Quand le monde n’est plus que désolation, il faut payer le prix cher pour survivre.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une nouvelle vie s'offre à elle [ Libre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une nouvelle vie s'offre à elle [ Libre ]   Jeu 13 Sep - 5:45

Étrange. Comme la vie était étrange. Ces mots lui trotaient dans la tête depuis qu'elle était sorti vivante de cette attaque nucléaire. Depuis qu'elle était sortit vivante de la vie que ces parents lui fesait subir. Depuis qu'elle avait réeussi à déplacer les débris d'un maison effondré sur elle, avec une simple onde de choc qu'elle ne savait comment elle avait fait. Depuis qu'elle avait tué sa petite soeur qui lui avait volé sa vie. Ces souvenirs étaient si frais, si beau, si libre, qu'elle y repensait sans cesse. C'est à ce moment qu'elle était libre, qu'elle allait enfin pouvior faire comme les autres, s'amuser, rire, car oui même avec l'incident qui c'était produit, cela la faisait rire, sourrire, et cela l'amusait de voir les gens s'affoler pour si peu. Ils étaient si matérialiste, si attaché au chose vivant de se monde. Ils pleuraient les défunts, les morts, et le carnage qui c'était passé. Mais pourquoi pleuraient-ils ? C'était une perte de temps, quelque chose d'inutile et de futile. Le monde recèlait de million de valeur, de chose les plus merveilleuses les unes des autres, tandis que eux se contentait de demander pourquoi est-il mort. Mais non ils devaient regarder la mort en face d'eux, dans un corps avec une âme qui avait disparu, un corps blanc et froid comme la neige. Un corps souillé et rongé par les vers.

Fay avait comprit que s'appitoyer n'était pas la chose, et ce depuis qu'elle était toute petite. Elle avait toujours rester forte, elle n'avait jamais broncher sur quoi que se soit. Elle était docile et calme. Dans la journée elle avait décider d'aller faire une petite virer de magasinage, même si elle ne savait pas trop ou le centre commercial était , et si il était encore en état de magasiner. De toute façon elle était sur que personne ne s'occuperait des boutiques, que rien serait barré. Après s'être perdue en plein centre ville, elle trouva enfin le centre commercial. Il était en piteuse état mais on pouvait toujours y entrer. Elle se regarda un instant avant d'avancer vers le centre commercial. Elle était sale, ces vêtements était déchiré à cause de l'éffondrement de sa maison, alors elle se dit que changer de vêtement et se laver ne ferait pas de tord.

Elle avançait tranquillement, sous le soleil de midi, qui plombait très fortement sur la ville de New York, habillé d'un t-shirt mauve et d'un jean noir, tout les deux étant vieux, sale et déchirer. Elle regardait les gens dans les rues, qui semblait méfiants, qui avait peur, tandis que Fay, elle se promenait avec le sourrire. Elle approchait tranquillement des portes du centre commercial. Les portes étaient grandes et hautes, avec une vitre au milleux de chaque porte. Ou plutot il y avait une vitre entre chaque. Elle passa a travers l'endroit ou il y avait une vitre auparavant, au lieu d'ouvrir la porte et de risquer qu'elle tombe. Alors un pas par un pas, elle regardait dans tout les sens et dans tout les cotés. Puis elle évita des débris du toit et essaya de répérer des magasins. Elle se promenait et comme elle l'avait penser, il n'y avait personne. Tout était désert et les boutiques était toujours ouverte. N'ayant jamais vraiment appris les notions de bien et de mal, voler pour elle, était quelque chose qui n'avait pas vraiment de conséquences sur elle et sur ton futur. Mais bon elle n'apellait pas sa du vol car il y avait personne et que surtout le monde venait de connaître une attaque d'un autre pays. Mais avant tout, avant d'aller s'habiller, elle devait aller se laver. Elle se dirigea vers les toilettes, en espérant qu'elles soient encore en usage. Et à sa grande chance qui venait tout juste de frapper à sa porte, la toilettes des hommes était toujours fonctionnel. Elle entra tranquillement, puis une odeur de pourriture envahie c'est narine, et tout son être. Une odeur de malchance, et de désespoir, mélangé à l'odeur d'urinoir. Elle avança tranquillement, puis regarda tranquillement. Rien. Il y avait une cabine de fermer, alors elle décida de l'ouvrir. Mais lorsqu'elle essaya, la porte était barrer. Alors elle alla dans la cabine situé juste à coté et monta sur la cuvette pour regarder de l'autre coté. Ce qu'elle vit la laissa sans voix. C'était affreux, écoeurant et dégeulasse. Un homme mort, une tuile lui avait tomber sur la tête et il devait etre mort sur leur coup. Non mais tu parle d'une mort, on va écrire sur sa tombe, ses dernière paroles furent un bruit de défecation. À cette idée Fay oublia un peu l'odeur qui émanait de l'homme mort le visage ensanglanté et mangé par les vers et les insectes. C'était un festin pour les insectes. Alors elle décida de laisser cet homme qui avait vécu derrière elle, et se dirigea vers le lavabo histoire de se rincer et d'enlever la saleté qui c'était accroché durant ces jours de souffrance. Elle se lava puis sortit de vitesse des toilettes avant qu'elle ne soit malade et qu'elle soit de nouveau souillé de toute sorte d'odeur de mort et de décomposition.

Elle continua sa route puis prit une petite robe a pois, noir avec des pois blanc. Elle lui arrivait juste un peu au dessus des genoux, et elle n'avait pas de manche. Seulement de fine bretelle. Elle enfila la robe rapido presto puis fit le tour pour voir si elle ne trouvait rien d'autre qui pourrait l'interesser. Elle trouva des bracelets en plastique qui fesait "Tic tic". Elle avait pris aussi une collier en or qui vallait environs 1000 $. Puis une paire de lunette fumée Coco Chanel. Enfin prête, elle se dirigea vers la sortit histoire d'affronter ce nouveaux monde. Elle sortit de l'établissement et ce mit à marcher en direction du quartier mal famé, voir si elle ne ferait pas des nouvelle conaissances.
Revenir en haut Aller en bas
Mathis Green

avatar

Féminin
Nombre de messages : 679
Age : 30
Who are you : God Is Not On Our Side
Philosophie : Les Apparences Sont Parfois Trompeuses
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 10/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Capacité d'anticiper les mouvements
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie s'offre à elle [ Libre ]   Jeu 13 Sep - 17:56

Mathis était une fois encore de mauvaise humeur, rien d’étonnant à cela, chaque matin il fallait qu’il lui arrive une tuile. L’autre jour c’était une canalisation qui avait pété et là son voisin du dessus qui avait fait un tapage monstre à 6h du mat’, ce qui l’avait mis en rogne, du coup il était sortit de son lit avait enfilé un pantalon et un tee-shirt rapidement et avait grimpé quatre à quatre les marches menant à l’étage supérieur. Ensuite il avait tambouriné comme un malade à la porte jusqu’à ce que le voisin ouvre, c’était un petit homme au regard torve, l’air d’être un sale petit c***** qui se croit tout permis. Mathis le dévisagea puis s’écria :
« - Non, mais ça va pas la tête, y’en a qui essayent de dormir là »

L’homme le regarda d’un air pas du tout impressionné et lâcha :
« - Ouaip bah si je vous dérange z’avez cas déménager.»
Mathis fulminait, il attrapa l’homme par le col et le plaqua contre le mur d’un geste brusque.
« - Je crois que t’a pas bien compris ce que je venais de dire mon gars » éructa t’il.
Ses yeux lançaient des éclairs, si jamais tu refais du bruit le matin comme ça, ou si jamasi tu refais du bruit tout cours ou tu m’énerve d’une façon ou d‘un autre, je débarque et j’te coupe un orteil. Il sortit son canif et l’appuya contre la gorge du voisin.
« - Me suis-je bien fait comprendre ?» demanda t’il d’un voix lourde de sens.
« - Oui, je.. c’est bon » articula l’homme en tentant de reprendre son souffle.
« - Bien… » déclara Mathis en le reposant au sol. Puis il se détourna et après lui avoir lancé un dernier regard plein de menace il redescendit chez lui et claquant la porte violemment.

Il était bien réveillé du coup, impossible d’envisager redormir, il passa donc à la salle de bain, s’habilla, pantalon et chemise blanche, l’élégance avant tout. Puis il avala une tasse de café accompagnée d’une tartine de confiture de mûres. Ensuite, ne sachant trop quoi faire, il s’assis dans son canapé et alluma la télé, je ne sais par quel miracle, il arrivait à capter encore deux ou trois chaînes. Il tomba sur les information de je ne sais quelle ville de la côte Ouest.
Visiblement, aucun coin des Etats-Unis n’avait été épargné, partout, ce n’était que mort et désolation… Le nombre de personnes décédées à cause des nuages toxiques ne cessait de croître, et apparemment, le nombre de « spéciaux » augmentait de façon régulière.

Mathis sourit, il était tellement heureux de posséder l’une de ses capacités, elle lui apportait une sensation de pouvoir, de force. Cela le rendit un peu moins à vif, il se décontracta, pensant à tous ses pauvres gens, qui vivaient dans des sortes de ghettos dans les bas quartiers de la ville, lui il avait son appart’ toujours aussi beau. Après avoir zappé pendant encore une bonne heure, il décida de sortir faire un tour, il en avait marre d’être enfermé.
Il enfila donc son long pardessus noir, ses gants et son écharpe et descendit rapidement les deux étages le séparant de la rue. Hé oui, car l’ascenseur ne marchait plus…

Il déboucha dans la rue, encore un matin gris et froid à New York, seuls deux trois passants en vue de-ci de-là. Le reste de la population restait cloîtré chez elle ou attendait la fin de matinée pour sortir le bout de son nez. Mathis enfonça ses mains dans ses poches afin de préserver la chaleur, enfonça la tête dans son col et prit la première rue à droite, il marchait d’un bon pas, scrutant les choses et les gens autour de lui. Sa mauvaise humeur semblait revenir avec le froid, il avait envie de baston ou de quelque chose de fort, qui faisait monter l’adrénaline. Il était presque tenté par une action solo au quartier général des There is still some hope, histoire de les embêter un peu. Puis il se ravisa, tout seul cela n’était vraiment pas drôle, il préféra donc rejoindre le Bronx, là bas il trouverait bien quelque chose à faire. Après tout, il n’avait que ça à faire de sa journée, il avait juste une réunion avec les God Is Not On Our Side à 21h.
Il s’en réjouit, eux au moins le comprenait un tant soi peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madaminter.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie s'offre à elle [ Libre ]   Sam 15 Sep - 0:29

Fay avait une impression d'être suivi. Elle n'avait pas peur, mais elle n'appréciât pas vraiment l'impression et le sentiment que cela lui procurait, alors elle se retourna et regarda partout voir si il n'y avait personne. Mais non, personne à l'horizon, excepté un couple de personne âgée, parlant de leur vieux souvenir et du monde comme qu'il était avant cette attaque. Elle s'arrêta tranquillement, le temps d'amortir le dernier pas, pour simplement écouter se qu'ils disaient. De la façon d'on ils décrivaient le monde d'autrefois paraissait si magnifique. Mais aujourd'hui tout ceci n'était que destruction, désolation, et solitude. Puis tout à coup, l'impression que quelqu'un la suivait et l'impression d'être un centre de fixation la sorti des beaux souvenirs de ses charmantes personnes âgées. Elle regarda partout cette fois ci, sur les toits, derrière elle, au bout de la rue, mais non toujours rien. Alors n'aimant pas vraiment ceci, elle reprit sa marche normal, histoire de ne pas rester statique, et d'être ainsi immobile à toute éventualité ou à tout prédateur. Elle prit un air sérieux, et se mit en mode écoute. Elle écoutait tous les bruits suspects autour. Le vent qui soufflait dans les arbres, maintenant rendu pauvre en feuille, les peu de gens qui parlaient, les bruits des souliers frottant sur le trottoir, les corbeaux qui criait des messages de malheur et de désespoir. Et si au fond, ce qu'elle ressentait c'était qu'elle se sentait regarder par elle même. Elle se cherchait au plus profond, ayant l'impression d'être maintenant deux personnes et non une. C'était une possibilité envisageable jusqu'a ce qu'elle tourne le coin et qu'il y ai des adultes avec des barre de fer dans les mains, qui étaient loin d'avoir l'air sympathique.

Puis elle décida de faire demi-tour, mais en se retournant rapidement, elle se rendit vite compte, que si elle se sentait regarder et suivit, c'était parce qu'il y avait des types de cette même bande qui la suivait. Elle commençait à être encerclé, lorsque le chef de cette troupe un peu ghetto, fit un signe au autres d'arrêter d'avancer. Il prit la parole et puis dit :


"Cette femme, est un monstre ! Je l'ai vu utiliser des capacités pour se sortir des décombres de sa maison. Elle a projetée une onde qui a tout écarté. Et en plus d'être un monstre, c'est une meurtrière. Elle a tué son père, sa mère et sa petite soeur ! Et maintenant, elle va aller les rejoindrent la haut. Allez les mecs, tuez-la !!"

Fay était effrayé. Elle ne savait que faire maintenant qu'elle était encerclée par des gens qui l'avait vue se sortir de chez elle. Elle était entourée, puis elle regarda. Aucune issue en vue, non rien ne lui permettait de s'échapper. Puis le chef s'approcha puis lui donna un de ses droits qu'on se rappellera toute sa vie. Elle tomba par terre, puis elle essaya de se relever, mais sans succès, car il revint en lui donnant un coup de pied dans le ventre. Elle tomba, déjà épuiser. Ces hommes, réunit tous ensemble dans un seul corps aurait certainement pu levé une baleine bleu sans aucun problème. Leurs coups étaient puissants, et on se retrouvait rapidement K.O.

Puis les autres se joignirent au chef, et puis tous ensemble ils commencèrent à la tabasser à coup de pied. Au bout d'un moment, Fay n'en supportait plus. Mais orgueilleuse comme elle était, elle ne voulait pas dire un son, elle ne voulait pas pleurer, comme elle l'avait si bien appris depuis qu'elle était toute petite. Alors la colère pris le contrôle de son corps. La frustration et l'adrénaline coulaient à flots dans ses veines. Puis tout à coup, elle rayonna pendant seulement quelques secondes, mais assez pour que l'on s'en aperçoive. Une onde de choc très puissante se libéra, propulsant la bande de garçon au quatre coin de la rue. Les bâtiments qui étaient tout prêt d'elle s’étaient effondrés dans un grand bruit et dans un grand fracas. Elle allait surment attirer l'attention, alors elle essaya de lever, elle posa sa main sur le trottoir puis prit une grande respiration, car les coups de pieds lui avait coupé le souffle. Alors quelque seconde après qu'elle ait reprit son souffle, elle se leva, avec tant de bien que de mal, puis de mit à courir, ou plutôt en boitant rapidement, avec le visages ensanglantés. Elle tourna une rue, et une rue, et encore une autre, jusqu'a ce qu'elle aperçoivent quelqu'un. Un homme, mais elle avait peur qu'il l'attaque, alors elle recula lentement prête à se remettre en direction opposé.
Revenir en haut Aller en bas
Mathis Green

avatar

Féminin
Nombre de messages : 679
Age : 30
Who are you : God Is Not On Our Side
Philosophie : Les Apparences Sont Parfois Trompeuses
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 10/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Capacité d'anticiper les mouvements
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie s'offre à elle [ Libre ]   Lun 17 Sep - 19:46

[HJ: je suis désolée ça écrit petit et serré vu que je tape sur Word avant de poster. J'espère que ça dérange pas, enfin ça varie pas trop de l'écriture normale..]


Mathis avançait toujours dans la rue, le soleil allait se lever d’une minute à l’autre, autour de lui, la grisaille s’estompait, les mains enfoncées profondément dans ses poches, il était arrivé dans le quartier sud du Bronx, le plus mal famé. Il savait que s’il cherchait la bagarre, c’est ici qu’il la trouverait, il y avait toujours deux ou trois clans rivaux qui traînaient dans le coin, se battant entre eux et attaquant les gens qui les regardaient de travers ou refusaient de faire ce qu’il voulaient. Il déambula encore pendant dix minutes, ne trouvant personnes à qui chercher des noises, il allait renoncer et prendre le chemin du retour lorsqu’il entendit un bruit sourd provenir d’une rue parallèle un peu plus loin devant lui, intrigué, il pressa le pas un grand fracas retentissant et aperçu même de la poussière s’élever dans le ciel. Soudain, une jeune femme tourna à l’angle de la rue, avançant en boitillant, le visage ensanglanté, elle semblait fuir quelque chose ou quelqu’un.


En le voyant, elle s’arrêta net, ne sachant visiblement pas à quoi s’attendre avec lui, elle se mit donc à reculer lentement sans le quitter des yeux, tel un animal traqué, tendue, aux aguets.

Mathis s’arrêta alors à son tour et prit la parole :


« - Ca va aller ? » demanda t’il.


« - Qu’est ce qui vous est arrivé ? Votre immeuble c’est écroulé ? » ajouta t’il en s’approchant un peu d’elle. En effet il n’était pas rare de voir des immeubles affaiblit par la guerre s’effondrer brusquement un beau jour, malgré tous les efforts des bons samaritains, il était impossible de repérer toute les brèches. Et Mathis s’en moquait bien, tant que le sien résistait, le reste importait peu. Il se demandait pourtant quel était se bruit qu’il avait entendu avant que le bâtiment s’écroule, ce pourrait t’il que ce soir un truc genre une bombe ???


Il reporta son attention sur la jeune femme, elle le regardait méfiante, elle dégageait pourtant des ondes de puissance assez impressionnantes. Mathis fronça les sourcils, décidément toute cette histoire l’intriguait au plus haut point. Il n’était pas du genre à venir en aide aux simples humains, il songea à passer son chemin, après tout elle n’avait cas se débrouiller toute seule, mais il y avait quelque chose en elle de différent, un instant il se demanda si elle aussi ne possédait pas un pouvoir… quelque chose comme du magnétisme.


Puis il se ravisa, les individus dotés de capacités extraordinaires ne s’enfuyaient généralement pas totalement paniqué. Il se rendit compte qu’il était en train de se prendre la tête pour rien, après tout, il ne connaissait rien de la jeune femme. Il décida alors d’attendre de voir ce qu’elle allait lui répondre avant de prendre une décision.


Il ignorait pourquoi mais Mathis avait toujours eu tendance à vouloir venir en aide aux femmes, lorsqu’elles avaient son âge, c’était pour mieux les séduire, et lorsqu’elles étaient plus jeunes cela devait être parce qu’elles lui faisaient penser à sa petite sœur. Il imagina Keira dans son université à Paris, étudiants les arts, il espérait qu’elle était toujours en sécurité là-bas. Il se promit d’essayer de la joindre rapidement afin de prendre de ses nouvelles. Il avait beau être égoïste et un tantinet méchant, il prenait toujours soin de sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madaminter.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie s'offre à elle [ Libre ]   Mar 25 Sep - 4:57

[Hors-jeu : Désolé de cette affreux retard. Je suis vraiment désolé ^^". Mais entre les devoirs, l'école, les activités parascolaire, et me trouver un job, je sais plus trop ou donner de la tête. Et désolé aussi pour le poste qui est un peu cours comparée au autre.]

Fay regarda l’homme qui se tenait devant elle. Il paraissait bien, quoique assez froid et il voulait paraître pour quelqu’un qui ne se laissait pas facilement approcher, autant amicalement que en relation amoureuse. Elle ne savait pas si elle pouvait lui faire confiance, car faire confiance elle ne savait pas trop se que c’était. Elle n’avait jamais noué aucun lien avec des amis, avec des petits copains, excepté sa famille, mais ce n’était pas un bon exemple de lien de confiance. Pouvait-t-elle révéler son secret, son pouvoir si on pouvait appeler sa comme sa, à n’importe qui ? Pouvait-t-elle faire confiance à n’importe qui, ou elle risquerait de se faire encore attaqué par une bande de sauvage. Qui sait la prochaine fois elle y resterait peut-être. Elle devait sauver sa peau. Soit elle restait ici, et les hommes qui l’avaient attaqués la rattrapaient, soit elle avouait tout à l’homme. Et si elle prenait se choix, deux autres possibilités s’offraient de nouveaux à elle. Soit il l’attaquait, ou soit il l’aidait. Ou peut-être que si il l’aidait, il la dénoncerai peu de temps après. Dans cette ville, et surtout dans cette époque la confiance devenait de plus en plus dure à donner.

Une fumée noir et opaque, survolait au dessus des toits de la rue où elle était. La longue traînée de fumée au loin était celle ou l’accident c’était produit. Mais comment avait-il fait pour la reconnaître. Il me semble que les gens devaient être beaucoup plus préoccuper par leur propre personne que de regarder les dégâts causé par l’arme de destruction massif. Mais non, elle devait croire que non, si certaine personne l’avait vu se libérer des débris, et d’avoir tué sa petite sœur qui était resté derrière la voiture. Elle entendait les gens parler depuis la rue ou elle avait été avant de s’être mit à courir. Les sirènes des polices, toujours celle qui tombait sur les nerfs à longue, résonnaient dans les rues de la ville à moitié vide.


« Je ne sais pas si je fais le bon choix en vous disant ceci, mais avant tout, ne restons pas ici, l’endroit n’est pas sur, dit-elle en regardant la fumée noir s’élevant au dessus des toits des immeubles et les cris des sirènes courant de leur échos dans les rues. Ce n’était pas mon immeuble, mais un immeuble c’est bien effondré, dit-elle en commençant à marcher. Et c’est de ma faute. Je ne saurais pas trop comment l’expliquer, mais depuis l’accident j’ai développé une capacité de projeter des ondes de choc très destructrice, mais je ne possède aucun contrôle sur cette capacité hors du commun. Je ne sais pas si j’y gagne quelque chose en vous racontant tout ceci, mais j’ai besoin de votre aide. J’ai besoin d’un endroit ou me cacher, peut importe ou est-ce que c’est. Si vous saviez tout se que j’ai vécu, et ou j’ai habiter depuis mes quatre ans, jusqu’au jour de l’accident, enfermé dans un grenier. Alors peu importe l’endroit ou j’irais, aidez moi s’il vous plait, je vous en conjure. »

Elle prononçait tout sa, sur un ton désespérer quoique son orgueil mangeait un grand coup. Elle n’avait jamais imploré à quelqu’un ou à quoique se soit. Elle ne savait pas si il était digne de confiance, mais si il irai la dénoncer, elle essayerait de le dissuader ou sinon elle le tuerai. Elle n’avait eu aucune pitié à tué sa sœur âgée de quelque mois, alors pourquoi elle aurait de la pitié pour un homme d’on elle ne connaît même pas le nom ? Tout compte fait, elle savait que cela lui ferait un choc, apprendre qu’elle possédait des capacités. Mais ce qu’elle ne savait pas, c’était qu’elle n’était pas la seule etl’unique, possédant des capacités hors norme.
Revenir en haut Aller en bas
Mathis Green

avatar

Féminin
Nombre de messages : 679
Age : 30
Who are you : God Is Not On Our Side
Philosophie : Les Apparences Sont Parfois Trompeuses
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 10/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Capacité d'anticiper les mouvements
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie s'offre à elle [ Libre ]   Sam 29 Sep - 18:51

[ HJ: Y'a pas de soucis, moi aussi j'ai beaucoup moins de temps pour venir ici, mis à part les week end. Quand à la longueur de ton post il est bien assez long ^^ dire que normalement c'est environ 10 lignes nous on en fait de 30 à 50 ^^ on assure. En même temps c'est plus interessant comme ça]

La jeune femme sembla le détailler du regard, essayant visiblement de juger à qui elle avait affaire. Le nuage de fumée noir, s'étendait dans le ciel, masquant la faible lumière du jour...
La jeune femme prit alors la parole, lui débitant son histoire. Mais avant elle lui demanda s'ils pouvaient s'éloigner au plus vite de cet endroit, sa curiosité toujours aussi aiguisée, mathis acquieça d'un signe de tête et lui emboita le pas.
Elle lui avoua qu'elle était bien à l'origine de l'écroulement, mais que ce n'était pas son immeuble.. elle semblait avoir dévellopé un pouvoir lui permettant de lancer des ondes de chocs déstructrices.
*Interessant * se dit Mathis, ainsi les ondes de puissance qu'il avait ressenties en présence de la jeune femme étaient fondées, elle était bien dotée de capacités hors du commun.
Elle continua son histoire, enonçant ne pas savoir maitriser ce pouvoir et lui demandant de l'aide. Visiblement elle ne savait pas si elle avait eu raison ou tord de se confier à lui.
Elle lui demanda de l'aider à trouver un endroit ous e cacher et d'après ce qu'il comprit elle lui raconta avoir eu une vie difficile, elle aurait vécu dans un grenier enfermée et se moquait bien de l'endroit ou il la conduirait puisque de toute façon, elle avait connu l'enfer.
Mathis se sentit presque dépassé par les événements, le fait de rencontrée une "spéciale" était une bonne chose, il adorait faire la connaissance de gens comme lui, mais l'histoire de la jeune femme semblait très sombre et visiblement elle ne lui avait pas tout raconté. Mais Mathis s'en moquait bien, il n'était pas un ange et si elle ne souhaitait pas lui en dire plus pour le moment il attendrait qu'elle soit prête à lui en dire plus. Il avançait d'un pas rapide dans les rues.
Mathis prit enfin la parole:
"- Venez, je vais vous conduire chez moi, vous y serez en sécurité."
En effet par les temps qui couraient, trouver un endroit sur n'était pas chose facile, partout dans les décombres des gens se cachaient et les voleurs, les assassins et autres personnes peu recommandables hantaient les rues la nuit encore plus que le jour.
Se demandant alors la cause de l'éboulement de l'immeuble il demanda intrigué:

"- Et comment ce fait t'il que vous avez fait écrouler cet immeuble ?"
Ils prirent à droite, entrant dans les quartiers plus chics de New York, en effet Mathis ne voulait pas habiter dans un endroit tout délabré, il préférait de loin son grand appart', encore quelques minutes de marche et à ce train, ils seraient arrivés au pied de son immeuble.
"- Au fait, je m'appelle Mathis" ajouta t'il en guise de présentation. il attendait avec impatience la réponse de la jeune femme,faire écrouler un immeuble entier ce n'était pas rien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madaminter.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie s'offre à elle [ Libre ]   Mar 2 Oct - 3:05

[ Hors-Jeu : Je régresse encore >_< Suis rendu à 46 lignes words. Non mais je vais devoirs reprendre le dessus lol ]

Elle ne savait pas si il la prenait réellement au sérieux, mais bon, comme elle l’avait penser plutôt, si il nuirait à sa liberté et qu’il chercherait à l’empêcher de vivre librement comme un oiseau, elle le tuerait tout simplement, de ses propres ou avec son pouvoir si d’ici la elle serait capable de s’en servir et de comprendre son fonctionnement. Elle se retourna puis regarda la tracée de fumée qui voltigeait et qui s’éloignait de plus en plus, fur et à mesure qu’il avançait. Si elle avait dit tout ses petits secrets à cette homme, pourquoi ne pourrait elle pas lui dire pourquoi l’immeuble c’était écroulé, et de plus ce n’était pas de sa faute si une bande de gros bras lui avait tomber dessus en la reconnaissant. Aujourd’hui les règlements comme quoi un homme ne peut pas toucher à une femme ont bien changé, surtout depuis que les bombes ont frappé la ville est devenue un vrai chaos et ce sont les gens qui font leurs propres règles et qui respecte leurs propres principes et leur morale.


« Je me promenais tranquillement, mais j’avais l’impression d’être suivie. Puis se sentiment s’intensifiait, puis je me suis mit à accélérer un peu le pas. Je suis venue pour tourner un coin de rue, mais surprise, je suis tombé sur une bande de dur à cuir. Ils m’ont encerclé et le chef avait l’air de savoir que j’avais des pouvoirs car il me disait que j’étais un monstre. Ils se sont tous mit à me frapper, la raison de mon visage ensanglanté. »

Elle ne voulait pas lui raconter tout ce que la grosse bande avait vu. Elle ne voulait pas qu’il la prenne pour un monstre en partant car sinon sa commençait mal. Alors, Fay décida de faire une gros X rouge sur l’option de lui expliquer qu’elle était sortie de sa maison et qu’elle avait tué sa petite sœur. Elle passerait pour un monstre… En était elle un ? Non elle c’est battu pour sa liberté et pour sa survie, n’importe qui aurait agis de la même façon, du moins c’était sa façon de voir les choses et de ne pas se tracasser avec ce genres de choses inutiles.

« J’encaissais les coups et puis à bout de force je me suis mit à rayonner pendant trois secondes environ, puis il y a eu cette onde qui à exploser, propulsant la bande un peu partout dans la rue, et c’est à ce moment, quand mon pouvoir c’est déclanché qu’il à détruit un immeuble. »

Elle venait tout juste de réaliser qu’elle avait peut-être fait des morts, mais ça elle s’en fichait éperdument. La seule chose qui comptait pour elle c’était d’être encore vie, proprement dit, la seule chose qui compte pour elle-même, c’est elle. Rien ne comptait plus que sa, sa survie, sa liberté, sa nouvelle vie. Elle venait de sortir de sa maison, et déjà elle se faisait une nouvelle vie, mais une vie de rebelle. Son état allait il empirer ? Personne ne peut vraiment le dire, même pas dieu, car dieu n’existe pas. Ce n’est que le fruit de l’imagination des personnes n’étant pas assez forte pour faire face à la vie. Ils doivent croire en quelque chose qui leur permettra de mettre le blâme et le doute sur quelqu’un d’autre quand ils savent très bien que tout retombe sur eux. Les humains étaient lâches et rien ne changerait ceci, pas même des pouvoirs. Mais Fay elle ne croyait quand elle-même, elle reconnaissait avoir le blâme de plusieurs morts, mais elle s’en fichait complètement. Si elle devait s’arrêter à chaque personne morte, elle n’aurait pas encore finit et elle serait encore très loin.

« Moi. C’est Fay, du plus loin que je me souvienne, dit-elle en affichant un faux sourire. »
Revenir en haut Aller en bas
Mathis Green

avatar

Féminin
Nombre de messages : 679
Age : 30
Who are you : God Is Not On Our Side
Philosophie : Les Apparences Sont Parfois Trompeuses
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 10/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Capacité d'anticiper les mouvements
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie s'offre à elle [ Libre ]   Sam 6 Oct - 14:46

Ils continuèrent à cheminer d'un pas rapide dans les rues que les premiers rayons de soleil commençaient à éclairer. La jeune femme après un instant de reflexion commença à lui raconter la raison de l'écroulement de l'immeuble. Elle expliqua son sentiment d'avoir été suivie puis son agression par une bande de sales types, qui l'avaient tabassée à cause du fait qu'elle était différente, à cause de ses pouvoirs.
Mathis se demanda comment les hommes avaient pu le savoir, puisque visiblement la jeune femme n'en faisait pas étalage... mais il ne s'interrogea pas bien longtemps, il était trop occupé à écouter l'histoire qu'elle lui racontait.
Visiblement les types n'y étaient pas allé de main morte, le visage de la jeune femme étati tout tuméfié et du sang séché recouvrait une partie de son visage, impossible de savoir ou elle était blessée exactement parmis tout ce sang. Mathis se dit qu'il regarderait ça de plus près une fois arrivés chez lui, parce que là, ils n'avaient pas le temps, dabord parce que les agresseurs de la jeune femme risquaietn de l'avoir prise en chasse et pouvaient les rattrapper à tout moment et deuxièmement parc qu'avec un visage dans un état pareil, ils ne passaient pas inapperçu, les gens qu'ils croisaient leur jetaient des regards bizarres mais n'osaient pas s'arreter pour demander si elle allait bien, ils avaient bien trop peur. New-York était devenue la ville du chacun pour soi, on ne s'occupe pas des affaires des autres, on vit sa petite vie sans faire de vague en attendant que les choses rentre dans l'ordre. Mathis esquissa un petit rictus, qu'est ce qu'il pouvait mépriser ses lâches...
La jeune femme ajouta ensuite qu'elle avait rayonné l'espace de quelques secondes et projeté une onde qui avait jeté ses adversaires au sol et fait écroulé l'immeuble le plus proche.
Mathis ne dit pas un mot sur le moment mais il était impressionné par la puissance de la jeune femme. Il se dit que lorsqu'elle arriverait à le maitriser, elle serait un adversaire redoutable.
il se présenta alors à elle et la jeuen femme lui annonça s'appeller Fay. le fait qu'elle ajoute l'expression "du plus loin que je me souvienne" intrigua le jeune homme mais il comprit qu'il ne fallait pas poser de question à ce sujet pour le moment. Mathis prit alors la parole:
"- Je dois dire que c'est une sacrée histoire, ton pouvoir à l'air génial je trouve, très offensif... si tu veux je pourrai peut être t'aider à t'entrainer afin de le maitriser" proposa t'il alors à Fay.
Ils étaient enfin arrivé au pied de son immeuble, le soleil se levant, les gens commençaient à sortir de chez eux, il fallait vite qu'ils se mettent à l'abris. Il tapa le code de sécurité puis poussa la porte, faisant un signe à Fay pour qu'elle entre la première dans le hall. Il la rejoignit quelques secondes plus tard, la guérite du concierge était vide, pour tout dire Mathis ne savait même pas s'il y avait encore un concierge..si ça se trouve il était mort ou bien parti.
Il guida la jeune femme jusqu'au seul ascenceur toujours en état de marche.
"- Ca va ton visage ? " demanda t'il alors conscient que Fay devait souffrir, surtout qu'il n'y avait pas que son visage qui avait prit des coups, elle devait être cassée en deux.
Il entrèrent dans l'ascenceur, Mathis appuya sur le numéro 12 et les portes se refermèrent, leur ascention commença. Mathis se demandait parfois ce que ça ferait si jamais arrivé au douzième étage l'ascenceur craquait.. il s'était posé la question de savoir si outre l'anticipation des mouvements des gens, il était capable d'anticiper les mouvements des choses... c'étati peut être une étape supérieure dans l'évolution de ses pouvoirs qui sait... il avait parfois l'impression que des choses de la sorte se produisaient masi c'étati encore très flou, il se promi d'essayer de dévellopper ce pouvoir s'il étati vraiment en lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madaminter.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie s'offre à elle [ Libre ]   Lun 8 Oct - 1:23

Fay l’observa pendant quelque instant durant qu’il parlait après ce qu’elle venait de lui dire. Si elle avait bien compris il lui offrait de l’aider à maîtriser son pouvoir, mais comment ? Il avait beau vouloir jouer l’entraîneur personnelle, mais comment un simple humain allait-il réussir à aider une jeune femme comme elle à maîtriser un dons ou cette malédiction qui était si dangereuse… En réfléchissant Fay en tombant à une conclusion, peut-être que lui aussi n’était vraiment un simple humain. Il avait surment une capacité, mais laquelle, pour sa il allait falloir qu’elle lui demande. Alors précédent ces pas, elle entra dans son immeuble ou se trouvait son appartement, puis arrivé ou l’ascenseur elle le regarda, non elle le fixa d’un air interrogatoire puis elle prit la parole.

« J’ai bien réfléchie, et j’en suis venue à une conclusion. Aucune personne normale n’aurait voulu m’aider, alors j’en suis venue à l’idée que vous étiez un de plus dans la liste des personnes sortant de l’ordinaire… Est-ce que je me trompe, dit-elle en le regardant toujours dans les yeux avec un regard profond. Ou si j’ai tord, pourquoi m’aidez vous ? »

Puis les portes de l’élévateur s’ouvrirent et laissa place à une petite cabine, avec un tapis vert qui donnait l’impression de n’avoir jamais été lavé. Elle entra toujours en suivant Mathis, puis elle regarda l’étage ou il avait appuyé, le numéro 12. Elle regarda les autres numéros, l’immeuble arrêtait à l’étage numéro 14, mais il n’y avait pas le numéro 13 dans les choix. Comme les gens étaient superstitieux ce n’est pas un nombre qui fait que vous mourrez ou qu’il vous arrive malheur. Peu importe attendant que les portes se referment sur eux-mêmes, Mathis regarda Fay et il lui posa comme question si son visage allait bien. Elle approcha sa main de son visage puis le caressant délicatement. Elle regarda sa main qui était à présent pleine de sang. Son visage si beau et si lisse, couvert de sang et de poussière. Lorsqu’elle ’enlèvera le sang, elle était sur que Mathis ne la reconnaîtrait même plus. Son visage était gonflé, égratigner, et des blessures étaient encore ouverte et refluait encore du sang. Mais elle acquiesça en signe de oui qu’elle allait bien. Elle ne voulais pas lui faire du tord et lui causer encore plus de problème qu’elle en lui causait déjà.

« Mon visage, oh se n’est rien, ne vous en faite pas pour sang. Ce n’est seulement que du sang, et des écorchures, dit-elle en se forçant à sourire. Je tiens à ce que vous sachiez que vous n’êtes pas obliger de me venir en aide comme vous le faite, mais sachez que c’est apprécier. »

Les portes de l’ascenseur s’ouvrirent après quelque minute d’attende dans la petite boîte qui montait et qui descendait. Elle regarda Mathis, il avait l’air perdu dans ses pensées. Elle aurait nettement mieux avoir le pouvoir de télépathie que celui d’envoyer des ondes de chocs. Elle aurait pu savoir à quoi il pensait, et ainsi en apprendre plus. Mais bon chaque chose en son temps rien ne pressait maintenant qu’elle était en sécurité. Elle sortit de la cabine puis regarda les deux couloirs qui s’offraient à elle, et attendit les instructions de Mathis pour savoir de quel coté était son appartement.
Revenir en haut Aller en bas
Mathis Green

avatar

Féminin
Nombre de messages : 679
Age : 30
Who are you : God Is Not On Our Side
Philosophie : Les Apparences Sont Parfois Trompeuses
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 10/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Capacité d'anticiper les mouvements
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie s'offre à elle [ Libre ]   Jeu 11 Oct - 18:33

Il étaient donc dans l'immeuble, à priori en sécurité, une fosi devant l'ascenceur, Fay le regarda d'un air visiblemetn interrogateur et prit la paroles, elle semblait avori deviné qu'il était lui aussi dôté de capacités extraordinaires, lui demandant si c'était bien vrai.
* Ah mais quel idiot * se dit il en se maudissant intérieurement
* Je n'ai même pas pensé à le lui dire avec totues ses péripéties *
il lui jeta un regard à l'oblique puis sourit légèrement,
"- En effet, tu as bien raison, je suis en effet sur la liste des personnes sortant de l'ordinaire", malgré qu'elle le vouvoie, lui avait opté spontanément pour le tutoiement, et s'il agissait ainsi c'est parce qu'elel était elle aussi "spéciale" il la considérait donc comme son égale et utiliser le tutoiement était une marque de.. disons presque sympathie ou tout du moins de respect. Enfin Mathis était compliqué, il avait ses règles bien propres..et qu'elles plaisent ou non, il ne les changeraient pas.
Pendant ce temps ils étaient entré dans la cabine et s'élevaient doucement d'étage en étages. Mathis décida de jouer franc jeu avec la jeune femme
"- Mon pouvoir est l'anticipation de mouvements" dit-il en la regardant à nouveau.
Puis lui ayant demandé si elle ne souffrait pas trop car son visage était tout tuméfié, Fay lui répondit qu'elle allait bien, que ce n'était que quelques écorchures.. Mathis resta sceptique, cette fréle jeune femme semblait être si forte, mais elle devait forcément avoir une faille quelque part comme tout un chacun.
la jeune femme lui rappella alors qu'il n'était pas obligé de l'aider mais qu'elle appréciait le geste.
Mathis sourit, s'il n'avait pas eu envie de le faire, il ne l'aurait pas fait, il n'était pas du genre à se laisser dicter sa conduite, depuis la découverte de ses pouvoirs, il faisait ce qu'il voulait avec qui il voulait et personne n'avait son mot à dire.
L'ascenceur s'arreta et les portes s'ouvrir, ils en sortirent et Mathis perdu dans ses pensées ne remarqua pas tout de suite l'hésitation de Fay.
"- Ha, excuse moi" dit il en prenant à droite, il parcoururent encore une dizaine de mètres et s'arrétèrent devant l'appartement numéro 128. Mathis sortit les clés de sa poche et déverouilla la porte, puis il l'ouvrit et invita la jeune femme à entrer.
Il referma derrière lui et la conduisit jusqu'au salon ou il lui proposa de prendre un siège.
"- Je vais chercher de quoi te nettoyer" dit il alors en se dirigeant vers la salle de bain.
* Mais qu'est ce qui m'arrive encore * se dit il
* Voilà que je joue au bon samaritain avec une inconnue maintenent * Il soupira, secouant la tête.
Puis il ouvrit l'armoire à pharmacie et en sortit un petit sac contentant le necessaire de soin, il humidifia un gant de toilette et rejoignit Fay dans le salon.. toujours aussi curieux d'en apprendre plus sur la jeune femme, en fin de compte c'était sûrement cela qui le poussait de la sorte à venir en aide à la jeune femme, la curiosité, elle semblait vraiment différente des autres...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madaminter.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie s'offre à elle [ Libre ]   Mar 27 Nov - 3:30

Fay le regarda se diriger vers un appartement un peu plus loin de l’ascenseur. Alors en silence elle le suivit, tranquillement derrière lui. Elle regardait au alentour, voir si aucune porte n’allait s’ouvrir et qu’une personne ne soit stupéfaite par son allure de femme blesser. Elle était blessée oui, et alors ? Son mental était toujours intact quoiqu’elle, devait réfléchir à certains trucs par rapport à ces nouvelles capacités. Jusqu’ou pouvait t’elle allé ? Pourrait elle détruire à nouveau la ville de New York, simplement en utilisant son don. Pouvait elle s’en servir dans d’autre circonstance au lieux de faire des dommage physique ? Peu importe, ces questions n’étaient pas importantes pour le moment présent. Elle aurait amplement le temps d’y penser dans un futur proche, à moins que la mort ait décider autrement pour elle. Ou la vie ? Qui sait se que nous réserve demain…

Le bruit de clé qui tourne dans une serrure se fit entendre, puis la porte 128, devant laquelle ils s’étaient arrêtés s’ouvrit, laissant place à un appartement bien ranger. Assez spacieux, bien décorer, quoique la télévision fût grise et noir. Elle entrant tranquillement fermant la porte derrière elle, mais tout en scrutant les alentours. C’était différent du grenier ou elle avait toujours vécu, ou plutôt enfermer. Elle regarda encore et encore, comme si c’était la première fois qu’elle voyait un vrai appartement. Elle suivit Mathias qui se dirigeait vers le salon, lui disant de s’asseoir le temps qu’il revienne avec les produits pour désinfecter les blessures. Elle prit place sur un pouf, puis le regarda se diriger vers ce qui était surment la chambre de bain. Elle entendit un panneau s’ouvrir puis des bouteilles cliqueter ensemble.


"Sa doit être beaucoup plus amusant posséder le pouvoir que tu possède, du moins plus que le mien. J’aimerais savoir, jusqu'à qu’elle point ton don s’étend… En gros tes limites, si tu le contrôles parfaitement…"

Elle avait l’impression de trop empiéter sur son territoire, déjà qu’il avait accepter de l’aider pas besoin de s’amuser à jouer la reporter. Alors elle cessa de poser des questions ne voulant pas lui donner mal à la tête. Elle venait tout juste de découvrir qu’elle avait un don, et déjà elle rencontrait quelqu’un qui en possédait un. Sa faisait son bonheur, du moins dans le sens qu’elle ne soit pas seule au monde à posséder des capacités.

"Dit… Tu crois qu’on est les seuls à posséder des capacités hors du commun ou il y en a d’autres qui se cache quelque part dans la ville, ou même le monde ?"

La télévision l’attirait quoique la «neige» dans la télévision n’annonce rien de très bien, elle était fascinée. Si Mathis serait entrain de la regarder, il prendrait surment pour une folle qui n’a jamais rien vu de sa vie. Elle semblait dépasser par les objets qui l’entouraient.

"C’est très joli chez toi, dit-elle en se forçant à faire un sourire."
Revenir en haut Aller en bas
Mathis Green

avatar

Féminin
Nombre de messages : 679
Age : 30
Who are you : God Is Not On Our Side
Philosophie : Les Apparences Sont Parfois Trompeuses
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 10/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Capacité d'anticiper les mouvements
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie s'offre à elle [ Libre ]   Dim 2 Déc - 3:55

Alors qu'il revenait de la salle de bain, Fay prit la parole, elle lui avoua qu'elle aurait préféré avoir son pouvoir à lui, plutôt que le sien, il hocha la tête compréhensif, au vu de ce qu'elle lui avait dit, elle semblait en effet ne pas contrôler son pouvoir et il savait à quel point c'était frustrant. Lui aussi à ses débuts avait connu ce genre de problèmes, son don se déclanchait de lui même sans raison particulière, à certains moment, et bien souvent quand il en avait besoin, celui-ci lui faisait défaut, mais avec le temps, le pouvoir c'était stabilisé et il avait appris à le contrôler.
"- Ne t'inquiète pas, ça viendra avec le temps" lui dit t'il d'un ton qui se voulait rassurant.
"- On a tous besoin d'un temps d'adaptation, si tu veux je pourrai t'aider à t'entraîner" proposa t'il.
Fay lui avait également demandé quelles étaient ses limites et à quel point il contrôlait son pouvoir.
"- Mon pouvoir comme tu sais, c'est l'anticipation des mouvements des Hommes, aujourd'hui je le maîtrise assez bien il faut dire, c'est pratique lorsque tu te bats, ou pour rattraper des choses qui allaient tomber et se fracasser sur le sol... pour impressionner les filles" ajouta t'il d'un air malicieux
"- Mais malgré tout, je trouve qu'il pourrait se développer beaucoup plus, par exemple si je pouvait anticiper les actions des animaux, des objets ou même des machines...parce que là j'ai l'impression de stagner" conclut t'il en grimaçant.
Il vint s'assoire à côté d'elle mais dans le canapé et lui tendit le gant de toilette humide.
"- Tiens, essaye de nettoyer le plus gros avec ça, afin qu'on puisse jeter un oeil à tes blessures et voir si elles sont graves ou non"
Fay lui posa alors une question étrange, elle lui demanda s'ils étaient les seuls à posséder un pouvoirs. Une fois sa surprise passée, Mathis prit la parole:
"- Je... oui bien sur, mais ou étais tu durant ces derniers temps pour ignorer une chose pareille ?" l'interrogea t'il
"- Ici, à New York, un grand nombre de spéciaux se sont rejoints apres la guerre, formant plusieurs groupes distincts, les There Is Still Some Hope, ses bons petits samaritain, qui passe leur temps à aider les autres, à tenter de discuter avec les non dotés de pouvoirs, et les God Is Not On Our Side, le groupe auquel j'appartient, nous voulons réinstaurer un gouvernement aussi rapidement que possible et j'avoue nous ne faisons pas dans la dentelle. Sinon il y a les We Live Here, les habitant de NY, la plupart n'ont pas de pouvoir et restent terrés chez eux à flipper... enfin il y a les Will Kill Them" ajouta t'il d'un air menaçant
"- C'est une bande d'individus normaux, qui a décidé d'exterminer les spéciaux...
Et tout ce joli monde se côtoie, ou plutôt s'affronte régulièrement."
Revenant à la réalité il s'aperçu que Fay avait le regard rivé sur la télé qui d'ailleurs d'offrait à la vue qu'un amas de points noirs et blancs, il fronça les sourcils, ne comprenant pas pourquoi elle agissait ainsi, mais n'ajouta rien. Il ouvrit la trousse et en sortit de l'antiseptique et du coton, puis des pansements qu'il tendit à Fay. Son visage maintenant nettoyé, Mathis pu constater qu'elle était plutôt mignonne.
Après avoir attrapé ce qu'il lui tendait, elle lui dit que c'étati joli chez lui avec un petit sourire.
"- Merci" répondit il en lui souriant en retour
"- J'avoue j'aime bien décorer mon lieu de vie, mais bon cela reste un appart' masculin hein" ajouta t'il avec un petit sourire.
Les plaies de la jeunee femme semblaietn superficielles bien qu'elle ait beaucoup saigné. Fay se retrouva avec trois pansements collés sur le visage et un gros coquard qui se formait sous son oeil droit
Maintenant qu'il c'étaient occupé du visage, il fallait passer au reste, il demanda alors:
"- Et ailleurs, t'as mal ou exactement ??"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madaminter.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie s'offre à elle [ Libre ]   Mer 5 Déc - 5:16

Fay l’écouta parlé et répondre à se qu’elle avait dit. Elle souriait tranquillement se laissant bercer par le calme et le réconfort que l’endroit lui apportait. Elle n’avait jamais senti un endroit chaleureux, quoique en gros elle n’ait jamais vu plus loin qu’une chambre d’hôpital et un grenier ou elle était enfermée. Elle se sentait bien et tranquille et sa lui faisait étrange, elle avait l’impression de découvrir un monde nouveau et magnifique, lorsque quelques semaines plutôt une bombardement venait de détruire la ville. Mais pourtant elle profitait de tout se qu’il l’entourait. Elle trouvait l’extérieur si fascinant, mais bon c’est normal lorsque toute notre enfance on l’a passé enfermé dans un grenier.

« Sa serait génial si tu pourrais m’aider, et de plus si je deviendrais incontrôlable, tu le saurais d’avance alors tu aurais le temps de courir loin de moi, dit-elle avec une touche d’humour. »

Il lui avait proposer de l’aider, pourtant lorsqu’elle l’avait aperçu plutôt dans la journée il l’avait effrayé. Il ne semblait pas du tout au bon samaritain, mais les apparences sont parfois trompeuses, ou peut-être que non… Tout cela restait à voir. Il cachait quelque chose, mais bon elle ne creuserait pas plus loin, elle posait déjà assez de question comme sa. Il la protégeait et la soignait, alors pour le moment quoi demander de plus.

« Ouais surtout pour impressionner les filles, dit-elle en riant. Mais tu va voir, tu va développer t’es surment pas à ton plus haut, et de toute manière on peut toujours s’améliorer… Il me semble que j’ai déjà entendu cette phrase quelque part. Une genre de phrase supposé redonner de l’espoir et de la motivation, alors voila j’espère que je t’ai motiver. Et qui sait, si ont s’entraînent ensemble, peut-être que tu serais capable d’anticiper mon pouvoir, et ainsi lors de des affrontements avec d’autre tu pourrait beaucoup plus les surprendre. »

Il revint dans le salon, et vint s’asseoir près d’elle. Il lui donna les outils trousse premiers soin et quelques lingette pour qu’elle se débarbouille de tout ce sang qu’elle avait dans la figure. Tranquillement elle mit un peu d’alcool a friction sur la lingette et commença à nettoyer. Elle grimaçait tellement l’alcool lui brûlait la chair, mais elle voulait être sur qu’il n’y ait pas d’infection. Elle laissait échapper un petit cri étouffer entre ces dents.

Quelques minutes plus tard, elle avait enfin terminée. Son visage était beaucoup blessé qu’elle le pensait, il y avait simplement eu trop de sang qui avait coulé. L’impression qu’elle avait eu de ressembler au Bossu de Notre-Dame se dissipa à son plus grand bonheur. Elle avait seulement quelques lésions et écorchures qui était à la chair vif. Elle regarda Mathis qui était à coté d’elle et qui la regardait pour voir si elle allait bien. Elle le regarda droit dans les yeux avec un sourire, qui s’estompa aussitôt. Elle le voyait, elle voyait la lueur de mal qu’elle avait aperçu lorsqu’elle l’avait vu. Et puis ? Elle la possédait cette lueur aussi, elle avait tuée sa petite sœur de ses propres mains, la vengeance et la colère coulait dans ses veines. Alors peu importe qu’il soit méchant ou gentil, elle s’en contrefichait, il l’avait aidé un point c’est tout. Elle continuait de le fixer, et elle détourna son regard vers la fenêtre et elle regarda vers l’extérieur avec un regard un peu éperdu. Sa question sembla stupéfié Mathis. Où était-elle durant tout ce temps ? Disons qu’elle était rester environ un jour ou deux sous les décombres de sa maisons, et qu’après elle avait marcher, errant des les ruelles de New York, se perdant complètement dans ce nouveau monde. Elle avait fait une comparaison, comme si l’humain avait été confiné à tout jamais sur cette planète et qu’un jour ils ont découvert la navette spatiale, leur permettant de s’ouvrir à l’infini. Mais bon il y avait bien d’autres personnes comme elle et Mathis, quoiqu’elle n’ait pas fait attention au gens qu’elle rencontrait et eux de mêmes. Il y avait même des groupes, ou les gens se livraient des combats violent avec ou sans capacité.


« Et bien, sa fait un monde diversifié au moins, dit-elle en essayant de sourire faussement. Mais toi, pour quel groupe es-tu ? »

Elle posait la question, même si elle était déjà sure d’elle à 99,9%. Elle était sure et certaine qu’il faisait parti des God Is Not On Your Side. Elle savait que si un jour elle devrait choisir un clan sa serait le même que Mathis car elle possédait la même flamme que lui.

« Pour que tu sache, si je ne connais pas grand chose à propos de tout ceci c’est parce que j’ai eu quelques problèmes. Lors du bombardement, j’étais dans mon grenier et ma maison a été anéantie. J’ai été sous les décombres durant une journée en tout. Puis mon pouvoir c’est déclancher, dit-elle en pensant à la suite des évènements, le moment ou elle tua sa petite sœur, mais elle décida de sauter cette partie de l’histoire. Je n’étais jamais sortie à l’extérieur de chez moi, mes parents m’avaient enfermés dans le grenier qui était ma chambre et à la fois ma cellule. Je découvre un monde tout nouveau alors désolé si je passe pour une cinglée, dit-elle en terminant sa phrase avec un sourire timide. »

Puis elle sentie les mains de Mathis sur son visage essayant de faire coller les pansements. Même si il pesait un peu fort, son toucher était doux. Lorsqu’il lui répondit, de ce qu’elle avait dit à propos de son appartement, sa réponse la fit sourire. Puis sur un ton un peu plus sérieux il lui demanda si elle n’avait pas mal quelque part. Elle essaya de déceler des parcelles de douleurs dans son corps, puis elle repensa à son ventre et ses côtes. Elle se leva debout et elle leva tranquillement son chandail laissant dévoilé de grandes ecchymoses au niveau des abdominaux et des côtes. Elle tira une grimace en voyant ces blessures qu’elle avait.

« Il y a ici mais sa ne fait pas si mal que sa, dit-elle en essayant de se rassurer elle-même plutôt que de le rassurer lui. »
Revenir en haut Aller en bas
Mathis Green

avatar

Féminin
Nombre de messages : 679
Age : 30
Who are you : God Is Not On Our Side
Philosophie : Les Apparences Sont Parfois Trompeuses
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 10/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Capacité d'anticiper les mouvements
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie s'offre à elle [ Libre ]   Jeu 6 Déc - 17:11

Fay tenta de faire comprendre à Mathis que son pouvoir avait de grande chance de continuer à se dévellopper, étrangement cela fit plaisir au jeune homme que quelqu'un se soucie de lui, à force de faire son sauvageon à fuir les gens qui s'approchaient de lui en les envoyant balader, il se rendait compte qu'il finissait seul... et cela commençait à lui peser.
La jeune femme accepta volontier qu'il l'aide à s'entraîner afin de mieux maitriser son si grand pouvoir. Elle semblait rassurée par le fait qu'il possède le pouvoir d'anticipation, ainsi elle ne risquait pas de le blesser.
De plus elle n'avait pas tord, s'il s'entraînait beaucoup, son pouvoir pouvait peut être encore s'affiner, outre le fait de réussir un jour peut être à anticiper des objets ou autres, il alalit peut être réussir à anticiper les mouvement des gens encore plus rapidement qu'avant.

Lorsque la jeune femme se nettoya le visage elle grimaça, visiblemetn le désinfectant lui brulait, normal avec toutes ses écorchures et plaies se dit il. Un petit cri lui échappa lorsqu'elle posa la lingette sur la plus grosse plaie. Mathis ne dit rien, mais il la regardait attentivement, afin de s'assurer qu'elle allait bien.
Après que Mathis étonné de l'ignorance de Fay lui eu raconté la situation dans la ville de New-York, celle-ci ajouta qu'au moins ils vivaient dans un monde diversifié, ce qui tira un sourire à Mathis, décidément cette jeune femme avait l'humour noir.
Elle lui demanda ensuite à quel groups il apparetenait,
"- God Is Not On Our Side bien sur" répondit-il, "et je suis sûr que tu t'y plairait" ajouta t'il sans vraiment savoir pourquoi il pensait cela.. C'était juste sortit comme ça, ça lui refit penser au moment de leur rencontre, il avait tout de suite sentit qu'elle était différente, or généralement ce genre de chose ne se voyait pas.
Ensuite vint le moment ou fay lui expliqua la raison de son ignorance de la situation, elle avait vécue toute sa jeunesse enfermée dans un grenier par ses propres parents, après les bombardements, elle étati restée coicée sous les décombres de sa maison jusqu'à ce que son pouvoir se déclanche et lui permette de se sortir de là... Elle avait ajouté que pour elle tout cela était nouveau. Pendant tout le long du récit, Mathis n'avait pas ouvert la bouche, l'écoutant avec soin, son visage se fermant un peu plus au fur et à mesure... Il comprenait mieux le comportement de Fay à présent, avoir vécu une chose pareille avnt même que les événements ne se déclanchent était affreux. Tentant de paraitre compatissant mais pas de trop, il dit:

"- Je suis désolé Fay, ce que tu as traversé a du être terrible et je ne peux pas imaginer ce que tu dois ressentir, mais en tout cas sache que je suis là si t'as besion d'aide"

Il était heureux de lui avoir propsé son aide, l'époque ou il restati seul, semblait prendre vraiment fin, il en avait marre, après tout, il existati des dizaines de personnes comme lui avec qui il pouvait sympathiser, et venir en aide à Fay n'était pas comme agir de la même façon que les petits chouchous de There Is Still Some Hope, qui se prenaient même la tête pour aider les simples mortels, simples mortels qui en plus leur voulaient du mal pour la plupart ou les craignaient, fuyant leur contact.
"- Ne t'inquiète pas, je ne te prend pas pour une cinglée" ajouta t'il ave cun sourire rassurant
"-Maintenant que je sais ce que tu a traversé, je peux essayer de me mettre à ta place et tenter de te comprendre si cela est possible"

Lui ayant demandé ou est ce qu'elle avait mal ailleurs, la jeune femem se leva et remonta son haut, révélant d'énormes echymoses. Cependant elle ajouta tout de suite que ça ne faisait pas si mal que ça. Mais Mathis, n'en croyait aps un mot, au vu de son abdomen, il se doutait qu'elle devait avoir au moins une ou plusieurs côtes cassées, il espérait qu'elle n'avait rien de plus grave, genre une hémorragie interne... Il se demanda s'ils ne devraient pas aller faire un tour à l'hopital...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madaminter.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie s'offre à elle [ Libre ]   Dim 9 Déc - 7:32

Fay perçut le sourire que fit Mathis lorsqu’elle lui dit que son pouvoir allait augmenter et qu’il allait pouvoir encore plus progresser dans son apprentissage. Pourtant en le regardant, elle le voyait bien qu’il souriait rarement et qu’il était un grand solitaire, alors elle ne comprenait pas vraiment pourquoi quelqu’un comme lui s’intéresserait à elle. Peut-être voulait il l’utiliser pour son pouvoir, mais bon peu importe elle savait elle aussi que si elle choisirait un camps tôt ou tard elle choisirait les God Is Not On Your Side. Pas qu’elle était une folle enragée qui aimait tué, mais plutôt parce qu’elle avait ce malheur et cette rage qu’elle ne pouvait qu’évacuer à se laissant aller. Puis elle regarda de nouveau Mathis dans les yeux, ces yeux si foncés qui laissait voir quelqu’un qui en avait vu des choses au cour de sa vie, pas nécessairement quelqu’un de sage, mais plutôt quelqu’un qui c’est fixer des limites et des barrières. Peut-être que rester seul était l’une de ses barrières qu’il avait forgé, mais que Fay avait détruit avec son pouvoir. Cette pensée un peu métaphorique la fit sourire, puis elle reprit son sérieux histoire qu’il ne la prenne pas réellement pour une cinglée.

« Je m’en doutais, dit-elle en affichant un sourire en coin. Dit donc, tu lirais pas dans les pensées en plus d’anticiper les trucs car c’est bien sur dans ce camps que j’irais si j’en choisirais un. »

Elle repensa à ce qu’elle venait de dire… Lire les pensées, et anticiper. Serait-il capable d’anticiper les paroles, et les pensées des gens. C’était un point de vue qu’elle se promit d’explorer plus tard, mais pas maintenant pour le moment si ils commenceraient à s’entraîner le plus gros des efforts serait surment centré sur elle. Car il fallait se l’avouer la personne qui avait besoin le plus d’entraînement entre les deux c’était bien elle. Lui, il était déjà capable de s’en servir et il avait une idée du fonctionnement, tandis que Fay était sans information ou presque. Les deux seules fois que son pouvoir c’était déclanché elle était dans un moment de panique alors impossible vraiment de se rappeler ce qu’elle avait réellement ressenti à cet instant précis. Lorsqu’elle lui expliqua en gros ce qu’elle avait vécu, elle regarda Mathis puis elle vit très bien qu’il s’intéressait à elle, et qu’il ne parlerait pas tant qu’elle n’aurait pas terminé. Mais pourquoi autant d’intérêt pour une personne aussi insignifiante comme elle.

« Oh ta pas à être désolé, y’a des trucs bien pire que sa, dit-elle en essayant de sourire. Et en plus c’est pas réellement de ta faute se qui est arrivé, c’est de la faute de la maladie et des bactéries qui m’on causé toute sa. Durant les quatre premières années de ma vie, j’ai été à l’hôpital. Puis mes parents pensaient que j’allais mourir alors ils ont décidés de m’oublier et de repartir une nouvelle vie à zéro en faisant un nouvel enfant. Mais à leur plus grand malheur, quatre ans plus tard alors qu’ils m’avaient déjà oublier le docteur les appela pour leur dire que j’étais complètement guéri comme si un miracle de la nature c’était produit. Ensuite ne voulant plus de moi ils ont décidés de m’enfermer dans le grenier. J’avais toute une douche, une toilette une armoire avec un peu de nourriture. Et puis il y a les missiles et me voilà aujourd’hui. Ce n’est pas la fin du monde, comme on dit ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. Mais pendant qu’on y est… J’aimerais te demandé un truc, pourquoi est-ce que tu t’intéresse à moi lorsque je le sait simplement en te regardant que tu es plutôt du genre solitaire. J’ai de la difficulté à saisir le pourquoi tu m’aide. Je me suis même demandé si ce n’était pas un coup fourré que tu m’avais tendu et que dans quelques instants tu allais m’attacher ou une qu’une équipe tactique allait débarquer pour m’attacher et m’emporter dans un endroit où on enferme les gens comme moi. Bon je sais j’ai peut-être un peu trop d’imagination mais j’en sais absolument rien alors je me suis attendu au pire. Je n’ai jamais vraiment eu l’aide de quelqu’un alors c’est pour sa que je craint les autres. Je ne veux pas que tu te sentes obliger ou que tu me prennes par pitié. »

Puis lorsqu’elle se leva pour lui montrer son abdomen il tira une petite grimace. Mais pourtant sa grimace la rassura. Il n’y avait rien à craindre, simplement quelques côtes cassées ou fêlées. Il lui fallait simplement du repos et du calme durant quelque temps.

« T’inquiète pas pour sa, c’est seulement quelques petites égratignures de rien du tout. Un peu de repos durant quelques jours et je vais être remis sur pied. »
Revenir en haut Aller en bas
Mathis Green

avatar

Féminin
Nombre de messages : 679
Age : 30
Who are you : God Is Not On Our Side
Philosophie : Les Apparences Sont Parfois Trompeuses
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 10/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Capacité d'anticiper les mouvements
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie s'offre à elle [ Libre ]   Lun 10 Déc - 1:50

Sans qu'il s'y attende Fay sortit une blague, lui demandant s'il ne lisait pas également dans les pensées, ce qui le fit sourire. Il lui jeta alors un petit regard malicieux et dit:
"- Mmmh qui sait..."
Quelques instants plus tard, Fay reprit le récit de sa vie, elle avait visiblement comprit qu'il voulait en savoir plus et semblait faire un effort afin de lui expliquer, elle lui raconta donc sa maladie, sa séparation d'avec ses parents, puis son retour et le rejet qu'elle avait dû affronter et enfin l'enfermement. Mathis se dit qu'il existati beaucoup de gens qui avaient eu une vie 10 000 fois pire que la sienne, non qu'il se plaigne de sa vie hein, au contraire, il n'avait pas subit la perte d'un proche durant la guerre, il étati devenu sombre et renfermé de lui même, à cause de l'ambiance qui règnait partout autour de lui, la detresse et tout ça. Il c'était forgé un blindage, l'insensibilisant à la détresse humaine l'entourant... Son entrée au sein des God Is Not On Our Side, lui avait permis d'évacuer un peu son énergie et il avait finis par baisser sa garde avec certains membres du groupe et en particulier Anna.. En fait il se dit qu'au final malgré qu'il aime courrir les filles, il aimait les protèger car elles lui rappellaient sa petite soeur... visiblement cela recommençait avec Fay, il avait immédiatement souhaité lui venir en aide, bien qu'il ne la connaissent pas.. peut être qu'il existait des liens entre les individus à un niveau que l'on ne pouvait pas distinguer.. Mathis avait beau être athé, parfois des choses étranges arrivaient, les pouvoirs par exemple...
C'est à ce moment que Fay lui demanda pourquoi est ce qu'il s'interessait à elle, pourquoi il lui venait en aide alors qu'il semblait être quelqu'un de très solitaire. Evidement Mathsi n'allait pas lui raconter la vérité profonde (ce qu'il pensait quelques secondes plus tôt) il prit alors la parole, ne lui disant que le strict minimum.
"- Aucune idée... je t'ai vue et j'ai eu envie de t'aider c'est comme ça.." il s'arreta un instant puis repris,
"- Tu as raison, je suis assez solitaire, mais parfois, un lien se crée avec quelqu'un sans que je sache pourquoi..."
En réalité, Mathis avait sûrement besoin de compagnie, rester tout seul trop longtemps n'était jamais bon, les êtres humains sont faits pour vivre en communauté. Il se contentait de qulques personnes en qui il finissait par avoir confiance et pour qui il était pret à tout, il faut croire qu'au fond de lui, il avait besion de protèger les gens... vu que ses parents étaient loins et sa soeur plus encore, il se raccrochait à ses personnes.
Lorsqu'elel lui eu montré ses blessures et qu'il lui eu conseillé d'aller à l'hopital, elle declina la proposition, arguant qu'un peu de repos suffirait.
"- Je suppose que tu n'a nulle part ou dormir" dit il alors
"- Si tu veux, tu peux rester ici, il y a largement assez de place pour deux" conclut-il en faisant un large geste du bras pour montrer la grandeur de l'appartement.
"- Tu veux quelque chose à boire ?" lui proposa t'il alors
"- Café, thé, jus d'orange ???"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madaminter.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle vie s'offre à elle [ Libre ]   Lun 17 Déc - 4:51

Durant qu’elle parla, elle remarqua que Mathis était quelque peu perdu dans ses pensés, surment en train d’assimiler les trucs qu’elle était entrain de lui dire quoi que sa n’avait pas grande importance. Elle espérait qu’après cette rencontre elle revoit à nouveau, et qu’il ne soit pas qu’une rencontre simple d’un jour. Elle était déjà attachée à lui, et le sentiment de tenir à quelque chose lui faisait étrange au plus profond d’elle, surtout car elle n’avait jamais eu quelque chose après quoi se tenir ou se raccroché. Elle se demandait même pourquoi elle c’était accrochée à la vie et comment ce faisait il qu’elle est survécue à tout se qui c’est passé. Une maladie, une maison qui s’effondre sur elle, une bande de garçons qui la tabasse quasiment a mort. Avait elle fait tout se chemin pour la liberté ou pour être guidé aveuglément vers Mathis ? Peu importe ces questions lui donnait mal à la tête, alors autant ne pas trop y penser pour le moment.

Elle avait vue juste sur son coté solitaire, et elle acquiesça en signe de oui lorsque celui-ci dit que parfois un lien se crée entre deux personnes sans qu’on ne sache réellement pourquoi. Elle était parfaitement d’accord, la preuve était devant ces yeux. Comment avait elle pu faire confiance si facilement à quelqu’un qu’elle ne connaissait même pas lorsque avait elle ne se faisait même pas confiance à elle-même.


« Au moins, nous sommes deux grands solitaires dans l’âme alors sa fait déjà un point en commun, dit-elle en souriant. Mais bon, je te remercie encore de m’avoir aidé. Je sais que c’était pas grand chose et que je les aurais probablement semer en courant mais mieux ne vaut pas prendre de chance dans ses cas la. »

Elle fut soulagée qu’il ne la traîne pas à l’hôpital, elle aurait eut du à mal expliquer le fait qu’elle n’ait aucune trace d’identité et aucun papier ou carte. Elle était heureuse malgré tout, et bien heureuse si elle oubliait la douleur qu’elle avait et les écorchures qu’elle avait au visage. Elle ne voulait pas paraître d’une fille faible, mais elle pouvait quand même remercier Mathis, non ? Puis divagant des dialogues incompréhensibles dans sa tête, Mathis lui proposa de dormir chez lui. Elle fut un peu déboussolée de se faire inviter chez quelqu’un et surtout à dormir. Elle fit quelque grimace, façon de dire qu’elle ne s’y attendait pas et qu’elle était prit au dépourvu.

« Ehh… Et bien… D’accord, finit elle par balbutiée. »

Elle sentie ses joues s’empourprer de rouge, mais elle fit comme si elle contrôlait la situation, même si l’invitation qu’elle avait eu lui avait fait l’effet d’un tarte à crème écrasé dans une figure. Oui je sais elle fait de drôle de comparaison, mais bon. Elle regarda l’appartement qu’elle n’avait pas vraiment eu le temps de regarder comme il faut. C’était assez grand, meublé au nécessaire avec quelques petits trucs qui donnait le look garçon à l’appartement. Puis qu’elle était déjà debout elle avança un peu pour regarder le tout sous un nouvel angle et regarder autre chose que le salon. Elle n’entendit pas Mathis se levé et se diriger vers la cuisine, alors lorsqu’elle entendit sa voix provenant de la elle fit un léger sursaut.

« Un verre d’eau, du moins si l’eau est encore potable, ou sinon donne moi un verre de jus d’orange. »

Elle repensa à ce qu’elle avait pensée plutôt sur le fait qu’il pourrait peut-être anticiper les pensés des gens. Puisqu’elle avait maintenant tout le reste de la journée elle décida de lui en parler, rien de mieux pour faire la conversation. Les capacités des gens c’est un sujet qui peut s’étendre loin, loin, loin, non ?

« Dit toute à l’heure lorsque je t’ai dit que tu lirais pas dans les pensées par hasard, et bien, j’y ai réfléchie. Je sais pas si tu serais capable, mais d’anticiper ce que les gens pensent ou se qu’ils vont dire. Comme sa tu peux voler les idées des autres juste avant qu’ils les disent, sa pourrait être utile, dit-elle en affichant un sourire enfantin. Je sais que j’arrête pas de te questionner à propos de ton pouvoir, mais j’ai réellement envie de t’aider à le développer et il faudrait regarder toute les possibilités qu’il pourrait y avoir, dit –elle d’un aire un peu rêveuse tout en allant le rejoindre dans la cuisine. »
Revenir en haut Aller en bas
Mathis Green

avatar

Féminin
Nombre de messages : 679
Age : 30
Who are you : God Is Not On Our Side
Philosophie : Les Apparences Sont Parfois Trompeuses
Santé :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 10/09/2007

Feuille de personnage
Pouvoir: Capacité d'anticiper les mouvements
Maitrise des pouvoirs:
80/100  (80/100)
Agilité au Combat:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Une nouvelle vie s'offre à elle [ Libre ]   Lun 24 Déc - 0:28

Mathis esquissa un sourire lorsqu’elle lui dit que la solitude était l’un de leurs points commun, puis elle le remercia une nouvelle fois.

« - De rien, sérieusement, j’allais pas te laisser toute seule, ensanglantée et perdue dans la ville avec une bande de loubards à ta poursuite » dit-il alors avec un léger rire parce qu’il avait prononcé le mot loubard qui n’était pas vraiment très... comment dire, à la mode.

Mathis lui ayant proposé de dormir chez lui vu qu’elle n’avait plus de maison et qu’elle en devait sûrement connaître personne en ville vu qu’elle avait toujours vécu enfermée… Cela lui était venu naturellement sans arrières pensées, mais lorsqu’il vit Fay hésiter puis se mettre à rougir, il se rendit compte que sa proposition était peut être un peu inconvenante sachant qu’il la connaissait à peine. La jeune femme grimaça puis finit par accepter, elle s’éloigna un peu de lui observant son appartement, son regard se déplaçant d’un objet à un autre, détaillant son mobilier. Pour ne pas paraître grossier Mathis ajouta alors


« - Si, heu… ma proposition te met mal à l’aise, tu as le droit de la refuser hein, je ne t’oblige pas à rester ici »

Puis il se leva et alla dans sa cuisine, il ouvrit le frigo et jeta un œil à l’intérieur, puis demanda d’une voix forte à Fay si elle souhaitait boire quelque chose. Quelques secondes plus tard, sa voix lui répondit que oui, il accepterait volontiers un verre d’eau si elle était encore potable et que dans le cas contraire un verre de jus d’oranges ferait l’affaire. Il sortit donc une bouteille d’eau du frigo et également une brique de jus d’oranges trouvées dans un petit magasin qui avait ré ouvert pas très loin de chez lui. Il ouvrit le placard situé au dessus de l’évier et en tira 2 grands verres, puis il servit de l’eau pour Fay et se prit du jus d’orange.
Il entendit Fay lui parler, elle lui disait qu’elle avait réfléchit à cette idée d’anticiper les pensées et qu’elle se disait qu’il en serait peut être capable. Mathis réfléchit un instant, en effet, il se pourrait bien qu’il y arrive un jour. Fay s’excusa ensuite de le harceler avec le sujet des pouvoirs, ce à quoi il répondit que ça ne le dérangeait pas au contraire, qu’elle lui avait peut être fait découvrir une nouvelle facette possible de son pouvoir, il lui en était reconnaissant. Visiblement, comme il lui avait proposé de l’aider à maîtriser son pouvoir, Fay en échange souhaitait l’aider à développer encore plus son pouvoir d’anticipation.


« - Merci, c’est gentil de vouloir m’aider » dit-il alors au moment ou elle passait la porte et venait le rejoindre.

« - Assieds toi » lui proposa t’il en désignant un siège haut qui se trouvait de l’autre côté du plan de travail ressemblant à au comptoir de bar. Il s’assit en face d’elle et poussa son verre d’eau dans sa direction.« - Voilà, un grand verre d’eau fraîche pour Madame » dit-il avec un petit sourire.
Il bu un grande gorgée de jus, savourant la fraîcheur du liquide, certes, il ne faisait pas très chaud mais une boisson faisait toujours plaisir surtout qu’il avait pas mal marché dehors.
Revenant au sujet des pouvoirs, il dit :


« - Tu sais quoi, si tu es d’accord, dès demain on s’attaque à l’entraînement, le matin, on bosse sur le tien et l’après-midi, j’essaierais d’anticiper tes pensées, ou au moins on s’entraînera à l’anticipation des gestes."Il se dit soudain, qu’elle devait sûrement avoir faim vu ses péripéties elle ne devait as avoir eu le temps d’avaler quelque chose
« -Tu veux peut être grignoter quelque chose avec ça ? » demanda t’il alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://madaminter.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nouvelle vie s'offre à elle [ Libre ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nouvelle vie s'offre à elle [ Libre ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle DS: arnaque ou réelle nouveauté?
» Nouvelle offre de peinture
» Une nouvelle amitié(libre)
» [Appel d'Offre] Création de map
» La nouvelle PS3 Slim est dispo aux USA!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
In The End :: Hors Jeu :: Archives-
Sauter vers: