'était rare.

    - Tu as l'air exténué .. Repose-toi. Ne t'en fais pas pour moi.

    Elle avait pensé à un moment qu'une fois endormi elle pourrait partir, que ce serait plus facile pour elle. Mais à présent elle savait que jamais elle ne le ferait. Elle s'en croyait plus capable. Elle savait qu'elle resterait là, qu'elle veillerait toute la nuit, qu'elle tournerait en rond pendant qu'il dormait. Ange jeta un coup d'oeil à sa montre. L'écran était brisé mais celle-ci fonctionnait parfaitement. La jeune femme put d'ailleurs remarqué qu'on ne pouvait plus vraiment dire que c'était la nuit mais plutôt très très tôt le matin. Il était presque trois heures, elle soupira. Le temps filait trop vite à son goût. Elle aurait aimé qu'il s'arrête, que ces instants qu'elle passait en la compagnie d'Ashton durent plus longtemps, qu'elle puisse rester plus longtemps en sa présence. Elle redoutait de plus en pllus le lever du jour et le moment de partir. Plus ce moment approchait, et plus elle se sentait incapable de partir, surtout en le sachant dans cet état. Seulement la jeune femme savait aussi qu'elle n'avait en aucun cas le droit de s'incruster ainsi chez le jeune homme, et encore moins dans sa vie. Ange savait qu'elle l'avait déjà bien assez chamboulé comme cela et que cela n'arrangerait rien si elle s'attachait de trop. Mais n'était-il pas trop tard pour cela ? Elle n'en avait aucune idée ..

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Benett

avatar

Masculin
Nombre de messages : 152
Age : 30
Who are you : Je suis eux, elle, lui ... & toi
Philosophie : L'amour est une catastrophe magnifique : savoir que l'on fonce dans un mur, et accélérer quand même
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 13/01/2008

Feuille de personnage
Pouvoir: //
Maitrise des pouvoirs:
0/100  (0/100)
Agilité au Combat:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Dim 10 Fév - 0:52

    La voix d’Ange se répercuta dans son crâne, plutôt douloureusement. Sans même s’en rendre compte, Ashton avait déjà trouvé une part du sommeil qu’il recherchait tant en temps normal, mais dont il ne voulait pas pour le moment. L’intonation pourtant simple qu’elle avait prise l’avait tiré de son songe, simple mais si calme et rassurant. Pendant un instant, il n’avait plus eu à penser au fait qu’elle devrait partir dans quelques heures. Cela n’avait eu aucune importance pendant quelques minutes qui lui parurent une ravissante éternité. Une de celle qu’il n’avait que trop peu connue dans sa vie, une qu’on n’avait jamais cru utile de lui concéder. Il se moquait bien de ce qu’elle avait dit au sens littéral, il se trouvait tout simplement « ravi » sans l’exprimer de savoir qu’elle était toujours là. N’ayant plus aucune notion spatiale ou temporelle, il s’en remettait à ses accès de conscience pour se situer, et remettre un peu d’ordre dans son environnement matériel.

    - Ange …

    Il ne termina pas. Ayant eu la mauvaise idée – en tout point stupide – de remuer légèrement, sa plaie encore fraîche lui déchira de nouveau la chair. Il en venait à se demander s’il pouvait être en mesure de souffrir davantage physiquement que moralement. Sur tous les terrains, il se défendait, mais il supportait de plus en plus mal de devoir cautionner de telles blessures. Ce n’était pas la première fois qu’il recevait une balle, certes, mais son organisme n’en était guère plus résistant, bien au contraire. Ashton savait qu’il se diminuait toujours physiquement en négligeant sa convalescence, mais les longues heures à ne rien faire le torturait et lui embrumait l’esprit de mille idées insupportables, même en songes seulement. Il réduisit sa grimace à une simple crispation, mais il était – au moins désormais – plus conscient que quelques secondes auparavant.

    Il chercha le regard d’Ange, mais il ne vit presque rien. Son ouïe lui permettait encore de percevoir tout juste sa respiration, mais il semblait totalement incapable de voir quoi que ce soit. Evidemment, il était littéralement épuisé. Presque mort. Ashton se sentait en proie à une certaine forme d’agonie, et c’était sans doute dû au fait qu’il y était sous une certaine forme justement. Il se sentait totalement vulnérable, et le fait d’avoir retardé le moment de son sommeil ne l’avait que d’autant plus fragiliser. Il ne pouvait plus que s’en blâme seul, il avait choisi de revivre son passé, de lui parler, et peut être bientôt de mourir. Il n’était pas à l’article de la mort non plus, mais c’était cette sensation de froid, de vide et de solitude qui le poussait à y croire. Il était si près à mourir chaque seconde que la vie lui concédait qu’il se souciait peu que ce soit maintenant ou dans une heure.

    - Si je ne dois jamais te revoir …

    Il était quasiment terrassé par le sommeil. Bienheureusement, cela signifiait qu’il n’allait pas mourir de sitôt, justement pas. Ceci dit, il n’avait aucune idée du « quand » il pourrait bien se réveiller, et cela finissait par l’inquiéter. L’espace de quelques secondes, il se posa la question. La verrait-il avant qu’elle ne parte ? Il ignorait l’heure qu’il était, mais il savait que la nuit était bien avancée, et qu’aux vus de sa fatigue harassante, il ne rouvrirait pas les yeux avant un moment. Allait-elle partir ? Ne la reverrait-il donc pas ? Cette hypothèse lui fendit littéralement le cœur. Il ne sut trop comment, pourquoi et « après ? » mais il se plia à ce sentiment qui devint du ressentiment. Il ne s’en trouva pas plus capable de dire quoi que ce soit. S’il n’était pas presque mort, il était presque endormi, en une semi torpeur contre laquelle il ne pouvait plus lutter.

    Il y eut bien des mots qui lui traversèrent l’esprit, mais il ne pût y donner du sens. Il n’était finalement plus du tout conscient, et il regretta de se trouver incapable de terminer ce qu’il avait commencé. Pourvu qu’il trouve un soupçon d’énergie pour terminer. S’il ne devait plus la revoir … Et bien on ne le saurait probablement jamais. La question perdit tout son sens, il n’eut plus assez lucidité pour se souvenir de ce dont il parlait et de ce qu’il voulait dire. Ses paupières se refermèrent de façon plus définitive, au moins pour cette nuit, et il n’eut plus qu’à sombrer totalement dans son sommeil si convoité et repoussé, s’abandonnant aux bras de Morphée quoi qu’il ait l’audace, l’indécence ou quoi que ce fut de vouloir s’abandonner à ceux d’Ange.

_________________
    C'EST PARCE QU'IL Y A UN VRAI DANGER,
    DE VRAIS ECHECS, UNE VRAIE DAMNATION TERRESTRE,
    QUE LES MOTS DE VICTOIRE, DE SAGESSE OU DE JOIE ONT UN SENS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ange Davis

avatar

Féminin
Nombre de messages : 299
Age : 26
Who are you : .. I'm A Lost Angel ..
Philosophie : PLUTOT QUE DE VOIR TOUT S'EFFONDRER J'AI PREFERE TOUT DETRUIRE . . .
Love : Et l'agneau s'éprit du lion ..
Santé :
65 / 10065 / 100

Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Illusions en fonctions des pensées de son Interlocuteur ..
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Dim 10 Fév - 22:52


    Ange regarda Ashton, ses paroles se répercutèrent dans son esprit durant quelques secondes qui lui semblèrent aussi longues que l'éternité. Son coeur se serra dans sa poitrine. Et si elle ne le revoyait pas .. Que ferait-elle ? Serait-elle condamnée à vivre avec cette présence dans sa tête et dans son coeur, toutes ces questions auxquelles elle espérait un jour trouver une réponse seraient-elles conadmnées à se répercuter dans son esprit jusqu'à sa mort. Et le regret de n'avoir pas fait plus, dit plus, ce regret qui la rongeait déjà alors qu'il était encore temps de parler. Mais elle était incapable de dire tout ce qu'elle avait sur le coeur. Elle même ne le comprenait pas, elle même n'entendait plus ce que ce dernier lui disait, ce qu'elle aurait du dire depuis le début, juste au cas où .. Au cas où quoi ? Elle n'en savait rien. Elle avait peur de partir, elle avait peur de le laisser. C'était étrange qu'elle s'inquiète ainsi pour lui, mais à dire vrai, elle ne trouvait plus cela si étrange. Après tout, il lui avait sauvé la vie, il l'avait recuellie chez lui alors qu'elle n'était qu'une étrangère pour lui, il aurait pu très bien laisser ces hommes l'enlever, il aurait pu se détourner d'elle, s'en aller. Il aurait pu aussi la sauver et ensuite la laisser à elle même dans ces rues étroites et ne plus jamais donné signe de vie. La jeune femme lui était tellement reconnaissante, pour tout ce qu'il avait fait.

    Mais voilà. Le temps passait. Bientôt la réalité la rattraperait de plein fouet, bientôt il faudrait redescendre sur terre et retourner à la vie 'normale'. Cette pensée lui fendit le coeur. Elle observa le jeune homme qui doucement se laissait aller au sommeil qui le guettait depuis tellement de temps. Elle ne sut que dire après tout, et elle savait que si elle ouvrait à nouveau la bouche, il ne dormirait pas or il avait visiblement besoin de dormir. Ange le laissa alors s'endormir doucement avant de se détourner et de retourner au fond de la pièce. Elle ne voulait pas le réveiller, il avait besoin de dormir, elle était casi sure que si la soirée avait été éprouvante pour elle, elle l'avait surement été d'autant plus pour lui. Ange retourna sur sa glacière, elle s'y racit et prit appuie sur le mur froid et dur tout en fermant les yeux. Elle ne devait pas dormir, si elle dormait elle le réveillerait. Elle en était sure. Après cette soirée agitée, elle n'aurait surement pas un repos paisible, pas après ce qu'il lui avait montré, pas après ce qu'elle même avait vécu en présence de ces hommes, non Ange ne pouvait se permettre de s'endormir c'était bien trop dangereux. Elle rouvrit alors les yeux et se mit à réfléchir. Elle devait faire quelque chose pendant qu'il dormait, elle voulait l'attendre. Mais devrait-elle l'attendre longtemps ? Elle n'en avait aucune idée. Pourtant elle voulait lui dire aurevoir, elle voulait le remercier. Cependant elle ne savait pas combien de temps il dormirait, peut-être dormirait-il trop longtemps pour qu'elle puisse se permettre de l'attendre. Elle se devait de quitter les lieux au lever du jour, c'était le moment le plus sûr de la journée et elle pourrait faire rapidement le rapport qu'elle aurait du faire la veille au soir.

    Ange se doutait bien que ses supérieurs et ses équipiers devaient s'inquiéter, son bipper ne fonctionnait plus, batterie déchargée, elle n'avait donc aucun moyen de communiquer avec eux. Elle devrait donc attendre d'être rentrée chez elle pour faire un appel radio ce qui prendrait une bonne dizaine de minutes aussi. Elle espérait qu'ils n'avaient envoyé personne à son appartement pour s'assurer qu'elle allait bien, si c'était le cas il fallait qu'elle trouve une bonne excuse pour avoir découcher. Ange se dit qu'elle dirait simplement qu'elle avait trainé toute la nuit dans les rues afin de voir un peu les groupes qui s'y réunissaient. Ils désaprouveraient, après tout ce coin de la ville était dangereux de nuit, mais elle savait qu'ils ne diraient rien de plus que de faire attention si elle le refaisait. Les minutes s'écoulaient doucement, Ashton dormait, ne bougeait pas du tout. Sa respiration était régulière, Ange se sentit bercer par cette dernière elle secoua alors vivement sa tête afin de ne pas s'endormir. Il ne fallait pas qu'elle s'endorme, les conséquences pouvaient être dramatiques et pas seulement pour elle. En se disant cela, la jeune femme pensait plutôt à Ashton. Elle se connaissait et savait à quel point elle pouvait être dangereuse lorsqu'elle s'endormait, il suffisait de regarder son appartement au réveil pour s'en rendre compte. La plus part du temps il ressemblait à tout sauf à un appartement, rares étaient les nuits où elle dormait calmement, presques nulles même.

    La demoiselle laissa les heures défilées, elle regardait sa montre de temps à autres puis réfléchissait à tout ce qu'il lui était arrivé durant la soirée. Elle se posa des questions sans jamais y trouver de réponse, elle s'était occupée l'esprit puis vit qu'il allait bientôt faire jour. Elle soupira. Il était presque six heures et demi, l'heure à laquelle la nuit laissa la place à la faible lumière du soleil qui peinait à passer à travers les épais nuages qui couvraient encore la ville. Elle aurait aimé attendre le jeune homme, attendre qu'il se réveille. Mais bientôt ce serait trop dangereux de sortir, la police patrouillait souvent durant la journée et bien souvent ils tiraient sur tout ce qui bougeait. Ange fouilla sa poche à la recherche d'un quelconque papier, elle ne voulait pas partir comme une voleuse. Par bonheur elle trouva une boule de papier froissée, elle déchira la partie utilisée puis essaya de trouver de quoi écrire. Il y avait un vieux bic dans un coin qui marchait miraculeusement. La jeune femme se pencha sur la feuille et se mit à écrire.


Ashton,
Merci pour tout. Je ne saurais jamais assez te remercier pour tout ce que tu as fait pour moi, j'aurais aimé t'attendre, attendre que tu te réveilles. Mais je ne veux pas qu'on me voit partir, ils risqueraient de fouiller le battiment et te trouveraient.
Je reste dans le coin durant quelques jours encore.


    Elle s'arrêta, relut trois fois sa dernière phrase avant de la barrer. Oui elle restait. Et puis quoi ? Elle passerait le voir ? Elle le chercherait ? Ange se trouva vraiment stupide. Elle réfléchit puis se remit à écrire :


A bientôt ..
Ange


    Ange plia soigneusement le bout de papier puis le laissa bien en évidence sur la glacière avant de regarder une dernière fois le jeune homme qui l'avait sauvé. Elle aurait voulu attendre plus encore, mais le temps pressait et elle devait partir ou bientôt ce serait tout son groupe qui rappliquerait pour savoir ce qui lui était arrivé. Elle passa par la porte puis descendit les escaliers vérifiant bien que personne n'y trainait. Ange sortit alors du battiment, elle regarda aux alentours afin d'être sure que personne ne la surveillait puis elle s'encourut jusqu'à son appartement. Elle songea à son bipper, elle aurait du donné son numéro à Ashton, mais encore une fois elle se trouva stupide de penser ce genre de chose. Ange passa vite son appel puis alla se coucher ..

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Benett

avatar

Masculin
Nombre de messages : 152
Age : 30
Who are you : Je suis eux, elle, lui ... & toi
Philosophie : L'amour est une catastrophe magnifique : savoir que l'on fonce dans un mur, et accélérer quand même
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 13/01/2008

Feuille de personnage
Pouvoir: //
Maitrise des pouvoirs:
0/100  (0/100)
Agilité au Combat:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   Dim 10 Fév - 23:02

Je me permets de le clôturer sur cette note-là. J'ai ma petite idée pour la répercution de cette fin précise, donc je me permets de ne pas délivrer de réponses =)
Merci pour ce superbe sujet Wink


TOPIC TERMINE

_________________
    C'EST PARCE QU'IL Y A UN VRAI DANGER,
    DE VRAIS ECHECS, UNE VRAIE DAMNATION TERRESTRE,
    QUE LES MOTS DE VICTOIRE, DE SAGESSE OU DE JOIE ONT UN SENS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand un Ange se brule les ailes .. TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [RESOLUE]Avoir des ailes d'ange
» [Résolu] Ailes d'ange
» Costume Ange ?
» ailes int hornetaur
» Nuit 2 : L'ange aux ailes ténébreuses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In The End :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: