Quand le monde n’est plus que désolation, il faut payer le prix cher pour survivre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un Souvenir Omniprésent ° Privé °

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léy E. Jones

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8
Age : 27
Philosophie : Reste beau et tais toi !
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 27/01/2008

Feuille de personnage
Pouvoir: Régénération Spontanée
Maitrise des pouvoirs:
40/100  (40/100)
Agilité au Combat:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Un Souvenir Omniprésent ° Privé °   Dim 9 Mar - 1:41

  • Léy était étendue dans son lit sous ses couvertures, sujette à un rêve plutôt… morbide. Mais ne nous étendons pas sur ce rêve, de toute façon, tout le monde sait que les songes sont personnels, et incompréhensibles pour certains. Et croyez-moi celui-ci serait incompréhensible pour de nombreuses personnes, mais pas pour Léy.

    Souvent dans les films, il y a l'héroïne, et le héros. Ils se rencontrent par hasard, semblent complètement opposé, se détestent, puis font l'amour comme des bêtes et vivent heureux jusqu'à la fin de leur jour. C'est le schéma, puis l'histoire typique qui en fait rêver plus d'une, peut-être même plus d'un. Mais pas Léy. L'histoire de Léy ? Elle ressemble plus à celle du célèbre James Bond. Enfin ... Quoi qu'il en soit, c'était sûr, Léy aurait détonné comme héroïne, tranchant obligatoirement avec les mélodrames des années 2000 ...

    Pourquoi parler de ça, alors que Léy n'avait absolument aucun don d'actrice ? Parce que ce matin là, elle s'était justement réveillé avec la furieuse envie de regarder la télé, de pleurer devant le Roi Lion et de rire devant La revanche d'une Blonde. Depuis que ces parent adoptif lui avait montrer a quoi se servait cette étrange objet carré, Léy en avait fait une véritable passion. Bien que en temps normal Léy préférer jouer dehors car elle considérer la plupart des objet matériel étrangement naïf. La télévision restait la chose la plus merveilleuse qu'elle connaisse. Le problème ? Elle n'y en avait pas chez elle.

    Ce matin-là, lorsqu'elle se leva à 6h30, a cause de son maudit rêve, elle avait l'intenable envie de regarder la télé, elle ne trouva comme solution que d'aller prendre l'air, pour se détendre. Elle détestait les samedis matins où elle se réveillait trop tôt. C'était toujours pareil; elle passait des heures à ne savoir avec qui traîner. Etant donné que tout le monde dormait. Léy sortit de la salle de bains vers 7h30, frais et dispos, bien que légèrement ennuyé par l'idée de parcourir un parc désormais vide de verdure. Pour compenser le manque de couleur manifeste dehors, elle s'était revêtu d'un pull vert à carreaux blanc, et d'un jean gris, aux coutures verte fluo. Ses chaussures, de simple basket, normalement, blanche était devenu grise depuis ces escapade dans les parcs.

    Après avoir passer un bon moment, a avaler son petit déjeuner, elle avait finie par prendre la direction du parc, à pas lent. Comme elle s'y était attendue, ce dernier était quasiment désert. Mécontente mais pas encore désespérée, Léy se défoula en marchant à pas vif, courant presque par instant. En quelques minutes à peine, elle se retrouva devant un arbre, et plus précisément, devant un jeune homme.


    "Bonjouurs. Je suis contente de trouver enfin quelqu'un dans ce parc !"

    Sans plus chercher à savoir si il attendait quelqu'un ou si elle le dérangeait, elle s'assit à côté de de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Eckart

avatar

Féminin
Nombre de messages : 59
Age : 38
Who are you : I'm open-handed
Philosophie : Sois le changement que tu veux voir !
Love : Sara
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 28/10/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Voit le passé d'une personne
Maitrise des pouvoirs:
15/100  (15/100)
Agilité au Combat:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: Un Souvenir Omniprésent ° Privé °   Dim 9 Mar - 19:13

    Samedi, jour de repos pour la plupart des New-Yorkais et jour de repos pour Tom. En effet, le jeune homme n'était pas de garde à l'hôpital. Il s'était réveillé de bonheur, suite au rêve qu'il avait fait. Rêve étrange quand Tom y repensait et rêve qui ne se réaliserait jamais. Il rêva de Sara et de leur vie de famille. Il rêva de cette petite fille qu'il aperçut par la fenêtre, l'autre jour à l'association. Il rêva qu'il formait une famille, même si elle n'était pas leur fille biologique, où il y avait plein d'amour. Mais tout ceci n'était qu'un rêve. Sara est morte et la petite fille, il ne sait rien d'elle, il n'a que cette image où elle mendiait.

    Le jeune homme se réveilla et ne réussit plus à se rendormir. Il n'avait pas le gout de travailler et se dit qu'un peu de sport lui ferait du bien. Il s'habilla pour faire un footing, il mit un tee-shirt gris clair et un jogging bleu. Ensuite, il prit un petit-déjeuner consistant, tout en faisant attention de rester silencieux pour ne pas réveiller sa co-locataire.


    Le voilà à présent dans le parc de Bronx. Ce n'est pas la première fois que le médecin venanit dans ce parc, mais lorsqu'il se trouvait devant l'entrée, un sentiment de tristesse le submergeait. Ce parc qui était avant le bombardement, plein de vie et bien vert, le voilà à présent, presque désert, détruit, les arbres tombés, plus de verdure. Il se dégageait une présence de mort.

    Tom se mit à courir dans une allée qui était un peu plus dégagée. Puis après avoir couru quelques kilomètres, il fit une première pause. Il s'assit sur un banc qui se trouvait devant un arbre qui tenait encore debout. Il regardait devant lui. Il s'était plongé dans ses pensées, malgré lui.

    D'un seul coup, il entendit la voix d'une petite fille. Celle-ci s'assit à coté de lui. Il ne l'avait jamais vu auparavant. Enfin dans ce parc, il y a la présence d'une vie, se dit Tom. Elle aussi avait l'air contente de trouver quelqu'un. Elle paraissait innocente et fragile, comme le sont en général, les enfants.

    Bonjour petite ! Que fais-tu ici, toute seule, de si beau matin ?

    Il souriait à la jeune enfant, qui l'attendrissait par sa vitalité et sa jeunesse. Elle ne paraissait pas malheureuse mais plutôt dynamique et n'était pas du tout timide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un Souvenir Omniprésent ° Privé °
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avis sur le récit : Orbe de souvenir
» Souvenir d'éternité (Une simple vie d'elfe)
» apprentissage. [Rp privé ] SUITE
» Importations Privées
» Imporations Privées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In The End :: Bronx :: Bronx Park-
Sauter vers: