Quand le monde n’est plus que désolation, il faut payer le prix cher pour survivre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Envie de rien...Besoin de toi...[P.V]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucas Murray

avatar

Masculin
Nombre de messages : 188
Age : 28
Who are you : I'm Not a Heroes...Just Me...
Philosophie : Chaque goutte de sueur qui coulera en temps de paix, sera une goutte de sang en temps de guerre...
Love : Toi et seulement Toi...Cheryl...
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 04/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Hypervitesse
Maitrise des pouvoirs:
50/100  (50/100)
Agilité au Combat:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Envie de rien...Besoin de toi...[P.V]   Sam 8 Sep - 0:01

J’ai besoin de m’aérer l’esprit, de voir des blessés toute la journée, devoir aider tout le monde, tout en reconstruisant la ville en parallèle, c’est dur. Trop dur. Je n’ai même plus le temps de réfléchir, c’est peut être mieux au moins je e pense pas…Elles me manquent moins si je n’y pense pas…Je marche les mains dans les poches de mon long manteau noir devenu plutôt gris avec le temps, mon jean usé et troué, ayant des traces de brûlures dessus, l’usure n’étant pas fait exprès mais à force de bosser dehors dans les décombres, c’est pas forcément propre. Je porte un tee-shirt à manches longues blanc et par-dessus un haut à capuche noir rayé gris, mes baskets noires elles aussi ayant bien vécu, elles sont loin d’être neuves mais il n’y a aucun trou et elles sont robustes comme il faut pour escalader, marcher et courir.

Je regarde autour de moi, restant de marbre face à ce décor de désolation, la nature a reprit ses droits, le parc ne ressemble plus vraiment à quelque chose, ce n’est qu’un gros fouillis remplit de pierre et de verdure. J’arrive tout de même à trouver un arbre en bon état, je m’assois par terre et appuie mon dos contre son écorce, laissant ma tête partir en arrière pour se poser contre le tronc de l’arbre en question. Je ferme doucement les yeux en laissant s’échapper de mes lèvres entrouvertes un long soupir de lassitude et de fatigue.

Je n’arrive même pas à mettre de l’ordre dans mes pensées, tout s’embrouille, je plisse les yeux tout en réfléchissant tant bien que mal, si je me concentre en ouvrant les yeux je regarderai autour de moi et tout sera redevenu comme avant. Tout ça se serait qu’un mauvais rêve. Je me mords violement l’intérieur de la joue pour empêcher les larmes de couler, j’ai déjà trop pleuré, je me dois d’être fort, pour eux, pour Cheryl, je dois être là pour elle, présent et fort. Je ravale les sanglots qui s’étaient formés dans ma gorge, me forçant à respirer doucement, lentement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheryl Evans

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1154
Age : 30
Who are you : An Angel ...
Philosophie : Vivre Chaque Jour Comme S'il etait le Dernier...
Love : Superman xD
Santé :
42 / 10042 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: //
Maitrise des pouvoirs:
0/100  (0/100)
Agilité au Combat:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Envie de rien...Besoin de toi...[P.V]   Sam 8 Sep - 0:25

Tous ces morts... Tout ce sang... Toute cette désolation... New York ressemblait presque a un immense cimetière en ruine. Peu de batiments étaient restés intacts. Peu de gens avaient survécus. Mais, cheryl avait eu de la chance, sa maison était dans un état satisfaisant, elle était en vie, sa soeur aussi, tout comme celui pour qui son coeur battait... Par contre, elle avait perdu ses deux parents. Elle avait du mal a le supporter, elle n'avait jamais été très ouverte aux autres, elle n'avait jamais ouvert son coeur a quiconque d'autre qu'a sa famille. Hormis peut ètre a Lucas. Alors les perdre était si difficile. Elle savait qu'il ne fallait pas s'attacher aux gens, qu'il ne fallait pas aimer. Et pourtant...

Enfin bref, elle n'était pas la seule a avoir perdu ses proches dans cette guerre. Lucas avait perdu toute sa famille alors qu'a elle, il lui restait une soeur. Elle ne voulait pas craquer, elle ne voulait pas pleurer, elle devait ètre forte. Continuer a ètre forte comme elle l'avait toujours été. Pour le moment, la ville devait ètre reconstruite, elle s'était portée volontaire pour apporter des soins aux bléssés et pour quelques autres taches. Elle voulait absolument se rendre utile. C'était la seule solution qu'elle avait pour ne pas pleurer, pour ne pas perdre la tète et craquer devant son petit monde parfait qui s'était si vite écroulé. Elle devait s'occuper l'esprit et ètre la pour les autres. Nancy était la, silencieuse auprès d'elle. Elle s'occupait des bléssés en tant que l'interne qu'elle était. Cheryl posa son regard sur elle puis, elle eut envie d'aller s'aérer l'esprit, de marcher un peu, de s'éloigner de toute cette misère, de toute cette désolation...De se retrouver seule et loin de tout ca...

Elle ne savait plus vraiment ou elle se trouvait, tout était silence et désolation, tout était si gris et poussièreux. Plus rien. Elle ne reconnaissait plus rien. Il lui semblait avoir changé de ville, de ne plus ètre a New York. Mais, soudain une silhouette familière lui apparu au loin. Elle reconnu enfin quelque chose qui lui donnait le sourire. Lucas. Il était censé aider au déblaiement et a l'extraction des corps avec d'autres flics et pompiers. Elle le regarda marcher dans ce qu'il restait du parc. Elle ne bougeait plus. Elle n'avait pas tant envie de lui parler depuis que... Non, rien !! Elle allait aller lui parler ...

Elle marcha alors d'un pas décidé et arriva auprès de Lucas alors qu'il venait d'appuyer sa tète contre un tronc d'arbre... Elle s'agenouilla près de lui et posa délicatement sa main contre la joue du jeune homme...

_________________

*__ Maybe I'm Addicted,
I'm Out of Control,
But yOu're the Drug
That Keeps me From Dying.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Murray

avatar

Masculin
Nombre de messages : 188
Age : 28
Who are you : I'm Not a Heroes...Just Me...
Philosophie : Chaque goutte de sueur qui coulera en temps de paix, sera une goutte de sang en temps de guerre...
Love : Toi et seulement Toi...Cheryl...
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 04/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Hypervitesse
Maitrise des pouvoirs:
50/100  (50/100)
Agilité au Combat:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Re: Envie de rien...Besoin de toi...[P.V]   Sam 8 Sep - 0:45

Je n’avais pas parlé à Cheryl depuis un bon moment, on se disait rapidement bonjour le matin, bonsoir le soir, et de temps en temps un petit « cava ? » dans la journée histoire de dire qu’on n’était pas en froid. Je détestais cette situation. C’est comme si la perte de nos familles avait cassé quelque chose en nous et qu’on arrivait plus à se faire face, parce qu’on savait pertinemment qu’une fois seul à seul on craquerait et qu’aucun de nous ne veut s’y résoudre. Oui, je sais, je me voile la face, si elle m’évite, enfin si on s’évite, c’est depuis qu’elle est au courant pour mes pouvoirs, je me fais peur moi-même alors se dire qu’on sort avec une sorte de monstre ne doit pas être facile ! Enfin, je tiens trop à elle pour lui lancer un ultimatum, elle viendra me voir quand elle en aura envie, je ne la forcerai pas et puis de toute façon avec les journées de boulot qu’on enchaîne c’est pas comme si on pouvait passer des après-midi ensemble hein. Je ne crois pas que sa sœur soit au courant, faut dire que je ne l’a connais pas vraiment alors même si elle était au courant je n’en saurais rien !

Une larme vint perler au coin de mon œil, la seule que je n’ai pu ravaler, je pose doucement ma main sur mon abdomen, après l’éboulement de mon immeuble, j’avais un hématome et sûrement une ou deux côtes cassées, seulement je n’avais pas eu le temps et l’envie d’aller voir un médecin donc de temps en temps ça me faisait souffrir. La douleur étant supportable, je ne m’en plains pas. De toute façon quand je travaille, je ne pense pas, je n’ai même pas conscience de ce que je fais, un vrai zombi donc ça ne pose pas de problème, je ne sens rien ! Du moins je ne m’en rends pas compte c’est l’avantage.

Je sens alors une main se poser tendrement sur ma joue, je sens également le doux parfum de Cheryl, je le reconnaîtrais entre mille, aucun sourire de s’afficha sur mes lèvres, pas parce que je n’étais pas content de la voir au contraire, tout simplement parce que je n’arrivais plus à sourire depuis la tragédie qui s’est abattu sur le monde. Je ravale les derniers sanglots au fond de ma gorge, j’inspire une dernière fois avant d’ouvrir les yeux, je ne sens pas la fine larme qui était resté au coin de mon œil tout se temps, glisser le long de ma joue. Je tourne légèrement la tête vers Cheryl, sa main toujours sur ma joue et je ramène mes jambes vers moi, y posant mes bras dessus d’un geste lasse. Je finis par ouvrir la bouche pour dire doucement, avec tendresse, en la regardant dans les yeux comme avant tout ça…


Bonjour belle inconnu.

J’aurais pu trouver mieux, mais c’était un vieux souvenir entre elle et moi, je ne sais pas si elle s’en rappellera, mais je préfère me souvenir des bons moments, les mauvais je suis déjà en train de les vivre ! Alors autant oublier tout ça, parce qu’en un regard d’elle j’oublie tout et le monde extérieur n’existe plus. C’est juste elle et moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheryl Evans

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1154
Age : 30
Who are you : An Angel ...
Philosophie : Vivre Chaque Jour Comme S'il etait le Dernier...
Love : Superman xD
Santé :
42 / 10042 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: //
Maitrise des pouvoirs:
0/100  (0/100)
Agilité au Combat:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Envie de rien...Besoin de toi...[P.V]   Sam 8 Sep - 15:02

Cheryl n'avait pas envie de penser en ce moment. Ces derniers temps, tout allait si vite et tellement de choses se bousculaient dans sa tète que pour le moment, elle avait juste envie d'oublier. Oublier toute cette guerre. Oublier tous ses morts. Oublier que tout s'écroulait autour d'elle. oublier que Lucas n'était plus le mème...Quoi que... Comment oublier ca... Comment oublier qu'il n'était pas...Enfin qu'il était ... La jeune Evans n'avait mème pas de mot pour décrire ce qu'elle pensait de tout cela. il avait développé un de ces dons bizarres dont les gens commenceaient a parler. Une simple rumeur commenceait a courrir comme quoi certains américains avaient commencés a développer une sorte d'aptitude hors du commun. Cela horrifiait Cheryl. Ce n'était pas normal, pas naturel. Rien que de repenser a la scène qu'elle avait vécue quelques jours auparavant la mettait mal a l'aise. Elle essayait de dégager une femme d'une trentaine d'années de sous un amas de pierre quand Lucas est arrivé telle une fusée et les a toutes deux dégagées de la avant qu'un pilone ou dieu sait quoi ne leur tombe dessus... Il était allé si vite. Cheryl en était restée bouche bée, assise sur le sol, le regard interrogateur, le dévisageant lui, essayant de compre et de réaliser ce qui s'était passé. Puis, une fois le choc de cette nouvelle digéré, elle s'était levé comme si de rien n'était et était allé soigner la femme qui était a présent sans connaissance. Elle n'avait plus reparler de cela avec Lucas, elle préférait se voiler la face et faire comme si de rien n'était, comme s'il était toujours le mème. Comme si tout était toujours pareil. Pourtant, elle ne le regardait plus dans les yeux, elle lui adressait a peine la parole... Et pourtant, il lui manquait !!

La, quelques minutes auparavant, en le voyant, elle avait tout oublié, elle avait oublié qu'il avait changé. Qu'elle se méfiait presque de lui. Elle n'avait plus pensé qu'a une seule chose... Il lui manquait et elle avait besoin de lui. Elle avait besoin de lui parler, qu'il la réconforte, la serre dans ses bras. Elle voulait ètre avec lui tout simplement. Le reste ne comptait plus. Et, elle s'était approchée de lui, l'avait regardé puis s'était accroupie a ses cotés. Il avait l'air mal et triste. Elle avait envie de le réconforter alors, sa main s'était posée sur la joue du jeune homme et il avait ouvert les yeux. Une fine larme était alors venue roulée jusqu'a la douce main de Cheryl et, elle l'avait essuyée du bout de son pouce. Elle l'avait ensuite regardé droit dans les yeux, lui adressant en mème temps un doux sourire réconfortant. Ca y est, elle ne pensait plus a rien, elle ne voyait plus que lui. Le reste ne comptait plus. Juste le regard de Lucas encré dans le sien. Le temps semblait figé. Le son de la voix de l'inspecteur Murray monta jusqu'aux oreilles de la rouquine qui souria d'avantage en entendant ses paroles...


- Salut Beau Brun !!

La main de Cheryl caressa doucement la joue de Lucas alors que son regard ne quittait plus celui du jeune homme... Elle avait l'impression que tout était comme avant la guerre. Elle ne pensait plus a rien. Elle se sentait bien...

_________________

*__ Maybe I'm Addicted,
I'm Out of Control,
But yOu're the Drug
That Keeps me From Dying.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Murray

avatar

Masculin
Nombre de messages : 188
Age : 28
Who are you : I'm Not a Heroes...Just Me...
Philosophie : Chaque goutte de sueur qui coulera en temps de paix, sera une goutte de sang en temps de guerre...
Love : Toi et seulement Toi...Cheryl...
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 04/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Hypervitesse
Maitrise des pouvoirs:
50/100  (50/100)
Agilité au Combat:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Re: Envie de rien...Besoin de toi...[P.V]   Sam 8 Sep - 15:23

J’avais peur d’aller parler à Cheryl, non pas parce qu’elle m’enverrait chier, mais plutôt parce qu’en quelque sorte j’avais honte de moi, de ce que cette guerre avait changé en moi. Je n’assumais pas ce…Don. Ca me gâchait le peu de vie qu’il y avait encore sur terre, elle avait peur de moi, elle m’évitait et j’en voulais encore plus à cette guerre qui m’apportait encore un peu plus de dureté, dans mes yeux bleus devenus presque complètement gris, mon visage impassible et fermé. J’avais changé. Pas seulement à cause de ce don, mais à cause de toute ça, j’ai tout perdu, je n’ai plus de toit, je n’ai plus de famille, et la seule personne qui me reste, la seule femme que j’aime et dont j’ai besoin, je suis en train de la perdre à cause de tout ça ! Ca me rend fou de rage et en même temps, çe me rend triste également, de savoir que je la perds mais de ne plus avoir la force de me battre. C’est dingue combien elle me manque, je ne pensais pas autant m’attacher à quelqu’un, je ne pensais pas avoir autant besoin d’une femme, mais Cheryl a su balayer tout mes préjugés, tout mes doutes et tout ce que je pouvais avoir comme peur. Je sais que de son côté elle est encore hésitante, je sais qu’elle doute encore et toujours, mais ça fait aussi partit de son charme et j’adore la voir rougir lorsqu’elle est gênait. Tout ça me manque, mais je ne sais plus comment faire pour me rapprocher à nouveau d’elle.

Je n’eus pas à me poser plus de question, tout s’effaça lorsque je sentis sa main sur ma joue, j’aurais voulu avoir la force de sourire, lui offrir un de mes plus beaux sourires, ceux auxquels elle seule à le droit. Mais je ne suis pas d’humeur, je n’en ressens pas l’envie, pourtant je sais qu’elle arrivera à m’arracher un sourire comme à chaque fois. En ouvrant les yeux, je ne sentis pas la larme roulait le long de ma joue, mais un frisson me parcouru l’échine en sentant son doigt caresser ma peau pour l’essuyer avec douceur. Je l’observe silencieusement…Mon Dieu ce qu’elle est belle…J’en peux plus de cette distance qu’il y a entre nous, un regard suffit pour que je m’y plonge, littéralement scotché. Un sourire d’elle et je m’évade. Sa peau contre la mienne a le don de me réchauffer le cœur et l’âme. Tout va bien, non tout va mieux quand elle est là, Cheryl arrive à me faire oublier, une fois près d’elle j’oublie le monde extérieur et je ne me concentre que sur elle. Son enthousiasme et son sourire eurent raison de moi, comme d’habitude remarque, un léger et tendre sourire se forma au coin de mes lèvres.


Pas encore en train d’aider tout le monde Wonder Woman ?

Dis je sur le ton de la plaisanterie, décroisant mes bras, j’entrouvre mes jambes, prends doucement sa main dans la mienne, puis je l’accompagne jusqu’à moi. Je la laisse s’installer entre mes jambes, son dos contre mon torse, à moitié allongé sur moi, sa tête sur mon épaule et mes lèvres au niveau de sa tempe, je referme mes bras qui se veulent protecteur sur elle. Comme si je voulais la protéger de tout et de tout le monde, son parfum, sa peau, sa voix, tout me manque et être avec elle me fait un bien fou. Alors dans un murmure, dans un souffle, je lui glisse au creux de l’oreille après un baiser sur sa tempe…

Tu me manques…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheryl Evans

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1154
Age : 30
Who are you : An Angel ...
Philosophie : Vivre Chaque Jour Comme S'il etait le Dernier...
Love : Superman xD
Santé :
42 / 10042 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: //
Maitrise des pouvoirs:
0/100  (0/100)
Agilité au Combat:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Envie de rien...Besoin de toi...[P.V]   Dim 9 Sep - 0:45

Lucas finit par lui adresser un sourire ce qui la rassura. Allez savoir pourquoi mais, elle étaitpersuadée qu'il ne serait peut ètre pas heureux de la voir, qu'il lui en voulait de ne pas ètre assez présente pour le soutenir dans son deuil, qu'il lui en voulait d'avoir du mal a accepter ce don qu'il avait développé. Il lui avait sauvé la vie et pourtant, elle lui en voulait. Mais comment voulez vous qu'elle réagisse? Elle a beau ètre très curieuse de nature, il faut avouer que l'inconnu lui fait peur ! Au fond, elle ne savait mème pas pourquoi elle en voulait a Lucas, ce n'était pas de sa faute après tout s'il avait un don hors du commun, il n'avait rien demandé lui. Et peut ètre devait elle le soutenir. Elle ne savait vraiment plus, elle était littéralement perdue dans tous ce flot d'émotions et de contradictions dans sa tète. Tout se bousculait. Tout se mélangeait a une vitesse folle. Elle ne savait plus quoi penser ou comment réagir...

Mais maintenant qu'il était près d'elle, maintenant qu'il lui souriait, son doux regard vert posé sur elle, elle n'avait plus peur, tous ses doutes s'étaient envolés et, il n'y avait plus que lui face a elle. Plus de peur, plus de questions, plus de doutes, plus de pouvoir. Juste lui. Et il lui souriait. il lui fit une remarque déguisée en question, sous entendant que depuis le début elle donnait tout son temps et toute son énergie a soigner des gens et a aider du mieux qu'elle pouvait les rescapés ou a répertorier les cadavres... Elle lacha un très leger rire puis, répondit d'un ton doux.


- Wonder Woman a envie de consacrer un peu de son temps a son Superman !!

Elle esquissa un large sourire puis, il attrappa sa main dans la sienne et l'attira vers lui. Cheryl se blottissa tout contre Lucas, contre son torse et appuya sa tète contre son épaule. Elle ferma lentement les yeux, se sentant bien, comme en sécurité. Les lèvres de Lucas vinrent se poser contre sa tempe, elle souria en sentant ce leger contact. Cela lui faisait tant de bien de sentir le contact des lèvres du jeune inspecteur contre sa peau. D'ètre dans ses bras tout simplement la rassurait. Elle garda les yeux fermés, elle ne voulait plus jamais les ouvrir, elle voulait rester dans cette position a jamais. La, tout contre lui, dans ses bras protecteur refermés autour d'elle... Les lèvres de Lucas formèrent un rapide baiser qui se posa en douceur contre la peau froide de la jeune femme qui eut alors envie de pleurer. Pourquoi une envie de pleurer ? Parcequ'elle avait l'impression qu'elle pouvait enfin se laisser aller et craquer, qu'elle était en sécurité et qu'elle avait enfin le droit de pleurer... Mais, elle ne voulait pas!! Pas maintenant. Il lui murmura a l'oreille qu'elle lui manquait. La jeune demoiselle ouvrit alors les yeux et leva lentement la tète vers lui puis, elle le regarda droit dans les yeux, en silence, pendant de longues secondes puis, elle finit par murmurer a son tour avec une telle franchise dans les yeux...

- Si tu savais a quel point tu me manques toi aussi !!

_________________

*__ Maybe I'm Addicted,
I'm Out of Control,
But yOu're the Drug
That Keeps me From Dying.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Murray

avatar

Masculin
Nombre de messages : 188
Age : 28
Who are you : I'm Not a Heroes...Just Me...
Philosophie : Chaque goutte de sueur qui coulera en temps de paix, sera une goutte de sang en temps de guerre...
Love : Toi et seulement Toi...Cheryl...
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 04/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Hypervitesse
Maitrise des pouvoirs:
50/100  (50/100)
Agilité au Combat:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Re: Envie de rien...Besoin de toi...[P.V]   Dim 9 Sep - 1:25

Cheryl arrivait toujours à me faire sourire et ce par tout les moyens possibles et inimaginables ! Je me rappelle d’un moment assez amusant, j’étais rentré du boulot épuisé et énervé, j’avais eu droit à une sale journée, vous savez ce genre de journée où il ne vous arrive que bourde sur bourde ? Le genre de journée où on se dit qu’on aurait mieux fait de rester au lit ! Enfin, j’avais eu droit à un savon passait par mon supérieur, deux enquêtes non résolu sur mon bureau, un coup de poing perdu dans ma gueule quand j’ai voulu séparer deux gars dans la rue, une tâche de café sur ma chemise blanche et sur ma cravate, un repas froid et une après-midi pluvieuse en filature pendant près de deux heures devant un immeuble à attendre qu’un trafiquant de drogue sorte ! Bref, tout ça pour dire que je suis rentré de mauvaise humeur chez moi et que j’y ai trouvé Cheryl, après une demi heure à me plaindre, je n’avais toujours pas retrouvé le sourire mais elle n’avait pas dit son dernier mot. Elle prit discrètement son coca bien frais et en marchant elle me percuta et m’en mis partout, j’allais criait quand elle s’excusa et après un soupir, j’essuyais la tâche d’un air grognon, puis elle m’en renversa sur la tête, me redis « oh ! Pardon ! » Avec un air de canaille. Je ne pu lui résister longtemps et après s’être chatouiller longtemps, se courant après dans toute la maison en rigolant, on avait finit par aller se doucher complètement trempé de coca et d’autres aliments sûrement !

Enfin, ça me manquais vraiment ce genre de moment privilégié avec elle, les surprises que je lui faisais en venant la chercher à la faculté sans la prévenir, ou encore passant chez elle à l’improviste avec dîner et DVD en poche, ce genre de petites surprises du quotidien que j’adorais tant lui faire. Mais en me replongeant dans ses yeux, l’observant de plus près, j’oubliais cette guerre, elle arrivait à me faire toute oublier en un instant et je n’avais plus conscience de rien. Je souris à nouveau et plus franchement à sa remarque, la laissant s’installer entre mes jambes, tout contre moi, la serrant doucement dans mes bras, je lui réponds alors sur un ton amusé et doux…


Superman est content de retrouver sa Loïs Lane ! Je serais presque jaloux de tous ses mecs que tu sauves hein…Bon d’accord, je suis jaloux !

Dis je en souriant, adorant la taquiner, puis je soupire d’aise en lui caressant le bras, tout contre elle, mes lèvres sur sa peau, qui est douce mais plus froide qu’avant. Je respire son odeur, serrant son corps contre moi, laissant mes bras la protéger de tout, lui donner le réconfort dont elle a besoin, j’arrive à murmurer qu’elle me manque après un tendre baiser sur sa tempe. C’est difficile pour moi d’avouer ce genre de chose en général, mais pas à Cheryl, je peux tout lui dire, je peux me confier, je peux pleurer, je peux rire, avec elle je n’ai pas de limite. Lorsqu’elle relève la tête, je me dégage un minimum pour l’observer, me noyant dans ses yeux, m’y perdant à nouveau, laissant mes sentiments prendre le dessus sur ma raison. Je l’aime…C’est dingue comme je l’aime…Et dire que ça fait seulement six mois qu’on est ensemble et je l’aime comme je n’ai jamais aimé une femme. Je souris en entendant son murmure, je pose mon front contre el sien, sans détacher mon regard du sien, respirant contre ses lèvres, glissant un bref mais lourd de sentiment, lourd de manque…

Je t’aime…

Je penche alors ma tête sur le côté après quelques secondes et m’approche d’elle en fermant les yeux, scellant ce moment de retrouvaille par un tendre baiser langoureux, y faisant passer tout ce que je ressens pour elle, ma main caressant toujours son bras avec douceur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheryl Evans

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1154
Age : 30
Who are you : An Angel ...
Philosophie : Vivre Chaque Jour Comme S'il etait le Dernier...
Love : Superman xD
Santé :
42 / 10042 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: //
Maitrise des pouvoirs:
0/100  (0/100)
Agilité au Combat:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Envie de rien...Besoin de toi...[P.V]   Dim 9 Sep - 11:32

La main de Lucas carressait doucement le bras de Cheryl, elle aimait ce tendre contact sur sa peau. Elle avait l'impression qu'elle ne s'était plus retrouvée dans ses bras depuis des semaines et des semaines. Sur un ton amusé ils avaient commencés a se donner des petits surnoms tel un vieux délire qu'ils avaient. Puis, Lucas fini par dire qu'il était jaloux des autres garcons auprès de qui elle allait afin de leur porter secours. Cheryl le regarda d'un petit air mutin comme pour le narguer comme pour lui faire comprendre qu'il avait des raisons d'ètre jaloux puis, elle posa sa main sur celle de Lucas et d'un ton doux, elle répondit

- Tu sais que tu n'as aucune raison d'ètre jaloux... Dans le coeur de Lois Lane, il n'y a qu'un seul super héro, les autres hommes n'ont aucune importance a ses yeux...

La jeune femme regardait son petit ami d'un air tendre et passionné. Ca faisait un petit bout de temps qu'elle n'avait pas plongé ses petits yeux noisettes dans ce regard vert émeraude des plus envoutants... A ce moment la, elle réalisa que le fait qu'il lui dise ètre jaloux l'avait de nouveau faite sourire. Normal après tout, le fait que l'homme que vous aimiez vous dise qu'il est jaloux des autres garcons que vous approchez ca fait forcément plaisir, ca montre qu'il tient a vous...

Cheryl avait l'impression qu'elle ne pourrait plus jamais oter ses yeux de ceux de Lucas. De toute facon, pour rien au monde elle n'aurait regardé ailleurs en cet instant précis. Tout simplement parceque la, noyée dans son regard, elle ne pensait plus a rien, elle se laissait envahir par les sentiments qu'elle avait pour lui, elle laissait tomber toutes les barrières et oubliait tout le reste. Il n'y avait plus qu'elle et lui. Rien d'autre. Elle l'aimait tant. Il lui manquait tant. Sa présence a ses cotés, son sourire, le contact de sa peau, son coté chiant et ronchon, tout chez Lucas lui manquait et la, en cet instant, serrée dans ses bras, elle avait l'impression d'enfin le retrouver. Et cette idée la rassurait bien plus que toute autre chose. Loin d'elle les pensées qui lui avaient traversées l'esprit de s'éloigner de lui car elle avait peur de ce don qu'il avait développé, loin d'elle l'idée de s'éloigner de lui pour ne pas qu'il la voit fragile et en larmes... Tout cela ne comptait plus a présent. Elle était dans ses bras, son front contre celui de lucas, le regardant d'un air tendre... Elle savait qu'elle ne voulait pas le quitter, qu'elle n'avait pas peur de lui ni de son pouvoir et qu'au contraire il était la seule personne a savoir la faire sourire en un seul regard, en une seule parole. Il était la seule personne avec qui elle se sente bien et en sécurité. Et le monde pouvait s'écrouler puisqu'il venait de lui dire qu'il l'aimait, plus rien n'avait d'importance! Le son de la voix de Lucas raisonna dans la tète de la jolie rouquine. Un simple "je t'aime" dans un murmure, quelques mots qui vous réchauffe le coeur... Elle l'aimait tout autant. Elle ne le dirait surement pas car ce n'était pas son genre de dire ce genre de chose, pas plus que ce n'était le genre de lucas mais, elle n'avait pas envie de le dire, elle ne s'en sentait pas capable malgrès le fait qu'elle le lui ai deja dit de nombreuses fois. Elle resta donc silencieuse, espérant qu'il le savait qu'elle l'aimait puis, elle se laissa faire quand il se pencha d'avantage vers elle pour coller ses lèvres a sa bouche... La jeune demoiselle posa sa main sur la joue de l'inspecteur et ferma les yeux, profitant du baiser tout en caressant légéremment sa joue...


[ HJ : J'l'ai écris trois fois ce **** de post ><" et il est encore naze xD ]

_________________

*__ Maybe I'm Addicted,
I'm Out of Control,
But yOu're the Drug
That Keeps me From Dying.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Murray

avatar

Masculin
Nombre de messages : 188
Age : 28
Who are you : I'm Not a Heroes...Just Me...
Philosophie : Chaque goutte de sueur qui coulera en temps de paix, sera une goutte de sang en temps de guerre...
Love : Toi et seulement Toi...Cheryl...
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 04/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Hypervitesse
Maitrise des pouvoirs:
50/100  (50/100)
Agilité au Combat:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Re: Envie de rien...Besoin de toi...[P.V]   Dim 9 Sep - 14:57

[*Regarde l'éléphant rose de toute à l'heure repasser sur son vélo fluo sauf que là il fait un salto arrière avant de retomber sur sa scelle et qui repars sur son vélo aussi rapide que Flash Gordon * xD Non il était très bien ton post ma chérie t'en fais pas !^^]

J’avais l’impression que ça faisait une éternité que je n’avais pas tenu et serré dans mes bras Cheryl, ma drogue la plus dure c’est elle et j’ai besoin de ma dose quotidienne parce que quand je suis en manque d’elle c’est pas joli à voir et d’ailleurs les gars avec qui je travaille sur le chantier de reconstruction Nord peuvent vous le dire ! Mais bon, maintenant qu’elle est là je ne compte pas la lâcher facilement, je veux profiter de chaque moment avec elle à partir de maintenant, j’arrête de me poser des questions et je vis au jour le jour avec ma jolie étudiante en droit que j’aime tant. Quand elle est dans mes bras en plus de faire abstraction du monde entier, je me sens incroyablement bien, tout m’a manqué chez elle, elle m’a manqué tout simplement et c’est bon de la revoir en tête à tête pour la prendre dans mes bras et profiter d’elle quelques instants qui me remettront d’aplomb. Lorsque j’entends sa réplique juste après sa mimique qui me fit d’avantage sourire, je lui fais un clin d’œil complice avant d’ajouter d’un air taquin et malin…


Tout ça parce qu’aucun mec sur cette Terre n’arrive à la cheville, non pardon, au petit orteil de ton Superman hein !

Je lui tire la langue avant de sourire plus franchement montrant même mes belles dents blanches (Merci maman d’avoir payé l’orthodontiste et le dentiste pour mes dents magnifiques xD), je lui fais ensuite de gros yeux pour accentuer ma blague, histoire de détendre un peu plus l’atmosphère avant de redevenir sérieux gardant mon sourire en coin que j’ai toujours rien qu’en regardant Cheryl. Comment ne pas sourire quand vous avez devant vous une si belle jeune femme ? Souriante, aimante et chaleureuse ? En plus de ça, je suis fou ce qui n’arrange pas ma dépendance^^, je suis accro à une fille qui a 7 ans de moins que moi, mais qui a su faire taire tout mes doutes, qui a su me rendre heureux, qui sait encore me surprendre après six mois de relation, qui est plus mature que certaines femmes de mon âge et je pourrais continuer comme ça encore longtemps en sortant raison sur raison qui font que je l’aime.

Mes yeux toujours perdu dans les siens, n’arrivant pas à détourner le regard, ne voulant pas détourner mon regard de toute façon, c’est fou le bien que ça me fait de la voir. Mon front contre le sien, ma main qui caresse encore et toujours son bras, le « je t’aime » que je lui ai murmuré veut dire beaucoup de chose, je ne suis pas de ceux qui le disent souvent, ils sont beaucoup trop importants à mes yeux pour le dire à la légère. En six mois de relation, j’ai du le lui dire une fois par mois à partir du troisième mois, parce que même si avant je le ressentais, je ne voulais pas le dire parce que je savais que ce n’était pas le bon moment et je voulais voir si ça durerait avant de le lui avouer. Cheryl est comme moi, elle me le dit peut être un peu plus souvent mais là, même si elle ne me réponds pas, je sais très bien qu’elle le ressent rien qu’en la regardant dans ses yeux et également à sa façon de sourire. Je la connais par cœur, je sais qu’elle ne se sent pas bien, mais que dans mes bras ça va déjà mieux, je sais aussi que le fait que je lui dise que je l’aime la rassure et l’aide à surmonter un peu plus tout ça. Je me penche alors pour prendre ses lèvres avec amour, je me sépare d’elle après quelques secondes, mes lèvres à seulement quelques millimètres des siennes, mon souffle chaud s’échappant de mes lèvres se mêlant au sien…


Tes baisers aussi m’ont manqué, tu embrasses toujours aussi bien si je ne te connaissais pas je dirais que tu t’ai entraîné !

Je laisse échappé un léger rire tout en restant collé à elle, ma main remontant le long de son bras, sa main toujours sur ma joue, je ne sais même plus quel jour on est, ni quelle heure il est et je m’en fiche totalement, tant que je suis avec Cheryl.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheryl Evans

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1154
Age : 30
Who are you : An Angel ...
Philosophie : Vivre Chaque Jour Comme S'il etait le Dernier...
Love : Superman xD
Santé :
42 / 10042 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: //
Maitrise des pouvoirs:
0/100  (0/100)
Agilité au Combat:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Envie de rien...Besoin de toi...[P.V]   Dim 16 Sep - 21:46

    Cheryl se sentait enfin bien, a l'abri de tout, a l'écart de tout, elle oubliait tout le reste, tout ce spectacle de mort et de désolation... Elle se sentait bien pour la première fois depuis la chute des trois derniers missiles. La raison de ce bien ètre était simple. Lucas. Elle ne s'était pas rendue compte a quel point il lui avait manqué pendant tout ce temps ou elle l'avait évité. Il lui avait manqué au point qu'elle en souffrait, elle n'avait fait que penser a lui depuis qu'il l'avait sauvée de cet éboulement mais ... Elle avait aussi tant essayé de se convaincre qu'elle ne l'aimait plus. A cause de la peur bien sur. Elle avait cherché a se convaincre que ce don qu'il avait développé faisait de lui quelqu'un de différent, quelqu'un qu'elle ne pouvait plus aimer. En réalité, ce qui s'était passé dans la tète de Cheryl ces derniers jours étaient très dur a expliquer. Elle avait perdu tous ces reprères, ses parents étaient morts, sa soeur sombrait dans une dépression et son petit ami devenait une éspèce de mutant. Il faut bien avouer qu'il y avait de quoi perdre le nord... Tout cela pour vous dire que ce n'est que maintenant, la, dans ses bras qu'elle ne doutait plus. Non, le doute n'était plus possible, elle l'aimait toujours, elle l'aimait réellement et profondemment, elle se sentait reellement bien dans ses bras. Elle avait l'impression que plus rien ne pouvait l'atteindre et elle avait presqu'envie de sourire. Etre a nouveau près de lui lui remettait enfin les idées en place...

    En entendant la réplique de Lucas, Cheryl arqua un sourcil, voila que monsieur se vantait... Elle finit par sourire, amusé. Et puis, de toute facon, il avait raison, aucun mec ne lui arrivait a la cheville, aucun mec n'avait son charme ni son charisme, aucun mec ne savait la faire sourire comme lui savait si bien le faire, elle n'aimait aucun mec comme elle l'aimait lui tout simplement... Le jeune homme conclua sa phrase en lui tirant la langue ce qui la fit lacher un petit rire amusé. Elle approcha légeremment son visage de celui de Lucas tout en faisant glisser sa main sur son torse puis, lui répondit...


    - Superman ne serait il pas legeremment vantard ?!

    Le regard de la jeune femme n'avait pas quitté celui de l'homme qu'elle aimait, elle ne voulait pas regarder ailleurs, elle ne voulait plus quitter ce regard d'un vert si envoutant, elle aimait se noyer dans les yeux de Lucas tout en ne se concentrant que sur le moment présent... A le regarder comme cela, elle avait envie de lui hurler combien elle l'aimait, de lui dire tout ce qu'elle avait sur le coeur et combien elle s'en voulait d'avoir si mal réagit en se rendant compte de la mutation qu'il avait subie... Mais, elle préférait ne rien dire pour ne pas rompre ce silence si parfait! Lucas l'avait alors embrassée, lui offrant un baiser passionné. Avoir ses lèvres contre celles du jeune homme avait tant manqué a miss Evans, tout chez lui lui avait manqué, ses mots doux, ses caresses, ses baisers... Au bout de quelques secondes, Cheryl sentit avec regret les lèvres de Lucas se séparer des siennes, elle garda pourtant les yeux mi clos, sentant le souffle du jeune homme a a peine quelques centimètres de ses lèvres... D'une voix douce il lui annonca tout d'abord que ses baisers lui avaient manqués puis, sur le ton de la plaisanterie il ajouta un sous entendu sur le fait qu'il était sur qu'elle n'avait pas recu un quelconque entrainement dans l'art d'embrasser... Cela fit a peine rire la jeune femme qui retorqua immédiatemment...

    - T es vraiment sur de toi ?!

    Elle le regarda droit dans les yeux d'un air de défi dans le but d'installer le doute dans son esprit puis, sans rien ajouter elle approcha de nouveau ses lèvres du visage du jeune homme et deposa un baiser sur ses lèvres puis, laissa glisser lentement sa bouche jusqu'au lobe de son oreille tout en déposant de doux et délicat baisers sur sa peau...puis fini par lui murmurer a l'oreille

    - Aucun autre homme ne me donne autant envie de l'embrasser que toi!

_________________

*__ Maybe I'm Addicted,
I'm Out of Control,
But yOu're the Drug
That Keeps me From Dying.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Murray

avatar

Masculin
Nombre de messages : 188
Age : 28
Who are you : I'm Not a Heroes...Just Me...
Philosophie : Chaque goutte de sueur qui coulera en temps de paix, sera une goutte de sang en temps de guerre...
Love : Toi et seulement Toi...Cheryl...
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 04/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Hypervitesse
Maitrise des pouvoirs:
50/100  (50/100)
Agilité au Combat:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Re: Envie de rien...Besoin de toi...[P.V]   Mar 25 Sep - 12:27

J’en avais marre de cette distance entre nous ça devenait lourd et ça faisait mal d’être si proche d’elle physiquement mais pourtant si éloigné, on ne se parlait plus, on se disait à peine bonjour, on s’évitait soigneusement, il n’y avait que sa sœur qui venait me voir de temps en temps pour prendre de mes nouvelles et m’en donnait de Cheryl, même si elle n’allait pas franchement bien j’essayais toujours de la faire sourire pour lui remonter un tant soit peu le moral l’espace de quelques instants. Et puis la voir travailler tout les jours près de moi sans pouvoir la prendre dans mes bras, l’embrasser, la toucher, c’était quelque chose d’excessivement éprouvant pour mon mental, je dois l’avouer. Mais tout ça s’envola dès lors que j’eus Cheryl dans mes bras, elle avait le don de me rassurer, de m’apaiser et dès qu’elle était avec moi j’oubliais tout, je ne pensais qu’à elle et moi et ça me faisait un bien fou ! J’en avais bien besoin vu mon moral ces derniers temps, si je suis de plus en plus solitaire c’est parce que je préfère être seul que mal accompagné et la seule compagnie dont j’ai besoin c’est elle. Les yeux clos pendant un instant, respirant son doux parfum, sa peau douce contre la mienne, je n’ai jamais douté de mes sentiments, des siens si plus d’une fois parce que je ne suis pas quelqu’un de confiant, mais à présent j’en suis sur et certain c’est elle qui me faut, c’est elle dont j’ai tant besoin et c’est elle que j’aime plus que tout. La tenir tout contre moi, juste être avec elle, je fais abstraction du reste du monde, j’oublis les catastrophes, j’oublis les pertes, j’ai juste à plongé mon regard dans le sien pour m’y perdre et me sentir bien à nouveau...Tout ça grâce à elle et elle seule…

Je souris plus largement en voyant la tête qu’elle fait suite à ma réplique, elle a toujours eu le don de me changer les idées rien qu’en faisant une mimique particulière, un regard ou tout simplement un sourire, je dois dire qu’elle est très forte mais lui dites pas hein après elle va plus se sentir sinon^^. Quand elle lâcha un petit rire, ça me fit chaud au cœur et rien que ça me donna envie de crier partout au combien je l’aime, je suis fou d’elle et je ne m’en cache pas, seulement aujourd’hui je le ressens profondément. Lorsqu’elle me demande si Superman ne serait pas vantard, je me montre du doigt en faisant de gros yeux feignant d’être outré ! Mais son rapprochement et le fait que sa main glisser le long de mon torse, me déconcentrent légèrement…


Superman n’est pas vantard, tout simplement réaliste, nuance mon cœur !

Ca faisait longtemps que je ne l’avais pas appelé comme ça, du moins je n’en ai même plus le souvenir, mais avec ma mémoire de poisson rouge faut pas m’en vouloir hein (a). Après avoir pris ses lèvres avec tendresse, faisant passer à travers ce baiser le manque que j’ai d’elle, l’amour que j’éprouve à son égard et l’envie d’elle qui reste toujours présente en moi. Mes yeux dans les siens, son corps contre le mien, mon dieu si elle savait à quel point elle m’a manquait, à quel point je l’aime et combien je m’en veux de l’avoir laissé s’éloigner…J’aurais du me battre pour elle, elle en vaut tellement la peine, j’aurais du réagir et lui prouver que je n’avais pas changé malgré ce don, qu’après la perte de nos famille on avait trop besoin l’un de l’autre. Mais je n’ai rien fais, trop abattu part tout ce qui m’est tombé dessus, mais en sentant le cœur de Cheryl battre tout contre le mien je sais à présent que je ne suis plus seul et qu’il faut que j’aille de l’avant…Mais pas sans elle, je n’en aurais pas la force, ma force, mon courage, je le puise dans ses yeux. En voyant la lueur de défie briller dans ses yeux pour appuyer un peu plus sur la question, j’ouvre un peu la bouche en fronçant els sourcils, rentrant complètement dans son jeu ! Je m’apprête à ouvrir la bouche pour tenter de répliquer quelque chose de potable mais je n’eus pas le temps puisqu’elle vint m’embrasser à nouveau…

Mes lèvres contre les siennes, nos baisers m’ont tant manqués, je l’aime tant, l’embrasser avec autant d’amour et de tendresse ne me ressemble pas vraiment mais le manque est si présent en moi que j’en oublis mes bons vieux principes de ne pas trop en montrer pour pouvoir me préserver. Elle se sépare doucement de moi, je referme mes bras autour d’elle, je ferme les yeux en sentant ses baisers sur ma peau, j’avale difficilement ma salive tout en écoutant son murmure…Je prononce alors tout doucement sans même m’en rendre compte…


Je n’ai jamais eu autant besoin de quelqu’un, je n’ai jamais autant aimé quelqu’un…

Je me rends alors compte de ce que je viens de dire, j’ouvre grand les yeux, puis j’entrouvre ma bouche, me sentant très, très mal à l’aise, je ne sais plus franchement quoi dire et si le rouge me monte aux joues ça ne m’étonnerait même pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheryl Evans

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1154
Age : 30
Who are you : An Angel ...
Philosophie : Vivre Chaque Jour Comme S'il etait le Dernier...
Love : Superman xD
Santé :
42 / 10042 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: //
Maitrise des pouvoirs:
0/100  (0/100)
Agilité au Combat:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Envie de rien...Besoin de toi...[P.V]   Sam 29 Sep - 22:47

    Montrer ces sentiments, elle ne voulait pas le faire... Cheryl se sentait si faible, si vulnérable en ce moment. Elle ne voulait pas l'ètre d'avantage. Et oser dire a Lucas combien elle l'aimait serait une preuve de faiblesse. Elle devait se montrer forte, elle ne devait pas craquer. Pas maintenant. Dans la tète de la jeune femme tout tourbillonait. Elle pensait a la mort de ses parents, a la depression de sa soeur, a Lucas dont elle avait tant cherché a s'éloigner... Elle pensait a toute cette douleur, a toutes ces larmes, a tout ce sang, a toutes ces ruines a travers la ville... Elle avait l'impression d'ètre perdue. Elle ne savait pas comment gérer tout ce qui se passait. Elle n'avait quasiment pas pleuré depuis que ces trois missiles étaient tombés. Elle refusait de pleurer. Mais, elle savait qu'ètre la, dans les bras de Lucas, sa peau contre la peau du jeune homme, entendre ses mots d'amour allait la faire craquer. Elle se donnait tant de mal pour paraitre forte et sure d'elle qu'elle ne pouvait pas se permettre d'ètre sentimentale et de se laisser aller au grès de son amour pour lui. Il saurait la consoler, il saurait trouver les mots pour la réconfoter, il serait la pour elle... Comme toujours. Mais, elle devait surpasser tout cela. Lui aussi avait beaucoup perdu pendant cette guerre. Et elle devait ètre la pour lui. Elle, cela passait après. C'était lui le plus important. Elle voulait juste le voire sourire. Savoir qu'il tenait le coup. Elle elle craquerait plus tard. C'est pour cela qu'elle ne devait pas se montrer sentimentale. Si elle commencait a lui dire combien elle l'aimait, combien il lui manquait, combien elle avait besoin de lui en ce moment alors, elle finirait par se mettre a pleurer, elle passerait pour une pauvre petite fille qui se plaind alors qu'elle n'était peut ètre pas la plus a plaindre...

    Cela lui faisait du bien d'avoir ce petit délire avec lui, il savait toujours autant la faire sourire. Le voila qui faisait mine d'ètre outré qu'elle sous entende qu'il n'était qu'un mec vantard. Cet air sur son visage amusa la demoiselle, elle avait tant besoin qu'il la fasse rire, elle avait tant besoin de légereté, d'oublier le sérieux de la situation et de ne plus penser a rien... Elle se perdait dans le regard de Lucas. Elle l'aimait tellement. Elle allait répliquer quand il l'appella "Mon Coeur"... Cela faisait si longtemps qu'elle en resta sans voix. La légéreté faisait de nouveau place au sérieux. Il l'avait appelée "Mon Coeur" hein ?! ses lèvres tremblèrent légeremment. Cheryl déposa sa main sur la joue de Lucas et la lui caressa lentement... Elle avait envie de lui dire combien elle l'aimait, elle avait envie que tout redevienne comme avant cette satanée guerre. Qu'il la serre dans ses bras. Qu'il l'appelle "Mon Coeur" a la fin de chaque phrase qu'il lui adressait. Qu'il la taquine. Oh... Si seulement on pouvait effacé ces derniers jours et revenir a avant cette guerre.


    - Dommage...J'aime bien les mecs vantards ... Mon Ange !!

    Suite a cette courte phrase prononcée avec sérieux, elle lui avait sourit d'un doux sourire puis, quelques instants plus tard, leurs lèvres entraient de nouveau en contact, ils échangeaient de nouveau un baiser empli d'amour et de passion, un baiser tant désiré, tant espéré ces derniers jours... Puis, les lèvres de miss Evans avaient glissées jusqu'a l'oreille de Lucas pour lui murmurer quelques mots doux... C'est alors qu'il avait laché quelques mots qui la firent s'immobiliser. Immédiatemment, elle culpabilisa de ne pas avoir été la pour lui ces derniers jours. Il disait qu'il n'avait jamais eu autant besoin de qui que ce soit comme il avait besoin d'elle aujourd'hui. Qu'il n'avait jamais aimé personne comme il l'aimait elle. Et, il y avait tant de sincérité dans ces paroles. Cheryl ferma les yeux. Les quelques mots de Lucas l'avaient touchée en plein coeur...

    Le pouce de la jolie rouquine vint se poser sur les lèvres de Lucas alors qu'elle rouvrait les yeux, ceux ci étant embuées de larmes. Elle avait a présent son visage face a celui de Lucas. A quelques centimètres a peine du sien. Elle le regardait droit dans les yeux. Un silence s'était installé. Elle voulait dire quelque chose, elle voulait laisser s'exprimer ce qu'elle ressentait mais, les mots restaient bloqués dans sa gorge, elle était incapable de dire quoi que ce soit. Et la phrase que venait de prononcer Lucas raisonner dans sa tète a l'infinie... Au bout de quelques secondes, sa voix se fit enfin entendre, une voix douce et emplie de tendresse...


    - Si tu savais a quel point je t'aime...

_________________

*__ Maybe I'm Addicted,
I'm Out of Control,
But yOu're the Drug
That Keeps me From Dying.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Murray

avatar

Masculin
Nombre de messages : 188
Age : 28
Who are you : I'm Not a Heroes...Just Me...
Philosophie : Chaque goutte de sueur qui coulera en temps de paix, sera une goutte de sang en temps de guerre...
Love : Toi et seulement Toi...Cheryl...
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 04/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Hypervitesse
Maitrise des pouvoirs:
50/100  (50/100)
Agilité au Combat:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Re: Envie de rien...Besoin de toi...[P.V]   Dim 2 Déc - 18:58

Je crois que si je me suis éloigné d’elle, si j’ai mis de la distance, ce n’est pas par rapport à mon pouvoir qui en soit n’était qu’une vague illusion, une excuse bidon que je m’étais mis dans la tête pour me persuader que ce n’était pas de ma faute puisque l’apparition de mon don je l’ai subis, et non choisis. Mais tout ça est faux. La seule raison pour laquelle je me suis renfermé sur moi-même, pour laquelle j’ai préféré l’écarter de ma vie, c’est tout simplement par peur. Je n’avais pas peur de Cheryl ou de ses réactions, je la connais par cœur et je savais exactement comment elle aurait réagit face à ça, mais par peur de perdre la seule personne encore présente sur Terre qui compte à mes yeux, qui est cher à mon cœur. Parce que je préférais être seul par choix, plutôt que subir la solitude par l’abandon de la femme que j’aimais le plus au monde à ce moment même. En un seul jour, j’ai tout perdu. Ma famille, mes parents, ma petite sœur, et même si j’en avais plus rien à faire d’eux, même si on s’était disputés, même si je me considérais seul, ça fait un mal fou de voir à Terre les gens que vous avez vu sourire, rire, pleurer, des gens auxquels vous vous êtes attaché malgré tout ce qu’ils ont pu vous faire au fil du temps. Lorsque l’on voit tout ses corps sans vie au sol, écrasés par des murs, ensanglantés, le regard vide de tout sentiment, de toute vie apparente, au fond de vous, vous aurait beau détester, haïr, cette personne de tout votre être, vous saurez que vous la regretterez et que ça leurs morts vous touche plus que vous ne vous l’avouerez jamais. Alors oui, j’ai peur. Peur de ses sentiments qui ne font que s’amplifier, peur de cette dépendance, peur de ce lien indestructible qu’il existe entre Cheryl et moi, peur de la perdre, peur de la décevoir, peur de lui faire du mal, alors j’ai fuis. C’était la seule solution que je voyais, c’était la moins difficile, et au final, elle en a fait de même alors ce fut moins dur de s’éloigner d’une personne également distante et froide.

Mais se renvoyer la balle, se renvoyer la faute, ne servirait à rien, tout simplement parce qu’il m’a suffit d’un regard, d’une caresse, d’un baiser, pour me rendre compte que j’étais fou amoureux d’elle, que je n’en pouvais plus de passer mes nuits à penser à elle, de passer mes journées à m’inquiéter à elle en la savant si proche, et pourtant si loin de moi. J’ai eu tord. Mais je compte bien rectifier le tir, maintenant que je la tiens dans mes bras, collé contre moi, son sourire illuminant ma vie, ses yeux me troublant comme au premier jour, cette flamme qui danse au fond de nous dès qu’on se touche, dès que l’on s’embrasse. C’’est ça être amoureux ? Alors, oui, je suis amoureux de Cheryl. Plus que jamais et en plus de ça, ça me fait du bien. Je laisse ma main remonter de son bras jusqu’à son visage, je ne l’écoute pas parler, ma main posée sur sa joue, je m’amuse à passer délicatement mon pouce sur ses lèvres après avoir goûté à leur saveur sucré qui m’avait tant manqué.


Est-ce que c’est possible d’être aussi belle ? Non parce que si je rêve, là, tout de suite, maintenant, je ne veux jamais me réveiller.

Dis je en laissant mon regard parcourir son visage avant de plonger à nouveau mes yeux vert émeraude dans les siens, elle a tant de facilité à me captiver, à me mettre dans tout mes états, à faire de moi ce qu’elle veut malgré mon mauvais caractère, ma tête de mule et mes contradictions. Un sourire tendre et craquant s’afficha sur mes lèvres à la fin de mes paroles, libérant mes pensées pour me perdre dans ses yeux, pour profiter de l’instant présent, parce qu’elle est enfin avec moi, parce qu’on est enfin tout les deux, parce qu’elle m’a tant manquait que j’ai encore mal de l’avoir vu tant de jours sans l’avoir approché. Parce que cette distance commençait peu à peu à me détruire, et qu’un seul regard, un seul sourire de la part de Cheryl me fait revivre. Elle est ma force, elle est ma vie, elle est mon courage, ma fierté, c’est dans ses yeux que je puisse tout ça et ses également dans ses yeux que je grandis, que j’apprends. Ma main glissant dans son dos pour le caresser doucement après mes paroles si franche, si lourdes de sens, dites avec tellement de légèreté, sans même m’en rendre compte je venais de m’ouvrir à elle, sans peur, sans barrières, parce que j’en avais besoin, parce qu’elle en avait besoin aussi, je ne regrettais pas mes mots, j’appréhendais juste sa réaction…En sentant le contact de ses doigts sur mes lèvres, mes paupières se fermèrent un cours instant alors que mon cœur battait à tout rompre dans ma poitrine…En ré ouvrant doucement les yeux j’aperçu des larmes perlaient au coin de ses yeux, menaçant de couler à tout moment, alors qu’elle prononcé une phrase que j’avais tant attendu, j’essuyais avec tendresse et douceur les perles d’eau qui s’échappaient de ses yeux pour couler le long de la peau de porcelaine de ma chère et tendre.

J'ai longtemps parcouru son corps, effleuré cent fois son visage, j'ai trouvé de l'or et même quelques étoiles en essuyant ses larmes. J'ai appris par cœur la pureté de ses formes. Parfois, je les dessine encore, elle fait partie de moi.

Dans un murmure je lui avais chanté les paroles d’une chanson qui résumait bien ce que je ressentais en ce moment, un court passage chantait au creux de son oreille, mon souffle effleurant sa peau alors que ma main s’était niché sur son cou pour venir caresser sa nuque du bout de mes doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheryl Evans

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1154
Age : 30
Who are you : An Angel ...
Philosophie : Vivre Chaque Jour Comme S'il etait le Dernier...
Love : Superman xD
Santé :
42 / 10042 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: //
Maitrise des pouvoirs:
0/100  (0/100)
Agilité au Combat:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Envie de rien...Besoin de toi...[P.V]   Jeu 17 Jan - 16:54

    Comment décrire ce que la jeune femme ressentait en cet instant. C'était quasiment impossible tant c'était un sentiment fort. Tant de choses se mélangeaient dans sa tète. Elle se sentait faible, si faible. Elle peinait de plus en plus a retenir ces quelques larmes qu'elle tentait de contenir depuis quelques jours deja. Se trouver la, dans les bras de celui qu'elle aimait plus que tout lui faisait tellement de bien. Elle se sentait enfin en sécurité. Mais en mème temps, il était sa faiblesse. Il était la seule personne qui la rende si vulnérable. Auprès de lui, elle laissait tomber ses barrières, elle oubliait ses peurs et cela la rendait plus vulnérable qu'a l'accoutumée. Elle noyait son regard dans celui du jeune homme, ne pensant quasiment plus a rien. A rien d'autre qu'a lui en tout cas. Elle l'aimait tant. Le savoir en vie avait été un soulagement pour elle, une raison de continuer elle aussi a vivre. Car oui, il était sa raison de vivre, sa raison de ne pas baisser les bras, sa raison de continuer a se battre contre tout cela. Car, quand le monde tombe en ruine, que l'odeur des cendres et de la morte est la seule odeur qui plane autour de vous, que les cris et les larmes sont le seul son que vous entendez encore, que les rires ont disparus de la surface de la Terre, alors vous avez besoin d'une raison de vivre, une raison d'y croire encore et d'aller de l'avant. Et cette raison, pour elle, c'était Lucas. C'était l'amour. Car, elle avait encore sa soeur. Mais, Nancy semblait elle baisser les bras et sombrer peu a peu. Et, c'était a Cheryl de se battre pour elle, de l'aider a avancer. C'était a la petite soeur de veiller la grande. Mais, elle ne se sentait pas a la hauteur pour cela. Elle ne se sentait plus a la hauteur pour rien du tout... Mais la, dans les bras de Lucas, elle retrouvait un semblant de force, elle se sentait revivre, elle se disait que l'espoir existait encore, qu'elle devait avancer. Il lui insuffler la force et la foi dont elle avait besoin, dont elle manquait. Et la, a présent, elle se dirait qu'elle pourrait tenir et traverser cette crise tant qu'il serait a ses cotés, tant qu'il l'aimerait.

    Alors oui, la jolie rouquine ne savait plus quoi penser, ni comment elle se sentait. Auprès d'un seul et mème homme, elle se sentait a la fois plus faible et plus forte que jamais. Il était sa force et sa faiblesse. La main de miss Evans avait glissé contre le torse de Lucas mais, ses yeux se noyaient toujours dans le regard couleur émeraude de l'inspeceur de police. Il lui récita un petit vers ou je ne sais quoi, lui disant qu'elle était belle, sous entendant qu'il avait la sensation de vivre un superbe rève dont il ne voulait pas se réveiller. Elle, elle avait plutot la sensation d'ètre dans une petite bulle, rien qu'avec lui, coupée du reste du monde. Elle souria légérement puis, abaissa ses yeux sur les lèvres de Lucas. Elle se sentait si lasse et fatiguée, elle sentait ses forces l'abandonner.


    - J'ai tellement besoin de toi Lucas. Tellement besoin d'ètre dans tes bras, de savoir que tu ne me laisseras pas tomber, je n'en peux plus de tout ca...

    Elle laissa aller son regard autour d'eux, sous entendant qu'elle parlait de cette guerre, de cette ville, de leur éloignement. Elle ne savait pas pourquoi elle avait dit ca, pourquoi elle avait laissé sa parole dépasser ses pensées. Elle avait simplement parler sans s'en rendre compte, dites ses pensées tout haut... Cela lui prenait souvent quand il était avec elle, quand il parvenait a la mettre en confiance. Elle finissait toujours par laisser tomber les barrières de sa carapace et par dire ce qu'elle avait sur le coeur. Elle avait besoin de lui c'est vrai. Il était sa raison de vivre. Mais, ces derniers jours, elle avait tant douté. De lui. D'elle. D'eux... Elle avait tellement peur de ce qui se passait, de cette guerre, elle perdait peu a peu tous ces repères et, elle refusait de se dire qu'elle risquait de craquer sous peu elle aussi, elle refusait de l'avouer, de se l'avouer qu'elle avait besoin de lui plus que de n'importe quoi ou de n'importe qui... Pourtant, sans s'en rendre compte, c'était ce qu'elle venait de faire, ce qu'elle venait de dire. Et voila qu'elle se sentait génée... Une nouvelle larme perla sur sa joue. La main de Lucas vint s'y poser pour sécher ladite larme de son pouce puis, il approcha ses lèvres de l'oreille de la jeune femme et y murmura le refrain d'une chanson. La demoiselle ferma les yeux, écoutant la voix bercante de son petit ami. Les lèvres de la jeune femme vinrent se poser sur la joue de Lucas puis, son visage glissa lentement jusqu'a ce qu'elle appuie sa tète contre l'épaule du jeune homme... Elle ferma les yeux et laissa quelques larmes glisser entre ses paupières clauses, laissant libre cours a ses pensées, refermant quelque peu ses doigts sur le torse de son petit ami puis, a son tour, elle laissa quelques paroles de chanson échapper de sa bouche...

    " Je n'arrive plus à comprendre ni à aimer mon univers
    Je me méfie de tous ceux qui m'entourent, m'empoisonnent mon air
    Je dois prendre des distances, faire le tri car je me perds
    Je respire encore car j'espère

    Eh eh, il faut que tu m'aides
    T'es le seul qui sais comment m'vider la tête "

    Car oui, elle se sentait sombrer, elle avait juste besoin de lui auprès d'elle, besoin de lui pour reprendre le dessus, pour retrouver gout a la vie et a tout ce qui l'entourait, besoin de lui pour retrouver confiance en la vie tout simplement...

_________________

*__ Maybe I'm Addicted,
I'm Out of Control,
But yOu're the Drug
That Keeps me From Dying.


Dernière édition par le Mer 30 Jan - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Murray

avatar

Masculin
Nombre de messages : 188
Age : 28
Who are you : I'm Not a Heroes...Just Me...
Philosophie : Chaque goutte de sueur qui coulera en temps de paix, sera une goutte de sang en temps de guerre...
Love : Toi et seulement Toi...Cheryl...
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 04/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Hypervitesse
Maitrise des pouvoirs:
50/100  (50/100)
Agilité au Combat:
85/100  (85/100)

MessageSujet: Re: Envie de rien...Besoin de toi...[P.V]   Mer 30 Jan - 19:18

    La voir si triste rendait Lucas encore plus coupable de l’avoir laisser ainsi depuis plusieurs jours…Mais il avait peur. Tout simplement peur qu’elle le rejette, peur de ne pas contrôler ses pouvoirs lorsqu’il serait avec elle, après tout il ne comprenait rien de tout ce qui se passait et si jamais il la blessait dans un excès de colère ?! Et si jamais ses pouvoirs étaient plus puissant que Lucas voulait bien imaginer ? Le jeune inspecteur n’osait même pas y penser, tout ce qu’il faisait jour et nuit s’était de bosser pour oublier sa peine et le manque immense qu’avait laisser Cheryl après ce fameux jour où ils ont tout deux découvert les capacités surhumaine de Lucas. Et de toute façon qu’est-ce que ça changeait au fond ? Il était toujours le même, se n’était pas ça qui l’avait changé, mais bien la guerre et le drame qui s’était abattu sur lui sans qu’il puisse y faire quelque chose. Lucas savait mieux que personne ce que Cheryl pouvait ressentir en l’absence de ses parents, malgré son sang froid et son visage vide d’émotion la plupart du temps, il n’avait toujours pas fait le deuil et se réfugier parfois au cimetière aménagé il y a peu et où sa mère et sa sœur étaient enterrées. L’une à côté de l’autre. Pour ne pas les séparer même dans l’haut de là. Il n’avait jamais parlé de ce qui s’était passé, à personne, jamais. Parce qu’il n’y arrivait pas et tout simplement parce qu’il ne réalisait pas encore toute à fait, en plus de ça il ne faisait que travailler encore et encore pour s’occuper l’esprit et oublier un peu ses soucis, alors que Cheryl hantait ses pensées nuits et jours. Vous ne pouvez même pas imaginer ce que s’est de savoir que la personne que vous aimez, la seule et unique personne qui vous fait tenir en vie est si proche de vous, et pourtant si éloigné. Son regard fuyant, ses sourires crispées et discrets, et sa grande sœur qui sombrait peu à peu derrière son sourire de circonstance. Ça ne devait pas être évident pour Cheryl, c’est pour ça que Lucas voulait à tout prix être là pour elle, autant que possible, parce qu’il savait qu’elle ne pourrait pas gérer tout ça toute seule, même si elle est forte, un jour il faudra bien qu’elle craque et ce jour là, il ferait tout pour être là, la consoler du mieux qu’il peut, lui montrant qu’il tient à elle plus qu’à la prunelle de ses yeux. Oui parce qu’il l’aimait, comme un fou, toute cette situation le rendait complètement dingue, mais il le cachait bien, seulement aujourd’hui il avait eu besoin de décompresser en éloignant de tout ça…Mais il eut une surprise de taille en voyant sa bien aimée le rejoindre, la voir sourire, entendre sa voix, sentir son parfum et son corps collait au sien, ça lui faisait un bien inimaginable.

    Les paroles que prononcèrent Cheryl eurent l’effet d’une bombe sur Lucas…Son souffle se coupa, ses lèvres devinrent sèche, son rythme cardiaque accéléra…Déglutissant difficilement, un sourire tendre et amoureux, posant un regard lourd de sens sur son ange, l’inspecteur essuya doucement la larme qui coulait sur la joue de sa jolie brune. Il la contempla un instant, en silence, la voyant toute gênée, Lucas fondit complètement, ce qu’elle pouvait être magnifique, ses paroles avait tant touché l’homme dur et anéanti qu’il était. C’est comme si il revivait à nouveau, une espèce de renaissance, se sentant de nouveau capable de déplacer des montagnes. Si la force et le courage, voir même l’envie de se battre manquerait à Cheryl, alors elle pourrait puiser tout cela en Lucas. Il lui donnera tout, sans condition, ils ont passés l’âge de jouer à cache-cache, elle lui avait trop manqué, il voulait crier qu’il l’aimait, la faire à nouveau rire et sourire, voir la joie et l’envie à l’intérieur de ses yeux, a taquiner à longueur de journée, se réveiller à ses côtés, l’aider du mieux qu’il peut, sécher ses larmes…Ou tout simplement comme ici, la prendre dans ses bras.


    Je ne te laisserai jamais tomber Cheryl et je serais toujours là pour toi. Le jeune homme passa ses doigts délicatement en dessous du menton de celle-ci pour qu’elle le regarde à nouveau, et continua d’une voix tendre et chaleureuse. Je suis désolé si tu as cru un seul instant que je me fichais de toi, parce que c’est faux. Je n’ai que toi en tête et j’ai autant besoin de toi, que toi de moi. Il déposa un doux baiser sur le front de la jolie brune, fermant un instant les yeux avant de se reculer lentement en la regardant à nouveau. Je suis désolé pour ta sœur, mais je suis persuadé qu’à nous deux on arrivera à lui faire remonter la pente, mais d’abord je veux m’occuper de toi mon ange.

    Il n’avait jamais était ainsi avec quelqu’un d’autre, que se soit un membre de sa famille, un ami ou une petite amie. Lucas n’avait jamais aimé autant une personne, hormis sa petite sœur, mais ce n’était pas le même amour, mais il avait été aussi protecteur, impulsif, jaloux et possessif avec Cheryl, qu’avec sa petite sœur aujourd’hui décédé. Malgré tout, il savait qu’elle ne voulait pas qu’il se laisse aller, autant l’une que l’autre, Lucas se battait chaque jour, même si il s’était éloigné de sa petite amie un certain temps, il n’avait jamais perdu espoir et croyait véritablement en leur relation. Il parait qu’il y a deux façons d’aimer : d’un amour pure et sincère, et aimer par orgueil. Lucas ne considérait pas Cheryl comme sa chose et si il l’aimait ce n’était pas pour son physique, pour son image, ce qu’elle représentait, mais bien pour ce qu’elle était au fond d’elle-même. Ne soyons pas hypocrite, c’est une très belle femme et la première fois que l’agent Murray l’avait vu, il ne s’était pas dit qu’elle devait avoir une incroyable personnalité ! Mais peu à peu, après avoir fait connaissance, il comprit qu’elle était plus qu’une jolie fille, qu’elle avait des qualités et des défauts comme tout le monde, un caractère bien à elle, une forte personnalité, mais au fond peu de monde la connaissait vraiment et Lucas ne se décourageait pas de tout découvrir d’elle un jour. Cette guerre n’avait fait que renforcer les sentiments qu’il éprouvait à son égard, il était bel et bien amoureux d’elle, il n’avait pas honte de ce sentiment, mais il n’avait jamais vraiment éprouvait cela avant et il avait du mal à tout gérer. Pourtant il laissa parler son cœur en murmurant quelques paroles d’une chanson qu’il aimait beaucoup au creux de l’oreille de Cheryl, touché par cette attention elle déposa un tendre baiser sur sa joue en venant se nicher dans son cou, tout contre lui, Lucas la laissa se blottir contre lui en l’enveloppant de ses bras qu’il espérait protecteurs. C’est alors qu’elle se mit elle aussi à chantonnait, les paroles d’une chanson que Lucas aimait aussi beaucoup. Il laissa l’une de ses mains venir caresser les cheveux de Cheryl, sa joue posait contre le front de celle-ci, ne sachant pas vraiment quoi rajouter à tout ça, toucher encore une fois par ses paroles, s’est vraiment impressionnant l’effet qu’elle pouvait lui faire, l’impact que ses mots pouvait avoir sur l’inspecteur d’habitude si dur et fermé. Il avait reprit le goût de la vie, le goût de vivre…

    Je veux continuer à vivre, mieux que maintenant, reconstruire, aider, travailler…Je veux tout ça, je veux sourire, rire, pleurer aimer…Mais, pas sans toi Cheryl…Je n’y arriverais pas sans toi…

    Bon sang ce que s’est dur ! Ses yeux se fermèrent automatiquement, plissant ses lèvres en se mordant l’intérieur de la joue. Il n’était pas habitué à dire ce genre de chose, à s’ouvrir autant aux autres, mais pourtant c’Est-ce qu’il venait de faire et il ne regrettait rien, bien au contraire. Cheryl avait besoin d’être aimer et rassuré, tout autant que Lucas, il ne se forçait pas à dire tout ça mais c’était inhabituel et étrange pour lui de laisser son cœur parler en oubliant un peu ce qu sa tête lui dictait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cheryl Evans

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1154
Age : 30
Who are you : An Angel ...
Philosophie : Vivre Chaque Jour Comme S'il etait le Dernier...
Love : Superman xD
Santé :
42 / 10042 / 100

Date d'inscription : 22/08/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: //
Maitrise des pouvoirs:
0/100  (0/100)
Agilité au Combat:
78/100  (78/100)

MessageSujet: Re: Envie de rien...Besoin de toi...[P.V]   Ven 1 Fév - 20:09

    L'amour. C'est un sentiment tellement... Contradictoire. Il peut vous faire tellement de bien. Et tellement de mal a la fois. La personne que vous aimez peut ètre la seule a savoir vous rendre le sourire, comme elle peut ètre la seule a pouvoir vous réduire a néant. Un simple regard, quelques mots doux et vous vous sentez mieux, vous oubliez tout le reste, vous oubliez la douleur, les larmes, tout ce qui ce passe alentour, vous vous sentez bien pour la première fois depuis longtemps. Vous vous noyez dans le regard de celui que vous aimez, ses paroles vous réchauffe le coeur. C'est ce que ressentait Cheryl en ce moment, elle se sentait bien, elle était dans les bras de Lucas, elle s'y sentait sereine, en sécurité. Les paroles qu'il avait prononcées précédamment lui faisaient tellement de bien, elle ne pensait plus qu'a lui. Et c'était tant mieux. Oublier qu'elle avait passée la matinée a trier des cadavres dans le but de les identifier ou de voir si elle pourrait trouver des survivants éventuel a soigner était une bonne chose. Oublier qu'elle et Lucas avaient failli se perdre a cause de tout ca, a cause de cette guerre, a cause de leurs peurs respectives, a cause de ce don qu'il avait développé, c'était la meilleure des choses qui soit. Se noyer dans le regard vert de son petit ami. Cela apaisait tant Cheryl. Oh oui, elle l'aimait. Elle l'aimait plus que tout au monde. Il lui avait tant manqué ces derniers jours. Elle s'était sentie si seule sans lui. Ne pas pouvoir ètre dans ses bras, a peine lui parler. Simplement échanger des regards furtifs, cela ne suffisait pas. Elle avait besoin de plus. De savoir qu'il serait toujours la pour elle, pour la soutenir. Peut ètre lui en demandeait elle trop ?! Surement! Il lui avait tant manqué que cela lui faisait mal. Sans lui a ses cotés, c'était comme si l'envie de vivre disparaissait. Elle n'était plus qu'une simple fille qui se contentait d'avoir survécue plutot que de se réjouir d'ètre en vie et de se battre pour le rester. Elle se devait d'ètre forte mais, tant de fois elle avait voulu baisser les bras. Se laisser sombrer comme le faisait Nancy. Juste se mettre dans un coin et pleurer, ne mème plus chercher a se nourrir. Juste rester la et attendre. Se laisser mourir peu a peu. Laisser ses forces l'abandonner. Oh oui, elle y avait pensé de nombreuses fois. Mais la, dans les bras de Lucas, ces pensées étaient tellement loin d'elle. Au contraire, elle se sentait vivante plus que jamais.

    Lucas passa sa main sur la joue de la jolie brunette, essuyant ainsi une larme qui roulait doucement sur sa peau alors qu'elle venait de lui dire ce qu'elle avait sur le coeur. Elle avait juste besoin de lui. Besoin d'ètre rassurée, besoin d'entendre encore de douces paroles qui lui donneraient la force d'avancer encore. C'est ce que Lucas fit, il lui répondit qu'il serait toujours la pour elle et, c'était tout ce qu'elle voulait entendre. Mais, il ne s'arréta pas la, il la forca a le regarder droit dans les yeux de nouveau et, s'excusa de ne pas avoir été présent pour elle ces derniers jours, il lui dit qu'il avait tout autant besoin d'elle qu'elle elle avait besoin de lui. Les lèvres de la jeune femme tremblaient quelque peu, les paroles de son petit ami lui faisaient tellement de bien, étaient tellement douces a entendre... Il déposa un baiser sur son front. Elle ferma les yeux pour mieux sentir le contact de ses lèvres puis, il lui dit qu'il l'aiderait a s'occuper de Nancy mais que pour le moment, le plus important pour lui c'était de s'occuper d'elle. Cheryl laissa échapper un leger sourire. Elle ne savait pas quoi répondre. Il avait dit tout ce qu'elle voulait entendre. Voire plus. Elle s'était alors blottie contre lui, dans ses bras, s'y sentant en sécurité, s'y sentant tellement bien. Elle ferma lentement les yeux, la joue de Lucas vint s'appuyer contre son front alors que ses bras l'enlacaient. Elle se sentait si bien avec lui. Elle en oubliait tout le reste.

    La voix de l'agent Murray s'éleva alors au milieu du silence qui commencait a régner entre eux. Et il prononca une phrase qui fit se ré-ouvrir les yeux de la jeune femme tant ces quelques mots la touchèrent. Elle se redressa légeremment, placant sa main sur la joue du jeune homme, le forcant a la regarder.


    - Ca tombe bien car je ne compte pas te laisser tomber de nouveau. Je veux avancer a tes cotés, ètre avec toi. Je veux ètre la pour toi, ne pas refaire la mème erreur que celle que j'ai pu faire en m'éloignant de toi !! Je t'aime tellement Lucas !!

    Elle le regardait d'un regard intense et amoureux. Elle était décidé a ne plus rien laisser les séparer a nouveau. Petit a petit, elle approcha son visage de celui du jeune inspecteur, tout en le regardant, elle sentait a présent son souffle contre ses lèvres. Elle resta ainsi a le regarder, ses lèvres séparées de celle de Lucas d'a peine quelques centimètres puis, elle ferma les yeux et l'embrassa tendrement...

_________________

*__ Maybe I'm Addicted,
I'm Out of Control,
But yOu're the Drug
That Keeps me From Dying.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Envie de rien...Besoin de toi...[P.V]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Envie de rien...Besoin de toi...[P.V]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Urgent Envie de suicide!
» L'ennui / La dépression / La solitude.
» Envie de parler de tout et de rien ?
» Riverra ? J'ai envie de toi, j'ai besoin de toi et pourtant....
» Celui qui ne sait rien ne peut rien comprendre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In The End :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: